Sérendipité et personnalité : des personnes qui "attirent" des découvertes précieuses

La sérendipité et la personnalité sont liées. Ces découvertes magiques qui apportent le bonheur et les grandes découvertes sont destinées aux esprits volontaires, à ceux qui sont patients, constants et qui n'ont pas peur de s'ouvrir à de nouvelles voies et possibilités.
 

La sérendipité et la personnalité sont liées. La magie de trouver quelque chose d’inattendu et de précieux répond presque accidentellement, selon les experts, à d’autres facteurs qui vont au-delà du causal. En réalité, c’est nous-mêmes qui, avec notre engagement, notre ingéniosité et notre détermination, allons réaliser ces découvertes exceptionnelles.

Louis Pasteur a dit que « le hasard ne favorise que les esprits préparés » et il avait tout à fait raison. Le monde de la science, par exemple, est plein de découvertes surprenantes. Alexander Fleming et la pénicilline, Wilhelm Roentgen et les rayons X, Cyril Astley Clarke et ses travaux sur la prévention de la maladie du Rh chez le nouveau-né… On pourrait donner des centaines d’exemples de la façon dont le hasard sous-tend les découvertes les plus pertinentes.

 

Cependant, il y a toujours un élément en commun : la sagacité et la persévérance. Mais aussi l’esprit capable de voir dans une simple coïncidence, une grande possibilité. Il n’y a donc pas de magie, mais l’engagement éblouissant d’un esprit éveillé qui sait toujours voir au-delà, qui est réceptif à son environnement et qui est capable d’élargir les perspectives pour permettre à de nouvelles approches d’entrer.

La sérendipité représentée par la lumière

Sérendipité et personnalité, quel est leur rapport ?

Nous pourrions dire sans nous tromper que le domaine où les cas fortuits ont tendance à se produire est celui de l’industrie pharmaceutique. L’un des cas dont on a le plus parlé ces derniers temps est sans aucun doute celui du Viagra. Il s’agit d’un médicament créé à l’origine pour traiter l’angine de poitrine. Il est aujourd’hui l’un des médicaments les plus vendus pour traiter les dysfonctionnements érectiles.

 

Dans le domaine scientifique, on sait que le hasard est un facteur toujours présent. Pourtant, c’est un élément généré par le chercheur lui-même et seuls les plus expérimentés sauront en tirer profit.

William Shakespeare lui-même a dit dans sa pièce Jules César que seules les personnes capables d’affronter les marées font leur fortune. Voilà pourquoi la sérendipité n’est pas pour tout le monde. Les découvertes précieuses ne sont que pour ceux qui sont prêts à les chercher.

Curieusement, il existe même une organisation appelée « The Society of Serendipity ». Elle a pour but d’étudier ces phénomènes et de comprendre la relation entre la sérendipité et la personnalité. Il s’agit d’un réseau d’universitaires du monde entier qui, dans les domaines de la psychologie, de la psychiatrie, de la physique ou de la médecine, tentent de démêler ces événements marquants et inspirants.

 

Ce sont là quelques-unes des données qu’ils nous fournissent.

Une jeune femme et la sérendipité

Des personnes qui créent leurs propres opportunités

La sérendipité et la personnalité sont liées par l’ingéniosité et la capacité à rompre avec l’établi, l’attendu ou le normatif. Elle exige de l’innovation. Cela implique un défi. Elle exige une ouverture d’esprit et aussi la curiosité spontanée d’un enfant.

Santiago Ramón y Cajal lui-même dirait qu’une conclusion favorable ne se fait que dans un contexte d’inspiration ajouté à la possibilité d’être au bon moment et au bon endroit. Par conséquent, divers facteurs se combinent là où une prédisposition et un engagement clairs à la tâche sont avant tout nécessaires.

 

Des études, comme celle menée par le Dr David R. Colman, de l’Institut de neurologie de Montréal, décrivent la même chose. Elles nous rappellent que la sérendipité, bien qu’étant un phénomène mystérieux, est plus présente dans notre vie quotidienne que nous pourrions le penser.

De joyeuses coïncidences dans des esprits bienveillants

L’origine du mot serendipity, traduit par « sérendipité », vient d’un conte persan appelé Les trois princes de Serendip (Serendip est le nom persan du Sri-Lanka). Or c’est Horace Walpole qui a utilisé ce terme dans une lettre au diplomate Horace Mann. Il l’a fait en associant ce mot à la magie du hasard et à ces coïncidences heureuses où l’on cherche quelque chose et où l’on trouve autre chose de bien meilleur.

 

L’histoire des trois princes de Serendip nous raconte comment trois frères ont résolu des problèmes et des difficultés d’une manière extraordinaire. Horace Walpole attribue ces exploits à la sérendipité, à cette part de hasard qui semble toujours favoriser les frères. Cependant, si l’on approfondit cette histoire, on se rend compte tout de suite qu’il n’en est rien. Les trois princes étaient sages, habiles et extrêmement ingénieux.

Le hasard et la personnalité sont liés par l’esprit volontaire. C’est le même esprit que Sherlock Holmes applique dans ses affaires. Lorsque quelque chose d’inattendu se produit, Holmes utilise cette méthode scientifique qui lui permet de retourner dans son esprit et de reconstituer les effets possibles qui façonnent ces causes. Il y a de l’ingéniosité, de la créativité et pas seulement une ouverture à l’expérience…

 

Les gens à qui de grandes sérendipités arrivent y sont favorables. Ils génèrent du mouvement et des opportunités. Ils sont actifs et très débrouillards. Gardons donc cela à l’esprit ; pour trouver ces coïncidences heureuses, il faut savoir écouter. Il faut voir le monde d’une manière curieuse avec l’illusion d’un authentique explorateur, de quelqu’un qui n’a pas peur de s’engager dans de nouvelles voies…

  • Colman, D. R. (2006). The three princes of Serendip Notes on a mysterious phenomenonMcGill Journal of Medicine.
  • Copeland, S. (2018). “Fleming Leapt on the Unusual like a Weasel on a Vole”: Challenging the Paradigms of Discovery in Science. Perspectives on Science. 26(6)
  • Ruy Pérez-Tamayo (1980) Serendipiaensayos sobre ciencia, medicina y otros sueños. Iberlibro