Savoir se protéger des personnes difficiles

29 novembre 2019
Lorsque l'on a affaire à des personnes difficiles, il est essentiel d'économiser de l'énergie. Cela signifie ne pas perdre son sang-froid, maintenir une bonne estime de soi et bien contrôler ses émotions afin de ne pas se laisser emporter par la colère ou la frustration.

Lorsque nous avons à faire à des personnes difficiles tous les jours, il est essentiel de savoir se protéger au risque que notre santé mentale n’en prenne un coup. Disputes, critiques, chantage, environnement délétère… Il n’est pas toujours possible de garder une distance suffisante ou de convaincre ces personnes d’agir différemment. Que faire si on doit côtoyer quotidiennement une telle personne au travail ou même au sein de sa propre famille ?

La chose la plus importante est de savoir se protéger. Pourtant, bien souvent notre réaction est l’autodéfense, la construction de barrière, penser à des stratégies d’attaque ou de simple survie. Mais ainsi nous en oublions peut-être la chose la plus fondamentale. Notre propre bien-être. Lorsque nous nous négligeons nous-mêmes, notre propre énergie mentale et émotionnelle est consommée. Rapidement, nous tombons à des niveaux minimums d’énergie. Et enfin, nous nous retrouvons complètement sans protection.

Avant toute chose, il y a un point remarquable qui mérite d’être considéré à ce sujet. Des sociologues, comme Shira Offer de l’Université Bar-Ilan en Israël, nous disent qu’une bonne partie des gens que nous considérons comme « difficiles » sont des êtres très proches. Il peut s’agir, par exemple, d’un enfant très exigeant ou encore de notre père, de notre mère, d’un frère ou encore d’une sœur.

Nous voudrions évidemment que ce soit plus simple. Que les choses coulent d’elles-mêmes et que notre vie quotidienne à leurs côtés se déroule de manière plus satisfaisante. Mais ce n’est pas toujours possible… Cependant, nous ne devons pas nous résigner à la souffrance. Il y a des stratégies. Toutes ces stratégies ont un point commun essentiel. Commencer par agir sur soi-même.

Voyons comment faire cela.

« Tout ce qui te dérange chez les autres, c’est seulement une projection de ce que tu n’as pas résolu en toi-même. »

-Bouddha-

Deux femmes qui se disputent et qui doivent savoir se protéger

Que faire lorsqu’on a affaire à des personnes difficiles ?

Les personnes difficiles peuvent révéler la complexité de leur caractère de bien des façons différentes. Il y a ceux qui se disputent sur tout. D’autres évitent toute responsabilité et ne coopèrent en rien. Il y a également ceux qui colportent des rumeurs. Il y a enfin ceux qui vivent plongés dans un gouffre de négativité. Maintenant, au-delà de leur personnalité et de ce qu’ils font ou ne font pas, l’important c’est de savoir comment leurs comportements nous affectent.

Tout d’abord, prenons le cas de ce collègue hyper-perfectionniste qui nous agace et que nous essayons toujours d’éviter. Il y a ceux qui ne voient aucun problème chez lui. Pourquoi ? Chacun a ses limites et sa propre façon de gérer la complexité humaine. Par conséquent, avant de se concentrer sur l’autre, la première étape devrait aussi être de se demander exactement ce qui nous dérange chez l’autre. Est-ce son manque de respect ou son attitude peut-être ? Est-ce quelque chose qui me dépasse pour une raison précise ?

Dans ce contexte, le docteur Shira Offer, de l’Université de Bar-Ilan, en Israël, a réalisé une étude et a démontré plusieurs choses. La première est que lorsque nous côtoyons des personnes difficiles, nous sommes soumis à un niveau de stress élevé. Peu à peu, nous développons un inconfort total et absolu à l’égard de ces personnes. Nous ne savons pas toujours très bien ce que nous n’aimons pas concrètement chez lui car ce que nous recherchons à tout prix c’est de l’éviter.

Cependant, et c’est là le problème, il n’est pas toujours possible de fuir ces personnes difficiles. Parfois, nous sommes forcés de travailler ou de partager des espaces communs avec eux.

Deux hommes devant savoir se protéger

Savoir se protéger du stress passif

Howard Friedman et Ronald Riggio de l’Université de Californie ont mené une étude dans laquelle ils discutent de l’impact du stress passif. Que signifie ce terme et comment s’applique-t-il aux personnes difficiles ? Nous allons le comprendre tout de suite. Lorsque nous sommes contraints de cohabiter avec des profils complexes qu’ils soient adverses, critiques ou exigeants, le comportement des autres finit toujours par nous affecter.

Ainsi, le simple fait d’observer une personne stressée, un collègue de travail ou un membre de la famille très négatif ou critique, finit par faire une entaille dans notre propre système nerveux. C’est ce que nous appelons le stress passif. Il laisse des séquelles et nuit à notre santé.

Par conséquent, lorsque vous avez affaire à des personnes difficiles, il est primordial de savoir se protéger. Cet exercice quotidien est comme le renforcement d’un muscle mental qui agira comme un mur contre l’impact du comportement de ces personnes. Ainsi, parmi les pratiques auxquelles nous devrions consacrer du temps et des efforts, nous vous recommandons les suivantes :

  • Se donner du temps pour nous : du temps pendant lequel on ne pense pas à ces personnes difficiles
  • Apprendre des techniques de gestion du stress : respiration profonde, relaxation musculaire progressive de Jacobson, pleine conscience…

 

Se protéger pour se souvenir de ce qui mérite notre attention et de ce qui ne la mérite pas

Comme le dit le vieil adage, « Les choses vous touchent autant que vous leur accordez de l’importance« . Il y a beaucoup de sagesse dans cette phrase. Néanmoins, elle n’est pas toujours facile à appliquer dans notre réalité quotidienne. En effet, nous aimerions être moins touchés par certaines choses, mais lorsque certaines personnes complexes violent nos droits et libertés, il est très difficile de maintenir cette sérénité.

Dans ce cas, savoir se protéger est là encore la clé. En effet, le bien-être, c’est aussi se rappeler la nécessité de se fixer des limites. Savoir se protéger et se défendre quand c’est nécessaire. Le bien-être signifie aussi savoir comment contrôler nos émotions, donner de l’importance à ce qui en a vraiment et détourner l’attention de ceux qui ne la méritent pas.

Finalement, avoir une idée claire de nous-mêmes, se souvenir de nos valeurs et de nos besoins, rester calme et développer une intelligence émotionnelle appropriée peut nous aider à mieux gérer nombre de ces situations souvent si frustrantes.

Après tout, nous avons tous des gens compliqués dans notre vie, apprenons donc à bien gérer nos relations avec eux pour vivre mieux.

 

  • Shira Offer, Claude S. Fischer. Difficult People: Who Is Perceived to Be Demanding in Personal Networks and Why Are They There? American Sociological Review, 2017; 000312241773795 DOI: 10.1177/0003122417737951