Le sexe n’est pas naturel mais culturel

20 mai 2017 dans Psychologie 250 Partagés

Combien de fois avons-nous fait la différence entre le “sexe naturel” et le “sexe non-naturel” ? Ce sont des définitions qui ont surgi en raison des préjugés qui nous ont poursuivis pendant des années. A une certaine époque, on considérait que les relations avaient une finalité reproductive. On a ensuite défendu l’idée selon laquelle il était naturel pour l’être humain d’avoir des relations sexuelles pour son plaisir.

Cependant, le côté naturel du sexe n’est pas tel que nous le percevons. Nous croyons que cela est synonyme de liberté alors qu’en réalité ce n’est pas le cas. Vous pensez être libre quand vous avez des relations sexuelles ? Vous croyez que vous n’avez aucune limite ? Vous êtes très loin de la réalité. Dans le sexe, la culture a plus d’influence que nous ne le pensons.


Dans le sexe, la culture a plus d’influence que nous ne le pensons.


Le sexe n’est pas naturel mais normal

Quand nous faisons référence au sexe comme étant quelque chose de naturel, nous disons en réalité que ce n’est pas un fait étrange mais plutôt une action totalement normale, valide et acceptable. C’est-à-dire que nous le voyons comme naturel. Cependant, le mot “naturel” renvoie à la nature. C’est ce qu’a dit Valérie Tasso, écrivain et sexologue, lors de l’une de ses nombreuses conférences.

Le sexe est naturel chez les animaux. Ils ne sont influencés par aucune culture, ils ne naissent pas et ne sont pas éduqués en suivant des croyances déterminées. En revanche, c’est ce qu’il se passe chez les êtres humains. Notre conception des relations avec les autres personnes et notre propre vision du monde ne seraient pas les mêmes si nous étions nés dans un autre pays. Ainsi, il est important de souligner certains points que Valérie Tasso mettait en avant à propos de cette vision du sexe et qui sont très intéressants :

  • Le sexe est une valeur pour nous, il ne nous rapproche pas du côté animal mais du côté humain : songeons par exemple au moment où une personne réfléchit à sa “première fois” et se demande si elle est prête ou non. Nous avons des valeurs qui nous conditionnent dans notre tête.
  • La morale n’est pas universelle, car si c’était le cas nous aurions tous les mêmes pratiques sexuelles : japonais, arabes, américains… Nous sommes tou-te-s différent-e-s par rapport au sexe parce que les coutumes et les normes ne sont pas les mêmes dans tous les endroits du monde.

“Le sexe est naturel chez les poulpes.”

-Valérie Tasso-


En revanche, nous sommes celleux qui pensons que le sexe nous rapproche du côté animal. C’est pour cela que les préjugés surgissent, que les personnes se répriment et qu’elles se préoccupent de ce qui est bien ou mal, sur ce qui est correct ou non, ce qui est “naturel” ou ce qui ne l’est pas. Qui détermine cela? La culture, sans aucune doute.

Le sexe au sein de la culture

Le sexe est un acte culturel. C’est comme aller voir une exposition ou visiter un musée. Nous apprenons tout dès notre plus jeune âge. Vous n’avez pas de relation sexuelle en plein jour au beau milieu d’un parc même si vous en avez envie, pas vrai ? Vous réservez bien ces moments de plaisir dans des lieux plus intimes ? Vous faites cela parce qu’on nous a toujours appris comment avoir des relations sexuelles.

Néanmoins, ceci est aussi un problème. Songez au moment où vous voyagez dans un autre pays et où vous faites face aux difficiles chocs culturels. La même chose se produit avec les relations. L’histoire de chaque lieu est différente et, par conséquent, ses habitants le sont aussi. A certains endroits, comme par exemple au Japon, on dit que les hommes sont très froids. En revanche, on parle des latinos comme étant empli-e-s d’une grande passion. Il existe de grandes différences qui se basent sur la culture imprégnant chacun des territoires qui existent dans le monde. Et ceci nous enrichit en tant qu’êtres humains.


“La sexualité n’est jamais quelque chose de naturel qui nous a été donné d’un point de vue biologique ; si nous la qualifions de “naturelle”, c’est parce que nous nous basons sur certains paramètres historiques et culturels.”

-Elena Martinez Navarro-


Par ailleurs, tout ce qui est lié au sexe a un lien fondamental avec les croyances religieuses. Même si vous vous considérez agnostique ou athée, le lieu où vous êtes né-e suit une tradition judéo-chrétienne, shintoïste ou autre. Ceci est imprégné dans la culture qui nous conditionne. Celle qui fait que nous voyons d’une manière déterminée nos relations et notre façon de les vivre.

Vous pensiez que la sexualité était quelque chose de naturel ? Vous considériez que votre façon de la voir et de la vivre était libre et éloignée de toute influence ? Dites-vous que finalement, le sexe, c’est comme aller au théâtre ; il se peut que vous y alliez une fois avec une personne, une autre fois avec une autre, avec deux… Vous allez peut-être même voir un ballet ou une œuvre théâtrale. Cependant, tout ce qui est représenté à l’intérieur est influencé par l’extérieur.

Images de Tatyana Ilieva

A découvrir aussi