Souffrez-vous de l’un de ces troubles du rythme circadien ?

· 30 janvier 2018

Vous ne savez pas ce que sont les troubles du rythme circadien veille-sommeil ? Ne vous en faites pas, nous allons précisément vous l’expliquer. Vous avez sûrement déjà souffert d’insomnie car, en fin de compte, c’est quelque chose de très commun.

Parfois, vous avez du mal à dormir. Vous allez au lit mais, à part vous retourner dans tous les sens, vous ne parvenez pas à trouver le sommeil. D’autres fois, vous vous réveillez plus tôt que prévu et vous ne pouvez pas vous rendormir. Dans ces cas, nous parlons d’insomnie.

Cela peut être dû à plusieurs motifs. Le plus souvent, cela est causé par de mauvaises habitudes au niveau de l’hygiène du sommeil (s’endormir devant la télévision, boire des boissons contenant des excitants juste avant de se coucher…). D’autres fois, le stress et les hauts niveaux d’activation du système nerveux sont responsables de ce trouble.

Cependant, les troubles du rythme circadien se caractérisent précisément par des interruptions dans le rythme circadien. Le rythme circadien est le nom donné à la « montre interne du corps » qui régule le cycle de 24 heures (approximativement) des processus biologiques chez les animaux et les plantes.

Que sont les rythmes circadiens ?

Les rythmes circadiens sont des rythmes biologiques intrinsèques au caractère périodique qui se manifestent avec un intervalle de 24 heures. Ils sont basés sur la rotation quotidienne de la Terre autour du Soleil (cycle jour-nuit). Ce terme provient du mot latin « circa » qui signifie « autour » et de « dian » qui signifie « jour ». Par conséquent, son sens est « autour du jour ». Chez les mammifères, le rythme circadien le plus importante est le cycle veille-sommeil.

Les rythmes circadiens ne se retrouvent pas seulement chez les êtres humains. Pratiquement toutes les formes de vie, même les plantes, les mouches, les poissons et les bactéries ont des rythmes circadiens. Les processus impliqués avec le sommeil naturel fonctionnent avec des rythmes circadiens. En tant qu’êtres humains, nous sommes faits pour avoir un cycle naturel de sommeil qui soit en consonance avec le cycle jour-nuit. Ainsi, nous pouvons dormir la nuit et être éveillés la journée.

Les rythmes circadiens sont importants pour déterminer les schémas de sommeil et l’alimentation des animaux, mais aussi pour l’activité de tous les axes hormonaux, la régénération cellulaire et l’activité cérébrale, entre autres.

rythme circadien

Notre horloge biologique

Plusieurs chercheurs sont parvenus à la conclusion selon laquelle il doit exister une structure dans l’organisme qui se charge d’établir nos rythmes circadiens.

En effet, cette structure existe et s’appelle le noyau suprachiasmatiqueLe noyau suprachiasmatique se trouve dans la région de l’hypothalamus du cerveau. Il est situé juste derrière les yeux. Cette région est celle qui se charge de nous faire dormir la nuit et de nous tenir éveillés la journée.

Les troubles du rythme circadien

Si vous dormez ou vous réveillez quelques heures plus tôt, en général, ce n’est pas un problème. Cela dit, cela peut le devenir quand vous êtes incapable de vous réveiller ou quand vous ne pouvez pas rester éveillé au cours de votre journée de travail.

Le calendrier de votre sommeil devient donc un problème et on pourrait vous diagnostiquer des troubles du rythme circadien.

Critères diagnostiques

Pour diagnostiquer un trouble du rythme circadien, nous devons voir apparaître quelques symptômes ou prérequis :

A. Schéma continu ou récurrent d’interruption du sommeil. Un patron qui est dû à une altération dans le système circadien ou à un alignement défectueux entre le rythme circadien endogène et la synchronisation veille-sommeil nécessaires. Un besoin qui dépend de l’environnement physique de l’individu ou de ses horaires sociaux et professionnels.

B. L’interruption du sommeil produit une somnolence excessive ou une insomnie, ou les deux.

C. L’altération du sommeil cause un mal-être cliniquement significatif ou une détérioration dans le domaine social, professionnel ou dans d’autres domaines importants où la personne a un rôle actif.

insomnie d'une femme

Quels types de troubles du rythme circadien peut-on retrouver ?

