Découvrez le Wellness : santé globale et équilibre « corps-esprit »

28 octobre 2017 dans Psychologie 2 Partagés
Wellness

Le Wellness est une conception intéressante du bien-être, envisageant ce dernier de manière ample. Son objectif est d’améliorer notre qualité de vie,  de prévenir les maladies physiques ou mentales, de protéger et de renforcer tous les domaines qui y ont trait : la nourriture, le corps,  les émotions, les relations, l’environnement… Le Wellness est un concept de santé globale en plein essor, et qui mérite d’être connu.

Il est très possible que nous ayons vu plus d’un centre de Wellness dans nos villes, là où sont proposés des services de spa, des gymnases et des espaces de relaxation sophistiqués. Par ailleurs, il est incontestable que de nombreuses chaînes d’hôtels utilisent ce terme à des fins commerciales et pour élargir la gamme de services proposés de leurs clients. Toutefois, il est nécessaire de préciser que l’objectif essentiel pour lequel cette approche a été conçue il y a plus de 50 ans, est parfois laissé de côté.

Ce fut un moment fascinant et décisif. C’est à ce moment que la psychologie prit conscience que son modèle scientifique devait s’ouvrir à d’autres possibilités. Ainsi, de nombreux-ses professionnel-le-s décidèrent, par exemple, d’arrêter de se concentrer sur le traitement des maladies mentales pour offrir aux individus les mécanismes, les ressources et les stratégies pour apprendre à être heureux-ses, à investir dans leur bien-être, dans leur propre réalisation individuelle.

Le pionnier et créateur du mouvement Wellness était  Halbert L. Dunn, médecin et biostatisticien qui, au cours des années 50, gagna en popularité grâce à ses conférences et à ses livres. Son message était clair et très inspirant : « les individus ont besoin de vivre de manière plus consciente, en exploitant au maximum leur potentiel ».

wellness

Les 7 clés pour comprendre le Wellness

Comme nous le disions en introduction, beaucoup de chaînes d’hôtels ou de centres proposant des week-end assorties d’expériences de Wellness, ce qui nous offrent parfois une idée quelque peu erronée de ce que ce mouvement cherchait à l’origine, cette approche vitale. Le Wellness n’est pas quelque chose à essayer lors d’une escapade, pendant une semaine de vacancesIl s’agit d’un style de vie que nous intégrons dans notre vie quotidienne.

Ainsi, il n’est pas surprenant que de plus en plus de thérapeutes soient formé-e-s à cette stratégie qui cherche à optimiser notre potentiel. Nous devons cependant préciser qu’il ne s’agit pas d’une tâche facile, qu’il s »agit d’un processus extrêmement actif où sont nécessaires la volonté, la persévérance, la pleine conscience et une bon entrainement dans la prise de décision.
Partager

D’un autre côté, il existe un aspect sur lequel il est nécessaire de réfléchir. Le Wellness a également été intégré dans ce que nous appelons la « médecine complémentaire ». Nous insistons sur le « complémentaire » car cette stratégie n’est pas une « alternative » à la médecine ordinaire et ne cherche pas à la remplacer.

Si beaucoup d’entre nous consultons notre médecin chaque fois que nous présentons un mal-être, une maladie ou ressentons une douleur, le Wellness cherche quant à lui à prévenir l’apparition de certaines maladies et troubles en rappelant par exemple, l’importance de bien manger, de faire du sport ou de prendre en compte notre monde émotionnel.

femme pratiquant le wellness

Nous sommes donc confronté-e-s à une nouvelle conception du bien-être « corps – esprit » où il est enseigné à la personne à créer des conditions de vie plus saines et plus heureuses afin qu’elle puisse, autant que possible, atteindre son potentiel maximal et une santé plus forte .

Voyons ci-dessous les dimensions qu’intègrent le Wellness :

1. Bien-être physique

Comment définir le bien-être physique ? La première chose qui nous vient à l’esprit est sans aucun doute « l’absence de maladies ». Cependant, pour le Wellness il est nécessaire d’aller plus loin, car être en bonne santé ne se limite pas au fait de ne pas présenter de maladie, il s’agit avant tout de « se sentir bien ».

