Qu’est-ce qu’une bonne dispute de couple ?

· 28 mars 2017

Le monde du couple est parfois très complexe car il s’agit d’une relation sociale dans laquelle se trouvent deux personnes qui s’aiment, mais qui ne sont pas toujours d’accord sur tout. Elles doivent pourtant vivre ensemble et sont condamnées à trouver un accord d’une manière ou d’une autre.

Se disputer en couple n’est pas une situation rare et ce n’est pas non plus un symptôme de crise. Il y a des couples qui ne se disputent pas mais qui sont morts depuis bien longtemps et des couples qui, au contraire, se disputent fréquemment mais qui sont capables de prendre soin des aspects qui les maintient comme étant un couple équilibré. 

À présent, il y a beaucoup de manières d’exprimer nos droits, nos intérêts ou nos opinions et la plupart des fois, nous tombons dans le piège d’essayer de faire entendre raison à l’autre, sans mesurer le prix que nous pourrions payer à cause de tant d’acharnement.

Les disputes deviennent alors des matchs de tennis qui n’aboutissent à aucune conclusion productive et qui n’apportent rien à personne. Les membres du couple finissent la conversation complètement épuisé-e-s et avec une sensation d’amertume, qui parcoure tout le corps, comme lors des journées gelées d’hiver.

Pourquoi est-ce que la cohabitation de couple est-elle si difficile ?

Parmi les couples qui n’arrivent pas à bon port, il existe certaines similitudes, que nous allons ici identifier. Ces « coïncidences » qui caractérisent les couples brisés sont souvent un lien avec l’ego ou l’orgueil. Par orgueil, nous perdons souvent des batailles. Mais nous devons nous demander si cela en vaut vraiment la peine.

Par orgueil, nous sortons les griffes pour nous défendre d’une menace supposée. Supposée, car si nous regardons la réalité en face, nous nous rendons souvent compte que nous pensons mal les choses. Nous sommes face à la personne que nous aimons et qui nous aime.
couple-de-dos

Souvent, nous interprétons les situations de manière tordue et nous pensons que les autres nous veulent du mal, ce qui nous fait agir en conséquence. Soit nous évitons la situation, soit nous attaquons l’autre.

Au fond, c’est la peur qui se cache : la peur de ne pas être accepté-e par l’autre, la peur de ne pas avoir raison, la peur de ne pas être pris-e en compte, la peur de ne pas être important-e ou unique…

Une autre raison pour laquelle la cohabitation est compliquée, c’est le fait que nous ne savons pas bien résoudre les conflits.

Il nous est très difficile d’arriver à un effort qui profite aux deux parties impliquées. Une des causes qui provoque cette perception de difficulté est la peur de se retrouver dans une situation défavorable, dans laquelle notre orgueil est compromis. Pour en sortir, nous utilisons la colère pour préserver notre intégrité personnelle, à court terme en tout cas.

Le problème est, qu’à long terme, nous surchargeons les relations en général, et celles du couple en particulier. Les disputes fatiguent le couple jusqu’à ce qu’arrivent la lassitude, l’ennui et même la peur de l’autre ou des disputes répétées.

Les reproches, le fait de toujours vouloir avoir raison, les disputes exagérées et le fait de ne pas savoir arriver à des accords entament la relation et lorsque nous souhaitons trouver une solution, il est trop tard.

Nous pourrions comparer cela à une page froissée. Si nous voulons la rendre complètement lisse à nouveau, nous verrons que c’est impossible. Il y aura toujours de petites froissures qui sont le produit de la pression que nous avons exercée dessus.

Comment faut-il donc se disputer ?

Les disputes font partie d’une relation de couple normale et il ne faut pas les fuir. Pensez qu’on peut toujours grandir grâce à elles, du moment que nous savons comment y nager et en construire quelque chose.

Le fait de se disputer ou pas n’est pas aussi important que la manière dont nous le faisons, c’est-à-dire ce que nous disons, comment nous le disons etc.

Voici certaines étapes que l’on peut suivre lorsque nous sommes confronté-e-s à une situation conflictuelle :

  • Avant tout, de l’amour

Nous aimons l’autre, nous ne devons jamais l’oublier. L’autre n’est pas devenu-e, soudain et d’un coup de baguette magique, notre pire ennemi-e ni quelqu’un à qui nous voulons faire du mal. Ou du moins, ce n’est pas normal si c’est le cas et si vous remarquez cela, partez !

couple-calin

Mais s’il s’agit d’une dispute de couple normal, entretenez l’amour, les mots respectueux et la tendresse. On peut être en désaccord avec quelqu’un et pour autant, ne pas cesser de dire des phrases telles que : « mon amour, je ne vois pas ça comme ça » ou « mon cœur, parfois, je me sens mal quand tu ne fais pas suffisamment de tâches ménagères”.

  • Faire preuve d’empathie

Mettez-vous à la place de l’autre et essayez de penser comme lui/elle pense. Il ne s’agit pas de sympathiser avec la manière de voir les choses de l’autre personne, mais de comprendre pourquoi il ou elle voit les choses ainsi. Comprenez que l’autre a le droit de penser comme iel l’entend, tout comme nous, et qu’iel a ses raisons. La compréhension et l’empathie ouvriront votre esprit.

  • Exprimer son point de vue

Nous avons tendance à juger l’autre et à commencer des discussions avec « tu ». Ce sont les phrases typiques telles que : « tu m’énerves », « tu n’y mets pas du tien », « tu es fainéant-e ». Oublions le doigt accusateur et prenons les responsabilités de nos émotions. 

Si je me sens mal, c’est mon problème et c’est que j’ai dans la tête des idées qui me gênent. Par conséquent, la manière correcte de dire les choses est « je me sens… ». Par exemple : « Je me sens énervé-e quand je vois que tu ne récupères pas tes vêtements ».

couple-se-disputant

  • L’importance du langage non verbal

Tout ce que nous avons expliqué doit également se faire avec un langage non verbal adapté. Il ne sert à rien de dire de choses tendres sur un ton ironique ou d’exprimer le « je me sens… » en montrant ses dents. Nous devons y croire et rester relax et détendu-e, car nous ne sommes pas devant cette menace que nous croyons. Détendu-e signifie avec une position ouverte, le contact visuel, un ton de voix détendu etc.

Bien se disputer est une question d’intelligence communicative, mais aussi de maîtrise de soi. Si à ces ingrédients, vous ajoutez de l’amour, une dispute ne doit pas se transformer en une guerre qui fera trembler les fondations du couple.