Qu’est ce que le présentéisme au travail ?

1 décembre 2017 dans Psychologie 52 Partagés

Il fut un temps où les entreprises souffraient du fléau de l’absentéisme au travail. De nombreux travailleurs n’effectuaient pas leurs horaires de travail, en arrivant en retard voire même en étant régulièrement absents. Ces dernières années, cette pratique qui se caractérisa par des pertes alarmantes a trouvé un substitut. Une nouvelle tendance est apparue comme un contrepoint qui est même pire que la tendance précédente : le présentéisme au travail.

De nombreux travailleurs se plaignent depuis un moment de la difficulté à concilier leur vie professionnelle et leur vie personnelle. Emmener les enfants à l’école ou se soucier de proches malades sont des préoccupations prioritaires qui doivent être prises en compte.

Dans le cas du présentéisme au travail, les points communs avec l’absentéisme sont nombreux. Le manque de motivation, la frustration et la mauvaise relation avec la hiérarchie sont des caractéristiques très associées à ce problème. La grande différence entre les deux est que dans le concept du présentéisme au travail, le travailleur effectue ses heures de travail. L’authentique problème est qu’il investit une partie de son temps de travail à des tâches éloignées de celles correspondant à son poste.

se distraire au travail

Qu’est ce qui cause le présentéisme au travail ?

Le présentéisme au travail est apparu comme une réponse propice ou associée à la crise économique. La peur de la perte de l’emploi fait que de nombreux travailleurs démotivés décident de ne pas manquer, bien que cela implique des journées fastidieuses de frustration et d’ennui. Nombreux sont ceux qui élargissent les pauses déjeuner ou qui lorsqu’ils sortent fumer, utilisent internet non pas à des fins professionnelles mais pour lire voire même pour jouer à des jeux-vidéos.

Face à ces situations, les entreprises préfèrent établir des horaires plus rigides et des sanctions pour l’exemple au lieu de s’arrêter et de réfléchi. La productivité de l’entreprise n’est pas uniquement affectée par le présentéisme au travail, la santé des travailleurs a également un impact.

La démotivation et l’absence d’objectifs peut provoquer une déception pour l’emploi, qui parfois est une cause fondamentale de dépression. La même chose se produit avec les travailleurs qui se rendent au travail en étant malades. Exposer leurs collègues à des problèmes de santé, en plus d’être peu utile, est dangereux.

« Les grandes réussites de n’importe quelle personne dépendent généralement de nombreuses mains, cœurs et esprits. »

-Walt Disney-

Malheureusement, certaines entreprises obligent leurs employés à effectuer des heures supplémentaires non payées sous peine de renvoi. Ce comportement est honteux et assez discutable, mais le travailleur l’accepte par crainte de représailles. Nous faisons donc face à des situations dans lesquelles le bénéfice peu éthique prime sur la recherche d’alternatives permettant d’optimiser le temps et le rendement des travailleurs.

téléphone au travail

Le présentéisme au travail a-t-il une solution ?

Le présentéisme au travail, ou du moins une grande partie de celui-ci a une solution. En revanche, elle s’obtient difficilement en appliquant des sanctions ou une politique stricte d’horaires. Au contraire, elle créera davantage de stress, d’anxiété et de démotivation chez les travailleurs qui tenteront de continuer avec leur « échappatoire » en ayant recours à d’autres méthodes. De plus, les entreprises qui appliquent ce type de mesures courent le risque de sanctionner sans raison des personnes qui sont motivées et ainsi de rendre leur travail plus difficile.

Bien au contraire, des mesures concrètes comme celles consistant à se concentrer sur le renforcement du feedback que reçoit le travailleur peuvent avoir des effets beaucoup plus positifs que les mesures répressives ou restrictives. Nous parlons en fait de reconnaissance sociale, de reconnaissance de groupe et de reconnaissance individuelle. Si le travailleur sent que les autres octroient de la valeur au produit de son travail, que l’entreprise est sensible à son augmentation de rentabilité et non pas seulement à ses pertes de rentabilité, il est plus facile que la motivation apparaisse ou réapparaisse.

Selon le poste et la responsabilité, le fait que l’entreprise mette en œuvre des programmes pour encourager l’expression libre et la créativité peut avoir des conséquences positives. Ce que l’on recherche dans ces cas est un changement d’attitude et non pas une obéissance des règles par peur. Plus le lieu de travail sera agréable, meilleurs seront les résultats.

Rendre les horaires flexibles est une bonne manière de permettre aux familles de concilier la vie professionnelle à celle des enfants et ainsi d’avoir une incidence indirecte sur la motivation des travailleurs. Un poste qui permet la conciliation professionnelle comme c’est le cas aujourd’hui est sans aucun doute un avantage que le travailleur saura apprécier, et particulièrement si jusque-là, aucune mesure n’a été prise dans cette direction.

Nous pensons que si le travailleur se sent joyeux et satisfait avec le travail (ou au moins qu’il atteint des niveaux minimums dans ce sens), les changements positifs seront chaque fois plus importants. Il est beaucoup plus raisonnable de consacrer son attention sur le fait de les aider et de leur offrir des facilités plutôt que d’appliquer des politiques extrêmes. La sécurité et la protection de la santé professionnelle sont un droit du citoyen selon l’Organisation Mondiale de la Santé car la précarité professionnelle peut provoquer des situations irréversibles sur la santé mentale et physique d’une personne.

A découvrir aussi