Ressentir de l’indifférence vis-à-vis de son partenaire

27 mai 2019
Lorsqu'apparaît l'indifférence vis-à-vis de son partenaire, il est essentiel de se poser les bonnes questions. Où en sommes-nous ? Est-il temps de mettre un point final à la relation ?

Nous préparons le repas. Nous nous asseyons pour manger. Notre partenaire se trouve en face de nous. Nous mangeons en regardant la télévision. Puis nous parlons un peu de nos matinées respectives. Notre partenaire boit un peu d’eau. Il nous regarde. Nous nous regardons. Nous sommes ensemble depuis plusieurs années. Nous nous sourions. Notre partenaire nous raconte une histoire au sujet de sa famille. Nous l’observons avec attention tout en mangeant en silence. Nous l’aimons. C’est une partie importante de notre vie.

Cependant, nous ne ressentons plus cette connexion vis-à-vis de lui. Nous n’aimerions en aucun cas que quelque chose de mal lui arrive. Mais rien n’est plus pareil. Qui n’a jamais vécu ce type de situation ? L’indifférence vis-à-vis du partenaire est un sujet aussi complexe que douloureux.

Lorsque l’indifférence vis-à-vis du partenaire se fait de plus en plus ressentir ou qu’elle est plus intense, elle donne naissance à une sensation de mal-être qui finit par avoir un impact sur notre état moral et sur notre corps. Que se passe-t-il ? Qu’est-ce qui a changé ? L’amour a-t-il disparu ? Sommes-nous victimes de la routine ?

Bien qu’aucun événement particulier n’explique ce changement, la connexion magique a disparu. Des expressions telles que « Nous ressemblons davantage à des amis qu’à un couple », ou « Nous sommes plus comme des frères et sœurs que comme des partenaires » font fréquemment leur apparition dans les relations. Mais dans ce cas, est-il temps de mettre un point final à la relation ou est-il possible de raviver la flamme de l’amour ?

femme ressentant de l'indifférence vis-à-vis de son partenaire

Indifférence vis-à-vis du partenaire : l’amour a-t-il disparu ?

L’amour est un concept très abstrait. Nous créons nous-même une grande partie de sa signification. Si nous adoptons la définition bouddhiste, l’amour représente pour nous le désir et l’aspiration du bonheur des êtres aimés.

Depuis ce point de vue, il est possible que l’amour n’ait pas disparu. En effet, nous avons beau ressentir de l’indifférence, nous souhaitons toujours le bien de l’autre. Cependant, un changement important se fait ressentir : nous souhaitons à l’autre le meilleur mais nous ne sommes plus heureux en partageant des choses avec lui.

Il serait peut-être donc judicieux de nuancer la situation en disant que « l’amour romantique » a disparu. Nous avons cessé de voir en notre partenaire un compagnon idéal de vie et nous le voyons comme quelqu’un qui est à nos côtés mais ne nous apporte pas grand chose.

Nous écoutons ses histoires avec attention, par obligation mais pas par intérêt. D’ailleurs, nous ne cherchons plus à partager des moments d’intimité. Les relations sexuelles sont reléguées au second, voire au dixième plan.

Tout ne dure qu’un temps

L’idée romantique selon laquelle une relation est faite pour durer éternellement, contre vents et marées, peut être très erronée. Toutes les relations n’ont pas la même durée. De plus, il est nécessaire de comprendre le fait que les relations qui durent ne sont pas forcément les meilleures. Le fait d’avoir des attentes très fortes sur la durée d’une relation peut finir par être contre-productif. Parfois, nous nous attachons à quelque chose qui n’existe plus.

D’autre part, il n’est pas facile de mettre un point final à une relation. Pour cette raison, même lorsque nous ressentons de l’indifférence vis-à-vis de notre partenaire, sa perte peut provoquer en nous de l’anxiété, de la tristesse et de la colère. Le fait d’expérimenter une sensation de perte d’un être aimé, bien qu’il ne nous permette plus d’atteindre le bonheur, génère l’anxiété et provoque le mal-être.

Ainsi, il est normal de ressentir de l’anxiété ou du mal-être en cas de séparation, et ce peu importe qui a pris la décision de mettre un terme à la relation. Si nous acceptons ce type d’émotions, normales et passagères, il nous sera beaucoup plus simple de surmonter la rupture.

femme pensant à l'indifférence vis-à-vis de son partenaire

Et ensuite ? Apprenez à apprécier votre propre compagnie

Lorsque l’indifférence vis-à-vis du partenaire a provoqué la fin de la relation, beaucoup se retrouvent perdus. Que faire ensuite ?

Certaines personnes s’entêtent à chercher un remplaçant car elles ressentent le besoin de remplir le vide en commençant une nouvelle relation. D’autres personnes préfèrent rester seules pendant un temps.

Cependant, lorsqu’une relation s’achève, la meilleure option est d’apprendre -de réapprendre ou de nous réhabituer- à être avec nous-même. Ainsi, nous éviterons de nous lancer dans une autre relation par dépendance.

Il existe un grand nombre de personnes incapables de mener une vie sans personne à leurs côtés. Bien que cela puisse paraître romantique à première vue, ce qui se cache derrière ce besoin est un niveau élevé de dépendance émotionnelle.

Nombreux sont ceux qui ne supportent pas de se retrouver en tête à tête avec leur propre personne. Ils ne supportent pas de n’avoir personne à embrasser, à écouter, ou personne auprès de qui s’identifier et évoquer leurs goûts. Ils ont en eux un grande vide intérieur qu’ils tentent de remplir par l’affection extérieure. Dans cette situation, il est très difficile de trouver la personne idéale, ce qui condamne la relation avant même qu’elle n’ait commencé.