Qu'est-ce que la neurodermatite ?

La neurodermatite est une affection cutanée qui se traduit par des démangeaisons sur différentes zones du corps. Quels autres symptômes implique-t-elle, pourquoi survient-elle et comment est-elle traitée ?
Qu'est-ce que la neurodermatite ?

Dernière mise à jour : 18 septembre, 2021

La neurodermatite est une affection cutanée chronique courante qui se traduit par une sensation de démangeaison sur différentes zones du corps. Elle ne met pas la vie en danger, mais peut entraîner des complications. Elle peut donc générer une charge psychosociale importante, ainsi que des troubles du sommeil ou des dysfonctionnements sexuels.

Selon une étude de Jin-Gang et al. (2013), les patients atteints de neurodermatite ont tendance à avoir de faibles compétences sociales ou ressources interpersonnelles et un manque de flexibilité.

Leur qualité générale de vie peut également être moins bonne. Mais que savons-nous d’autre sur la neurodermatite? Quels sont ses symptômes, ses causes et ses traitements ?

Qu’est-ce que la neurodermatite ?

La neurodermatite, également appelée lichen simplex chronique, est une affection cutanée qui débute par une plaque de démangeaison sur la peau. Lorsqu’une personne souffre de dermatite, elle tend à se gratter souvent car sa peau la démange, mais cela ne fait qu’augmenter les démangeaisons.

Le cycle démangeaisons-grattage fait que la peau affectée s’épaissit et devient encore plus rugueuse. Dans le cas d’une dermatite, des plaques peuvent également apparaître sur la peau. Ces plaques apparaissent généralement sur les cuisses, les chevilles, les poignets, les avant-bras et le cou.

neurodermatite

Interruption de la vie quotidienne

Cette maladie n’est pas potentiellement mortelle ou contagieuse, mais les démangeaisons ressenties par la personne qui en souffre peuvent être si intenses ou récurrentes qu’elles interfèrent réellement avec la vie quotidienne. Elle perturbe le sommeil et la qualité de vie en général.

Elle affecte également la sexualité. Selon une étude de Mercan et al. (2008), citée par Jin-Gang et al. (2013), les patients atteints de neurodermatite ont une incidence plus élevée de problèmes sexuels, plus encore que les personnes atteintes de psoriasis (une autre maladie de peau).

Symptômes de la neurodermatite

Les signes et symptômes les plus courants de la neurodermatite sont les suivants :

  • Une ou plusieurs plaques de démangeaisons sur la peau.
  • L’apparition d’une texture coriace ou écailleuse sur les zones touchées.
  • Une ou plusieurs taches rugueuses, en relief, généralement de couleur plus foncée que le reste de la peau (rouge par exemple).

Il s’agit par ailleurs d’une maladie qui peut toucher d’autres zones proches de celles que le sujet gratte : il s’agit des avant-bras, des poignets, de la tête, du cou, des chevilles et même de l’anus, de la vulve ou du scrotum.

Les démangeaisons peuvent être de différents types : continues ou discontinues. Elles peuvent également être plus ou moins intenses selon la personne et le moment de la journée. Certaines personnes se grattent même dans leur sommeil.

En outre, la neurodermatite peut affecter l’état émotionnel. Selon une étude de Bhatia et al. (1996), les patients qui souffrent de neurodermatite présentent des scores plus élevés sur les échelles utilisées pour l’évaluation de la dépression.

Causes de la neurodermatite

Quelles sont les causes de la neurodermatite ? Nous ne le savons pas vraiment. Nous savons que les frottements et les grattages récurrents qui caractérisent cette affection peuvent être déclenchés par quelque chose qui irrite simplement la peau, comme une piqûre d’insecte ou le port de vêtements serrés.

Que se passe-t-il ? En grattant ou en frottant la zone, les démangeaisons augmentent en intensité, de sorte que plus la personne se gratte, plus elle a des démangeaisons.

Maladies de la peau

La neurodermatite a été associée à d’autres maladies de la peau. Par exemple, la peau sèche ou le psoriasis.

Autres facteurs connexes

L’anxiété et le stress sont également des facteurs qui peuvent déclencher les démangeaisons caractéristiques de ce trouble.

La neurodermatite peut-elle être traitée ?

Il est difficile de rompre le cycle démangeaisons-grattage de la neurodermatite, de sorte qu’elle constitue souvent une affection chronique. La neurodermatite peut néanmoins être traitée.

De quoi dépend le succès du traitement ? De la résistance du patient au besoin de gratter ou de frotter les zones affectées et sur l’efficacité des médicaments utilisés.

À cet égard, il existe certains médicaments, sur ordonnance ou en vente libre, qui aident à soulager les démangeaisons. D’autre part, il sera également important d’identifier et d’éliminer les facteurs qui maintiennent et aggravent le problème.

neurodermatite

Traitement de la neurodermatite

Le traitement de la neurodermatite a plusieurs objectifs. Il s’agit notamment de contrôler les démangeaisons, de prévenir le grattage et, surtout, de s’attaquer aux causes de l’affection. Qu’utilise-t-on ? Différents types de médicaments :

  • Crèmes médicamenteuses anti-démangeaisons.
  • Médicaments pour soulager les démangeaisons : les antihistaminiques peuvent réduire les démangeaisons, surtout la nuit.
  • Corticostéroïdes injectables.
  • Médicaments anti-anxiété pour traiter cette dernière.
  • Patchs médicamenteux (par exemple, patchs topiques de lidocaïne ou de capsaïcine).

La photothérapie s’utilise également. L’exposition de la peau affectée à certains types de lumière peut en effet parfois donner de bons résultats. Enfin, au niveau psychologique, un travail est effectué pour aider la personne à réduire les sources de stress et d’anxiété. Nous travaillons également sur la gestion des émotions et les comportements qui génèrent ou préviennent les démangeaisons et le grattage ultérieur.

La neurodermatite est une maladie de la peau qui provoque un grattage persistant, pouvant entraîner des complications : plaies, infection bactérienne ou même cicatrices.

En outre, les démangeaisons ressenties par une personne atteinte de neurodermatite peuvent interférer avec la qualité de son sommeil, sa vie sexuelle et, en général, sa qualité de vie. Il est donc important de consulter un médecin si vous souffrez de l’un de ces symptômes.

Cet article pourrait vous intéresser…

Cela pourrait vous intéresser ...
6 conseils pour prendre soin de la peau atopique
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
6 conseils pour prendre soin de la peau atopique

si nous souffrons d'une maladie qui lui est associée. C'est le cas de la dermatite atopique ou de la peau atopique, maladie touchant 10% de la popu...



  • Carrascosa, J.M. (2004). Phototherapy and photochemotherapy. Actas Dermo-Sifiliográficas, 95(5): 259-284. https://doi.org/10.1016/S0001-7310(04)76817-9
  • Jin-Gang An, Yan-Ting Liu, Sheng-Xiang Xiao, Jun-Min Wang, Song-Mei Geng, Ying-Ying Dong Int. (2013). Quality Of Life of Patients with Neurodermatitis. J Med Sci. 2013; 10(5): 593–598. doi: 10.7150/ijms.5624
  • Mercan S, Altunay IK, Demir B, Akpinar A, Kayaoglu S. Sexual dysfunctions in patients with neurodermatitis and psoriasis. J Sex Marital Ther. 2008;34(2):160–8.
  • Niemeier, V. et al. (1997). Skin disease and sexuality. An empirical study of sex behavior or patients with psoriasis vulgaris and neurodermatitis in comparison with skin-healthy probands. DOI: 10.1007/s001050050635