Je suis beaucoup plus que  cette « étiquette »:  le surpoids et la santé

· 17 novembre 2015

En voyant l’image de la jeune fille qui se trouve en-tête de cet article (Tess Munster, un modèle de 120 kilos), vous avez probablement pensé pensé qu’elle est vraiment belle et attrayante, mais « elle est grosse ».

C’est l’étiquette à laquelle des millions de personnes dans le monde doivent faire face chaque jour.

Toutefois, nous ne pouvons pas ignorer que l’obésité porte un risque de santé très élevé et nous devons la contrôler et la prévenir. Il s’agit d’un effort quotidien auquel toutes les personnes qui sont en surpoids se soumettent.

Cependant, si à cet effort pour perdre poids, on ajoute le harcèlement, les étiquettes parfois désobligeantes, et une partie du rejet d’une société qui définie les canons de beauté d’une manière très exclusive, beaucoup se sentent abattus.

Pensons à nos adolescents, à ces jeunes en surpoids victimes du Bullying scolaire qui sont incapables de sortir de ce cercle où la faible estime de soi, l’isolement social et les pensées négatives deviennent une prison.

Face à cela, « manger » est parfois le seul moyen de trouver un soulagement.

Par conséquent, il est important d’aborder le problème de surpoids à partir d’un point de vue nutritionnel, avec des stratégies à mettre en œuvre pour obtenir un changement d’habitudes pour éviter un mode de vie sédentaire.

Il serait également essentiel d’offrir des outils psychologiques pour trouver des causes, résoudre des conflits internes et faire face à ce problème plus efficacement.

Voyons tout cela ensemble.

Les stratégies psychologiques pour traiter le surpoids

Nous devons d’abord comprendre que chaque personne a sa propre histoire et une personnalité qui feront que nous aurons besoin de certaines outils. Il est donc important que nous considérons toutes ces situations.

1. Le soutien des personnes qui nous entourent

La plupart du temps, l’obésité a une composante génétique. Par conséquent, il est également intéressant de savoir quelles sont les habitudes prises dans ce contexte.

Il est possible que nous décidions de faire un régime, d’améliorer notre alimentation et d’éviter ce qui est dangereux pour nous.

Cependant, si nous ne trouvons aucun soutien chez les personnes qui nous entourent, il nous sera très difficile de relever ce défi.

Si tel est votre cas, marquez une frontière entre vous et ceux qui vous entourent et qui ne vous comprennent pas.

Pensez que le fait de perdre du poids suppose une meilleure santé, une meilleure qualité de vie et une meilleure vision de vous-même. Tous les efforts et toutes les limites que vous vous définissez à vous-même et que vous mettez aux autres, en vaudront la peine. Vous gagnerez en santé et en estime de soi.

2. Corriger les pensées déformées

« Je suis comme je suis, je serai toujours gros/se ». « Je suis désagréable pour les autres, personne ne fera jamais attention à moi. » « Je n’arriverai jamais à être  aussi mince que mes ami(e)s / que cette actrice, que ce top modèle … »

Ces phrases sont toutes des pensées déformées qui ne vont pas vous aider à atteindre votre objectif. Elles sont des mangeuses de motivation et des destructrices d’estime de soi.

Votre objectif est d’atteindre votre poids idéal, et pour cela, vous devez être conscient qu’il ne s’agit pas d’atteindre l' »extrême maigreur » que l’on nous vend parfois.

Surpoids-2-317x420


3. Les styles de communication et les compétences sociales

Comment sont vos relations avec le monde? Avez-vous un sentiment d’insécurité? Oscillez-vous souvent entre des périodes de grande passivité où vous laissez échapper votre agressivité?

Vous devez apprendre à vous exprimer et à contrôler vos émotions, sans vous isoler et sans perdre le contrôle. La colère et le désespoir peuvent vous amener à avoir plus d’anxiété.

Gérez vos émotions et développez vos compétences sociales. Souhaitez-vous être le modèle qui se trouve en en-tête de cet article?

Tess Munster a subi des harcèlements durant l’enfance et l’adolescence, et elle a dû changer d’Etat pour partir de zéro, mettre de côté la douleur et aller de l’avant.

Elle a étudié la photographie et peu à peu, elle a pris conscience que son visage était attrayant, et que son corps n’était pas une prison.

Actuellement, elle fait la couverture de magazines car son visage exprime l’équilibre et une satisfaction.

4. L’anxiété est-elle présente? Peut-être souffrez-vous d’une dépression cachée?

Dans de nombreux cas, le surpoids dissimule en réalité des processus psychologiques plus graves, qui passent inaperçus.

Généralement, les personnes se tournent vers des centres de soins primaires, pour qu’ils nous offrent un régime et qu’ils nous conseillent un nutritionniste.

Cependant, nous sommes incapables de suivre ces lignes directrices alimentaires, pour les raisons suivantes:

– Nous avons recours à des crises de boulimie pour satisfaire l’anxiété ou la frustration.

-Nous sommes incapables de surmonter un deuil, une perte, un échec, un amour non partagé, ou tout autre processus que nous n’avons pas pu correctement gérer.

Derrière quelques kilos de plus et le surpoids, il y a parfois beaucoup de processus internes que nous devons reconnaître pour y faire face.

N’oubliez pas de demander de l’aide quand vous en avez besoin. Recherchez de la force et de la motivation en vous et ne cessez  jamais de vous aimer, car vous êtes plus qu’une étiquette.

Prenez soin de vous à l’intérieur comme à l’extérieur.