Responsabilité individuelle lors du déconfinement

07 août, 2020
Au-delà des règles imposées, il y a la responsabilité de chacun de contenir le nombre d'infections. Plus que jamais, le bon sens et la conscience de soi, plus que jamais, il est temps de penser aux autres et pas seulement à soi-même.
 

La responsabilité individuelle lors du déconfinement est essentielle pendant cette période où nous devons vivre avec le coronavirus. Aujourd’hui plus que jamais, nous sommes tenus de nous comporter d’une manière qui va au-delà de la civilité. Nous parlons du sens de la survie, de la prise de conscience et de l’application d’une approche à partir de laquelle on peut penser et agir en tant que collectif.

Tout au long de notre histoire récente, jamais un système de règles aussi strictes ne nous a été imposé. Nous avons perdu ce pour quoi nous nous sommes tant battus pendant des décennies. A savoir la liberté, la libre circulation pour nos voyages, notre travail et nos relations.

Les mesures prises pour réduire le nombre d’infections nous ont rendus captifs de nos maisons, alors que le monde est au point mort.

Aujourd’hui, nos sociétés commencent à se relever de manière timide. Et cela grâce à de nouvelles mesures qui nous permettent d’obtenir des autorisations. A de petits pas pour retrouver une activité économique minimale et aussi à la possibilité de reprendre contact avec la rue, avec les gens, avec ce que nous appelons aujourd’hui la “nouvelle réalité”.

Cependant, les possibilités d’avancer en confinement et de vivre plus ou moins bien avec le virus sont possibles si nous prenons soin de notre comportement. Il est temps de démontrer notre maturité en tant qu’humanité, notre capacité à être responsables et à prendre soin non seulement de nous-mêmes, mais aussi de l’autre, de ce qui est tout aussi précieux et nécessaire dans ce monde.

 
Une femme portant un masque pour le déconfinement.

 

Conscience de soi et responsabilité individuelle pendant le déconfinement

Au-delà des règles imposées, il y a la responsabilité, la générosité et le sens moral qui permettent de savoir ce qui est bien et ce qui est mal à chaque instant.

Un moment crucial est venu où personne n’a besoin de nous rappeler ce qui n’est pas permis ; nous avons été témoins de l’évolution de cette maladie pendant trop longtemps pour savoir comment protéger et comment nous protéger.

D’une certaine manière, cette pandémie doit aussi éveiller en chacun de nous de nouvelles valeurs éthiques. Avec lesquelles donner un but et un sens à tout ce que nous vivons.

On ne nous demande pas seulement de respecter des règles. En cette période de confinement, nombreux sont ceux qui ont fait un précieux exercice de réflexion pour comprendre que ce dont notre monde a besoin maintenant, c’est d’empathie, de générosité et de savoir comment agir en groupe pour réussir à surmonter ce moment de crise à tous les niveaux.

La santé physique et morale pour faire face à la pandémie

Il y a quelque chose que nous devons clarifier. Pour faire face à la pandémie actuelle, il ne suffit pas de prendre soin de notre santé physique, avec le fait que nous respectons tous la distance de sécurité et sortons de la maison en portant un masque. Ces lignes directrices ne résolvent pas tous les problèmes que nous connaissons actuellement.

 

Il y a des gens qui souffrent de graves problèmes psychologiques et qui se retrouvent dans la solitude de leurs quatre murs. Il y a des milliers de personnes qui n’ont pas encore pu faire le deuil de leurs proches.

Aussi, il y a des familles qui luttent avec leurs ressources, sachant que le mois prochain peut-être, elles ne pourront pas remplir leur réfrigérateur. Les enfants ne peuvent pas poursuivre leurs études normalement. Les entreprises ne savent pas comment ni quand elles pourront reprendre une activité normale.

La responsabilité personnelle pendant le déconfinement implique également de prendre conscience de ces réalités. En comprenant que, dans la mesure du possible, nous pouvons tous faire quelque chose pour les autres.

La générosité, l’empathie proactive et plus encore la capacité d’innover ou de concevoir de nouvelles stratégies pour mieux survivre à cette période de vie avec le virus font également partie de notre courage d’être responsables.

Bien se protéger pendant le déconfinement.

 

Réveiller notre conscience de soi et notre responsabilité individuelle pendant la période de déconfinement

La conscience personnelle est nourrie par les valeurs et la réflexion. C’est le regard qui parvient à sortir de son propre monde pour se connecter aux autres et comprendre comment il doit agir. La responsabilité individuelle pendant la période de déconfinement implique de comprendre quelles sont les normes qui régissent aujourd’hui notre société et de s’y engager de toutes les manières possibles.

 

Pourquoi certaines personnes ont-elles du mal à respecter ces principes de base ? Ces derniers jours, nous constatons qu’à certains moments, les gens oublient l’existence d’un virus qui prend des milliers de vies chaque jour dans le monde. Nous le faisons peut-être parce que nous n’avons pas le sens du risque. Parce que nous aspirons à nos anciennes vies lorsqu’elles n’ont plus de place.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles la responsabilité individuelle est diluée et conduit à l’irresponsabilité, au manque de civilité et aussi au manque d’humanité. Parce que le sens de l’humanité implique de dépasser son propre égoïsme, de dépasser la satisfaction de soi, pour comprendre que nous sommes un groupe social et que notre survie dépend de la prise en charge et de la protection des autres.

Déconfinement : l’équilibre complexe entre les droits, les obligations et le sens de l’empathie proactive

Dans le contexte actuel, nous avons deux options. La première est de déplorer notre absence de droits. Le droit de sortir, de se lier, de voyager, d’ouvrir nos magasins normalement, de se faire des câlins. Ou encore de s’embrasser et de manger normalement au restaurant. La deuxième option consiste à cesser de se lamenter et à agir par une empathie proactive.

Cette compétence est ce qui fait de nous des personnes véritablement humaines, authentiques, qui comprennent la situation et agissent en conséquence, en pensant à l’autre, en se protégeant, en gardant à l’esprit nos obligations actuelles mais aussi en étant capables de les dépasser.

 

De quelle manière ? En étant utile et en faisant partie de cette véritable transformation dont nous avons besoin maintenant. Une situation dans laquelle nous pouvons tous vivre ensemble en sécurité, en prenant soin du bien-être de chacun. Réfléchissons.