Qu’est-ce que le trouble du jeu en ligne ?

23 juin 2018 dans Psychologie clinique 0 Partagés
trouble du jeu en ligne

Les demandes de traitement d’adolescents ayant des problèmes liés à l’utilisation d’Internet ont considérablement augmenté. Il n’est donc pas étrange de voir des jeunes présentant un trouble du jeu en ligne recourir à la consultation psychologique.

Les jeunes utilisent Internet pour accéder à une grande variété de contenus via de multiples dispositifs. L’objectif principal est d’interagir, de s’amuser ou d’apprendre. Il a cependant été démontré ces dernières années qu’une utilisation inappropriée ou excessive d’Internet peut avoir des conséquences négatives. Nous parlons de répercussions sur les fonctions de la vie quotidienne, les relations familiales et interpersonnelles, et la stabilité émotionnelle.

Le trouble du jeu en ligne, un véritable trouble ?

Le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5) stipule que la dépendance à Internet ne dispose pas de suffisamment d’entité pour être classée comme un trouble. Il propose néanmoins l’existence du trouble du jeu en ligne, indiquant qu’il nécessite des études plus approfondies (American Psychiatric Association, 2013).

Cette situation a motivé différentes enquêtes. Ces dernières apportent suffisamment de preuves pour affirmer que l’utilisation de jeux vidéo de manière excessive ou exagérée peut avoir des conséquences négatives plus graves ou égales que celles de toute autre dépendance connue.

homme touché par le trouble du jeu en ligne

Comment diagnostiquer le trouble du jeu en ligne ?

Voyons désormais les critères de diagnostic requis pour l’existence du trouble de jeu en ligne, selon le DSM-5 :

Utilisation persistante et récurrente d’Internet pour participer à des jeux, souvent avec d’autres joueurs, ce qui entraîne une déficience ou une gêne cliniquement significative, comme l’indiquent 5 (ou plus) des comportements suivants sur une période de 12 mois :

  • Préoccupation pour les jeux en ligne. L’individu pense préalablement à des activités de jeu ou prévoit de jouer la prochaine partie. Internet devient l’activité dominante de la vie quotidienne. Ce trouble est différent des jeux d’argent sur Internet, lesquels sont inclus dans le trouble du jeu.
  • Les symptômes d’abstinence apparaissent lorsque les jeux en ligne sont supprimés. Ces symptômes sont généralement décrits comme irritabilité, anxiété ou tristesse. Mais il n’existe aucun signe physique d’abstinence pharmacologique.
  • Tolérance. Elle se réfère à la nécessité de consacrer de plus en plus de temps aux jeux en ligne.
  • Tentatives infructueuses de contrôler la participation aux jeux en ligne.
  • Perte d’intérêt pour les passe-temps et les divertissements antérieurs, à l’exception des jeux en ligne.
  • Le sujet continue d’utiliser excessivement les jeux en ligne malgré la connaissance des problèmes psychosociaux associés.
  • Le sujet a trompé des membres de sa famille, des thérapeutes ou d’autres personnes quant au temps passé à jouer en ligne.
  • Utilisation de jeux en ligne pour s’échapper ou atténuer un effet négatif. Par exemple, des sentiments d’impuissance, de culpabilité ou d’anxiété.
  • Le sujet a mis en danger ou perdu une relation significative, une opportunité d’emploi, d’éducation ou un travail. En raison de sa participation à des jeux en ligne.

Seuls les jeux en ligne qui ne sont pas liés aux paris sont inclus dans ce trouble. Il n’inclut pas l’utilisation d’Internet pour effectuer des activités requises dans une entreprise ou une profession. Il n’est pas non plus prévu que ce trouble inclue d’autres utilisations récréatives ou sociales d’Internet.

Le trouble du jeu en ligne est semblable à la dépendance

Le trouble de jeu en ligne est un modèle d’utilisation excessive et prolongée des jeux en ligne. Il en résulte un groupe de symptômes cognitifs et comportementaux. Par exemple, la perte progressive du contrôle sur le jeu, la tolérance et les symptômes de sevrage. Ils sont analogues aux symptômes d’un trouble pour consommation de substances.

Comme dans les troubles liés aux substances, les personnes atteintes de troubles du jeu en ligne continuent de s’asseoir devant un ordinateur pour jouer à des jeux, même si elles négligent d’autres activités.

Ces personnes consacrent entre 8 et 10 heures ou plus par jour à cette activité et, au moins, 30 heures par semaine. Elles s’agitent et se mettent en colère s’il est fait en sorte qu’elles ne puissent pas utiliser un ordinateur et jouer. Elles passent souvent de longues périodes sans manger ou dormir.

trouble du jeu en ligne

Jeux sociaux qui interfèrent avec la vie quotidienne

Un autre symptôme est que le sujet ne tient pas compte des obligations normales, telles que le travail, la  scolarité ou les obligations familiales. La caractéristique essentielle du trouble du jeu en ligne est une participation persistante et récurrente aux jeux informatiques, généralement des jeux de groupe, pendant de nombreuses heures.

Ces jeux impliquent la compétition entre des groupes de joueurs (qui sont souvent dans différentes régions du monde) qui participent à des activités complexes et structurées qui impliquent un aspect significatif de l’interaction sociale pendant le jeu.

Les sentiments d’équipe semblent être une motivation essentielle. Ils résistent avec ténacité aux tentatives de rediriger l’individu vers ses tâches scolaires ou ses activités interpersonnelles. Les occupations personnelles, familiales ou professionnelles sont dès lors négligées.

Par ailleurs, les personnes interrogées disent souvent qu’elles utilisent l’ordinateur pour « éviter l’ennui » plutôt que pour communiquer ou rechercher des informations. Certaines personnes présentent même un activation cérébrale déclenchée par l’exposition au jeu en ligne dans des régions spécifiques qui ne sont pas limitées au système de récompense.

La description des critères liés à cette condition est adaptée d’une étude menée en Chine. Les critères optimaux et le seuil de diagnostic doivent encore être déterminés de manière empirique. Nous recommandons donc de prendre les informations recueillies dans cet article avec prudence.

Si vous pensez avoir un problème lié au jeu en ligne, la meilleure chose à faire est de consulter un psychologue spécialisé. Il vous aidera à surmonter cette « dépendance » et à minimiser son impact sur votre vie.


A découvrir aussi