Il existe plusieurs types de troubles du rythme circadien selon le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-V):

  • Type de phases de sommeil retardées
  • Type de phases de sommeil avancées
  • Veille-sommeil irrégulier
  • Veille-sommeil non ajusté aux 24 heures
  • Associé aux horaires de travail
  • Type non-spécifié

Type de phases de sommeil retardées

Ce trouble se base principalement sur une histoire de retard sur l’horaire de la période principale de sommeil (normalement plus de deux heures) en relation avec l’horaire souhaité pour s’endormir et se réveiller. Ceci occasionne des symptômes d’insomnie et de somnolence excessive.

Quand elles peuvent établir leur propre horaire, les personnes avec un type de phase de sommeil retardée présentent une qualité et une durée de sommeil normales pour leur âge. Les symptômes sont l’insomnie au début du sommeil, la difficulté à se réveiller le matin et la somnolence excessive au début de la journée.

Les symptômes commencent normalement à l’adolescence ou au début de l’âge adulte. Ils peuvent être présents de quelques mois à plusieurs années avant qu’un diagnostique ne soit établi. La gravité peut diminuer avec l’âge et la réapparition des symptômes est fréquente. Un changement d’horaires scolaires ou professionnels qui requiert de se lever plus tôt fait habituellement empirer la situation.

adolescente

Type de phases de sommeil avancées

Ce trouble se caractérise par des périodes de veille-sommeil qui sont avancées de plusieurs heures par rapport à l’horaire souhaité ou par rapport aux horaires conventionnels. Le diagnostique se base principalement sur les antécédents d’avancée de l’horaire de la période principale de sommeil (normalement plus de deux heures) en relation avec l’horaire souhaité pour dormir et pour se lever.

Ceci provoque des symptômes de réveil précoce et de somnolence excessive. Quand ils peuvent établir leurs propres horaires, les sujets avec un type de phases de sommeil avancées présentent une qualité et une durée du sommeil normales pour leur âge. Le type de phases de sommeil avancées peut s’expliquer par des raisons familiales. On retrouve souvent une histoire familiale de phases de sommeil avancées chez les sujets souffrant de ce type d’altération.

Le début du trouble a généralement lieu à un âge adulte avancé. Le trouble est persistant et dure plus de trois mois.

Type de veille-sommeil irrégulier

Le type de veille-sommeil irrégulier se base principalement sur les antécédents de symptômes d’insomnie de nuit (au cours de la période normale de sommeil) et de somnolence excessive (siestes) au cours de la journée. Ce type se caractérise par l’absence d’un rythme circadien veille-sommeil reconnaissable. Il n’y a pas de période principale de sommeil et le sommeil est fragmenté en trois périodes (au moins) tout au long des 24 heures.

Type de veille-sommeil non ajusté aux 24 heures

Le diagnostique de ce type se base principalement sur une histoire de symptômes d’insomnie ou de somnolence excessive liés à la synchronisation anormale entre le cycle lumière-obscurité de 24 heures et le rythme circadien endogène. Les personnes avec ce trouble présentent des périodes d’insomnie, une somnolence excessive ou les deux, qui alternent avec de brèves périodes sans symptômes.

Ce type est plus fréquent chez les non-voyants et chez les personnes qui ont des problèmes de vision. La cause est qu’elles ont une plus faible perception de la lumière. Chez les personnes voyantes avec le type de veille-sommeil non ajusté aux 24 heures, il existe aussi une augmentation de la durée du sommeil.

homme qui a sommeil

Type associé aux horaires de travail

Avec ce type, on retrouve la présence d’antécédents professionnels en-dehors de l’horaire normal de 8 heures à 18 heures (surtout la nuit).

Les symptômes persistants de somnolence excessive au travail et de sommeil altéré à la maison sont importants. Les symptômes disparaissent quand la personne reprend une routine de travail de journée. Par ailleurs, les personnes qui voyagent très fréquemment dans différentes zones horaires peuvent présenter des effets similaires.

Si vous présentez l’un de ces types de troubles du rythme circadien, nous vous recommandons de rétablir des habitudes de sommeil « normales » le plus tôt possible. Si cela vous semble compliqué ou si vous n’y parvenez pas par vous-même, il est conseillé de consulter un psychologue pour qu’il traite votre problème.