7 signes que vous travaillez trop

Travailler trop a des conséquences à la fois physiques et psychologiques. Faites attention à ces signes !
7 signes que vous travaillez trop

Dernière mise à jour : 05 février, 2022

Si vous travaillez trop, vous ne ressentez peut-être rien d’étrange depuis pas mal de temps. Généralement, ces excès n’entraînent pas de conséquences graves à court terme. Après tout, le corps réagit généralement de manière très adéquate aux périodes pendant lesquelles on lui en demande plus.

Or, et c’est bien logique, tout a une limite. Au fil des mois, si vous travaillez trop, votre corps et votre esprit le remarqueront sûrement. Le problème est qu’on ne perçoit pas toujours ce qui se passe et cela peut avoir de graves conséquences à long terme.

La santé physique et mentale est étroitement liée à l’équilibre. Ainsi, lorsque vous dépassez les limites, vous perturbez cet équilibre et vous finissez par en subir les conséquences. Voici quelques signes que vous travaillez trop.

1. Vous avez l’impression de ne jamais avoir le temps

Si vous travaillez trop, vous sentirez que vous avez moins de temps

Tout commence généralement à un moment où vous vous sentez profondément engagé dans votre travail. Parfois parce qu’il est difficile à faire, d’autres fois parce que c’est une belle opportunité, ou parce que vous avez peur de le perdre. Il est également possible qu’il y ait quelque chose dans votre vie qui ne va pas et que vous ayez l’impression qu’en travaillant, vous trouvez un refuge.

Parfois, sans vous en rendre compte, vous commencez à consacrer plus de temps au travail que vous ne le devriez. Vous prenez des engagements qui vont au-delà de votre rôle normal, ou vous acceptez un nouveau travail s’il y a de la place dans votre emploi du temps. Très vite, vous vous rendez compte que vous n’avez pas le temps pour autre chose.

2. Vous êtes devenu plus irritable

Il y a de fortes chances que si vous travaillez trop, vous deveniez également plus maussade. L’excès de tâches ou d’obligations vous fait vivre un certain degré de stress en permanence. Cela, en même temps, vous rend plus sensible aux petits trébuchements.

Le résultat est que vous pourriez devenir l’une de ces personnes qui sont tout le temps de mauvaise humeur. Cela s’exprime peut-être par du perfectionnisme, de la rigidité ou du surmenage. La vérité est qu’au fond de vous, vous avez cette colère que vous ne parvenez pas à dissiper.

3. Vous n’arrivez pas à vous détendre, signe que vous travaillez trop

La difficulté à se détendre est l’un des signes les plus typiques que vous travaillez trop. C’est comme si vous étiez constamment « excité » ou avec une attention accrue en permanence. Comme si vous étiez préparé, à tout moment, à tout ce qui pourrait se passer.

Le fait est que cela vous arrive également en dehors du temps de de travail. En fait, il est très probable que cela nuise à la qualité de votre sommeil. Soit vous n’arrivez pas à vous endormir facilement, soit vous vous réveillez pour un rien. Comme si vous ne pouviez jamais vous « mettre sur off » pendant un moment

4. Vous vous sentez fatigué en vous levant

Un autre signe évident de surmenage. Le plus courant est que cela survienne après quelques mois de surcharge de travail. Il arrive aussi que cela passe inaperçu pour vous, puisque vous supposez qu’il est normal d’avoir un peu sommeil au réveil.

Le passage du temps vous amène à découvrir que peu importe le nombre d’heures que vous dormez, chaque fois que vous vous réveillez, vous sentez que vous manquez de sommeil. Ce n’est plus la fatigue normale de la journée : votre corps, et en particulier votre système nerveux, sont dans un état de profonde usure.

5. Vous avez fréquemment des douleurs musculaires

C’est un autre signe que vous travaillez trop et qu’il est temps de repenser les choses. Ces excès commencent à se manifester dans le corps et il est très fréquent que vous commenciez à ressentir des douleurs musculaires, notamment au niveau du cou et du dos.

Il est également courant que cela s’accompagne de problèmes digestifs tels que des brûlures d’estomac ou des indigestions fréquentes. De même, il est possible que vous finissiez par rejoindre le club VIP de la migraine ou que vous deveniez plus sujet à un problème indéterminé.

6. Vous n’avez pas fait quelque chose d’amusant depuis longtemps, signe que vous travaillez trop

Si vous travaillez trop, vous pouvez vous sentir trop ennuyé

Après un certain temps, le mot « divertissement » semble venir d’une planète extraterrestre. Si vous ne consacrez pas une partie de votre temps aux loisirs et au plaisir, c’est que vous travaillez certainement trop.

Si vous avez supprimé cette dimension de votre vie, vous transformez votre existence en un espace plat et unidimensionnel. Ce n’est pas la preuve d’un grand engagement et d’une grande responsabilité, bien au contraire.

7. Votre sujet de conversation est le travail parce que vous travaillez trop

Tout comme le travail finit par occuper une grande partie de votre temps, il finit aussi par envahir votre esprit, parfois presque totalement. Si votre seul sujet de conversation est le travail ou des sujets connexes, il est clair que vous allez trop loin.

Si vous travaillez trop, il y a probablement une raison sous-jacente à cela. Que se passe-t-il dans votre vie ? Pourquoi avez-vous fini par vous concentrer uniquement sur le travail ? Ce sont les questions que vous devez vous poser et, évidemment, vous devez faire une pause pour y répondre.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le surmenage ou lorsque nous ressentons une fatigue chronique
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Le surmenage ou lorsque nous ressentons une fatigue chronique

Le surmenage est une accumulation de fatigue et de stress qui nous retire toute énergie, toute motivation de continuer à avancer.



  • Rivera, C. G. R. (2011). Trabajar en exceso… Vida o desintegración. Mirada: Revista jesuita de espiritualidad y desarrollo humano, 10(37), 34-42.