  • Pensons, par exemple, aux personnes souffrant d’arthrite, d’arthrose ou de lupus. Nous savons qu’il s’agit de maladies chroniques. Par conséquent, ce que nous chercherons avec Wellness est d’améliorer autant que possible leur qualité de vie.
  • Ainsi, pour investir quotidiennement dans ce bien-être physique, il sera nécessaire de mettre de côté certaines habitudes malsaines telle que le tabac, d’effectuer des contrôles médicaux, de réduire le stress, de déterminer quel régime alimentaire est le mieux adapté à chaque personne, de découvrir quels types d’exercices physiques seraient les plus bénéfiques, etc.

2. Bien-être émotionnel

Dans ce cas, le thérapeute formé au Wellness donnera des stratégies et des techniques appropriées pour reconnaître nos propres émotions, les gérer et investir dès lors de manière plus adéquate dans le bien-être individuel.

3.Bien-être intellectuel

La capacité d’ouvrir notre esprit à de nouvelles idées, concepts, perspectives et expériences est la clé de notre épanouissement personnel et de notre bonheur. Rester actif-ve, curieux-se et surtout réceptif-ve à tout ce qui nous entoure est un excellent moyen d’améliorer notre qualité de vie.

paysage marin

4. Bien-être social

Posons-nous maintenant une question : est-ce que les personnes qui composent notre cercle social nous apportent vraiment ce dont nous avons besoin ? Nous nous habituons parfois à certaines dynamiques relationnelles de telle sorte que nous ne réalisons pas à quel point elles nous affectent, le stress qu’elles génèrent en nous et la tristesse que nous accumulons eu égard à cet impact.

En être conscient-e et être sélectif-ve dans le choix de qui nous voulons avoir à nos côtés est un autre mécanisme essentiel définissant le Wellness.

5. Bien-être environnemental

Il s’agit là d’un aspect moins connu, ou du moins négligé dans une large mesure. Le bien-être environnemental fait référence à notre capacité à reconnaître notre propre responsabilité dans l’équilibre naturel. Il ne s’agit donc pas de se contenter d’éviter les scénarios de contamination ou de vivre en pleine nature et non dans le centre des villes.

Nous parlons ici de conscience environnementale, soutenant l’idée que de petits gestes quotidiens réalisés entre tou-te-s donnent des résultats.

Le Wellness nous enseigne également l’importance de toujours choisir des aliments biologiques, de faire de nos maisons et de nos villes des espaces plus durables, de prendre soin de notre planète, de recycler, de réduire l’impact des plastiques, etc.
Partager

6. Bien-être professionnel

Êtes-vous heureux-se dans votre travail ? Ce qui occupe une grande partie de votre journée vous satisfait-il ? Nos responsabilités professionnelles marquent une grande partie de notre vie et de notre temps, nous le savons, et en réalité, c’est là que se situe la source principale de notre anxiété et de notre stress. Il est donc essentiel que nous réfléchissions sur cet aspect.

Le Wellness cherche également à nous faire travailler cet aspect, à ce que nous approfondissions nos capacités, nos objectifs vitaux et nos désirs afin de construire une harmonie authentique entre le champ professionnel et le champ personnel.

7. Bien-être spirituel

Le développement spirituel  est également un aspect important de cette approche. Il correspond à la nécessité de développer cette paix intérieure où notre vie se trouve en adéquation avec nos valeurs, où nous disposons toujours d’un objectif essentiel pour lequel nous trouvons chaque jour force, espoir, optimisme

wellness

En conclusion, nous sommes incontestablement face à une série de pratiques où un type de philosophie très spécifique est intégré. Le même que Halbert L. Dunn lui-même a conçu à l’époque et pour lequel il soulignait l’importance de notre responsabilité personnelle. Nous sommes un ensemble où les émotions, l’esprit, le corps, nos relations et l’environnement dans lequel nous vivons forment une seule unité que toutes les sciences et nous-mêmes devrions concevoir de manière plus large et inclusive.

Par conséquent, investissons plus de temps et de volonté afin de prendre davantage soin de nous-mêmes, en tenant compte de tous ces domaines que nous négligeons, parfois sans même nous en apercevoir…

Références bibliographiques

Dunn, HL (1961). Wellness de haut niveau. Arlington, VA : Beatty Press.

Dunn, HL (1977). Welleness de haut niveau. Thorofare, NJ : Charles, B. Slack.

Dunn, HL (1977). Que signifie le Wellness de haut niveau. Valeurs de santé, 1 (1), 9-16.

Travis, J. W (2004) Cahier d’exercices de Wellness, Ten Speed ​​Press / Celestial Arts


A découvrir aussi