Si vous voulez respecter les autres, apprenez à écouter

Le respect des droits d'autrui se produit, comme première condition, lorsque nous sommes capables de nous respecter nous-même. La deuxième condition, et non moins importante, est l'écoute active. Voyons ci-après comment s'articule ce respect et ses effets.
Si vous voulez respecter les autres, apprenez à écouter

Dernière mise à jour : 06 avril, 2022

Peu de valeurs éthiques, sociales et même morales sont aussi importantes que d’apprendre à respecter les autres. Pourtant, nous vivons dans un monde où ne manquent pas ceux qui affirment avec une totale conviction que le respect se mérite. Ils le disent et le défendent comme si cette dimension n’était pas en soi, la colonne vertébrale dans toute relation, ainsi qu’un droit quasi inviolable avec lequel nous venons tous au monde.

Le respect, en fait, est l’ingrédient le plus puissant pour une vie heureuse. Parce que celui qui apprend à se respecter et à respecter les autres est capable de façonner une coexistence plus complète, plus empathique et plus significative. Cependant, et comme l’a dit Albert Camus, le célèbre romancier, philosophe et journaliste français, nous avons créé un type de société où abonde en excès ce type de respect qui ne repose que sur la peur.

Nous respectons celui qui a le pouvoir parce qu’il est au-dessus de nous et nous craignons les conséquences de le défier. Cette réalité, ajoutée à bien d’autres, fait que l’on ne conjugue pas le verbe respecter avec une efficacité adéquate.

Nous commettons des fautes, des fautes d’orthographe émotionnelles qui affectent nos relations, celles qui créent des distances et rendent difficile la construction d’une authentique culture du respect. L’animer, apprendre à construire cette importante dimension sociale et psychologique à partir de zéro, nous oblige à nous former, avant tout, à une compétence de base dans le cheminement de la vie : savoir écouter.

“Être brillant n’est pas un grand exploit si vous ne respectez rien.”

– Johann Wolfgang von Goethe –

 respecter les autres

Pour respecter les autres il faut savoir écouter

On dit souvent que l’art de savoir respecter les autres présente deux chemins : à partir du moment où vous valorisez et donnez de la visibilité à l’autre, il le fait aussi avec vous. Mais en réalité il faudrait ajouter une troisième voie, non moins importante. Nous nous référons à celle qui part de soi, celle où comprendre que se valoriser est indispensable pour le faire aussi avec les autres.

À ce stade, Martin Seligman, pionnier dans l’étude de la psychologie positive, nous donne un avertissement intéressant. L’estime de soi est la clé du bien-être et facilite aussi nos relations sociales. Lorsque vous vous sentez bien dans votre peau et que vous vous respectez, vous interagissez beaucoup mieux avec les autres. Cependant, et c’est là la nuance, une trop grande estime de soi conduit au narcissisme, et à cette exaltation de soi où la tentation de passer outre les droits d’autrui s’alourdit.

Guy Bondemanh, psychologue et professeur à l’Université de Zurich, ajoute une autre touche à cette idée. Dans une étude intéressante, réalisée en 2018, il soulignait que la pierre angulaire du respect des autres est de savoir écouter. Et cette compétence, celle de l’écoute active, est généralement exercée par la personne ayant une bonne estime de soi et un niveau d’empathie ajusté.

Je t’écoute pour te comprendre, car te comprendre c’est te respecter

Écouter pour comprendre, et non pour répondre, est la formule parfaite pour communiquer. Cette phrase que nous aurons entendue plus d’une fois, contient une pratique moins fréquente que souhaitable. Ainsi, la compétence de savoir respecter les autres commence toujours par le traitement, par la communication. C’est là la base de toute relation et où il est démontré, en substance, la capacité ou non d’une personne lorsqu’il s’agit de prendre en compte une autre.

Par conséquent, il convient de prendre en compte ces aspects:

  • S’ils ne nous écoutent pas, il n’y a pas de respect.
  • S’il n’y a pas d’intérêt, il n’y a pas non plus de respect.
  • En cas d’attitude inflexible, où l’on ne prête pas attention au raisonnement des autres, où l’on dresse un mur devant chaque mot, un défaut de communication est également évident.
  • De même, s’ils nous écoutent mais n’agissent pas en conséquence, compte tenu des besoins et des messages émis, il n’y a pas de respect non plus.
respecter les autres

Le respect c’est accepter l’individualité de l’autre

Quand on apprend à un jeune enfant à respecter, on se limite généralement à lui dire ce qu’il ne doit pas faire : il ne doit pas frapper, prendre des choses aux autres, crier, pousser… Parfois, dans l’esprit de l’enfant il y a un excès d’interdits, de “ne fais pas ceci et ne fais pas cela'” Cependant, la chose la plus appropriée dans tous les cas serait, sans aucun doute, de démêler très tôt ce qu’il faut faire et en quoi consiste le respect et comment l’appliquer.

  • Le respect c’est donner de la visibilité à l’autre et réaliser que chacun est différent, unique et exceptionnel. Accepter les différences est la clé du bien-être.
  • Le respect, c’est savoir communiquer. Et pour ce faire, un enfant doit apprendre le plus tôt possible à écouter, à observer, à se connecter patiemment et avec intérêt avec celui qui se trouve en face de lui par empathie.

Cela semble évident, cela semble facile. Pourtant, dans notre monde d’adultes, il y en a encore beaucoup qui cherchent à tout prix à avoir raison et parlent pour répondre sans comprendre. Nombreux sont ceux qui, pour respecter, demandent d’abord à être respectés ou qui ne respectent qu’eux-mêmes et marchent sur les autres, violant les droits, l’estime de soi et les dignités. Évitons ce type de comportement et rappelons-nous que la culture du respect est la base de notre bien-être et de notre bonheur.

Cela pourrait vous intéresser …

This might interest you...
5 stratégies pour améliorer l’empathie
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
5 stratégies pour améliorer l’empathie

Savez-vous comment améliorer l'empathie ? Nous vous expliquons les étapes à suivre pour accepter et respecter les autres.



  • Bodenmann, G. (2018) The Power of Listening: Lending an Ear to the Partner During Dyadic Coping Conversations. Journal of Family Psychology 32(6) ·DOI: 10.1037/fam0000421