Taches de stress : quand la peau réagit aux émotions

04 novembre, 2020
Avez-vous déjà eu des taches rouges sur le visage, le cou, la poitrine ou l'abdomen ? Le stress et son lien avec la peau sont si étroits que ces types de manifestations gênantes sont très fréquents. Voulez-vous savoir pourquoi cela se produit ? Nous vous l'expliquons ici.

Des taches peuvent-elles apparaître à cause du stress ? Rougeurs, éruptions cutanées, urticaire… De nombreux états psychologiques extrêmes se manifestent organiquement et aussi physiquement. En dermatologie, cette relation intime est supposée ; c’est un phénomène de plus en plus fréquent, tant chez les adultes que chez les enfants.

Le lien complexe entre la peau et le stress a été étudié pendant plusieurs décennies. La connexion “cerveau-peau” a fait que des disciplines telles que la psychologie, l’endocrinologie, la neurobiologie et la dermatologie elle-même collaborent depuis des années pour mieux comprendre ce phénomène.

Il convient également de noter un fait évident : ces conditions sont très perturbantes, voire invalidantes. Parfois, une inflammation intense et une rougeur de la peau du visage peuvent limiter la vie sociale d’une personne.

Ces taches s’accompagnent également de démangeaisons intenses et d’abrasions douloureuses qui limitent considérablement la vie quotidienne normale. Approfondissons le sujet.

La peau et le stress entretiennent un lien étroit.

Les taches de stress : caractéristiques, causes et traitement

Un grand nombre de personnes qui souffrent du stress finissent par manifester des troubles cutanés. Les plus fréquentes sont sans doute les classiques poussées d’acné.

Un aspect doit cependant être clarifié… Ces manifestations, comme peuvent sans doute l’être les taches de stress classiques, ne surviennent que lorsque cet état psychologique est maintenu dans le temps de manière intense.

Il ne faut pas oublier que la peau est le plus grand organe du corps et qu’elle est également très sensible à l’humeur. La rosacée, la dermatite, le psoriasis ou le vitiligo sont des affections assez courantes et les plus traitées. Examinons un peu plus en détail l’apparition des taches.

Comment savoir si les taches sur ma peau sont dues au stress ?

Les taches de stress apparaissent du jour au lendemain. Elles se présentent comme une éruption et la première chose à laquelle nous pensons habituellement est qu’il s’agit de la manifestation d’une allergie. Il est également très facile de les différencier des taches solaires. Ces dernières ont une teinte plus brune et se forment au fil du temps, petit à petit.

Les taches de stress se manifestent généralement de la manière suivante :

  • Elles ont un ton rougeâtre.
  • Elles sont irrégulières et se présentent sous forme de noyaux.
  • Généralement, elles apparaissent sur le cou, le thorax, l’abdomen, les bras et les jambes.
  • On remarque leur apparition, car elles démangent, piquent et dérangent par le frottement des vêtements.

Pourquoi apparaissent-elles ?

Les états de stress maintenus dans le temps et d’une grande intensité nous font payer un lourd tribut. Ils le font de plusieurs façons, c’est vrai, mais le fait que des taches soudaines apparaissent sur la peau est un phénomène assez courant.

  • Le stress psychologique génère une réaction inflammatoire de la peau, provoquant l’apparition de taches et empêchant même la cicatrisation des blessures. C’est ce que révèle une étude réalisée à l’université de Berlin par les docteurs Robert Maioff et Yingh Shen.
  • On sait, par ailleurs, que ces états de stress font monter l’adrénaline dans le sang et le taux de cortisol.
  • Cette hormone déséquilibre l’équilibre interne de la peau et provoque l’apparition de séborrhée et de bactéries.
  • Si des semaines ou des mois s’écoulent sans que cet état psychologique soit géré, divers processus commencent à être déclenchés par le niveau excessif de cortisol.
  • À cause des altérations hormonales, les toxines s’accumulent et des processus inflammatoires se déclenchent. La peau est l’organe le plus sensible à ces altérations hormonales.
  • Nous savons, par exemple, que le vitiligo, bien qu’il s’agisse d’une maladie auto-immune et qu’il ait souvent une composante génétique, peut être aggravé par le stress. Cette affection se produit lorsque le système immunitaire lui-même attaque les cellules de la peau qui produisent la mélanine, d’où les fameuses taches blanches.
  • La rosacée est un autre trouble cutané pouvant également survenir en cas de stress et en tant que réaction face à une inflammation causée par un excès de cortisol.
Le stress et la peau entretiennent un lien étroit.

Comment traiter les taches de stress ?

Des taches de stress peuvent survenir à tout moment. Chaque fois que nous traversons une période où le stress est une constante, nous courons le risque de souffrir d’une altération de la peau.

Que pouvons-nous donc faire dans ces circonstances ? Examinons quelques indices.

  • La bonne chose à faire est d’aller chez le médecin afin d’écarter d’autres pathologies.
  • En général, et pour réduire à la fois l’inflammation et les démangeaisons, des antihistaminiques sont habituellement prescrits.
  • Si nous ne gérons pas le stress, la nervosité continuera d’être présente, ainsi que les démangeaisons, l’inconfort et le risque d’avoir d’autres points de stress.
  • Nous devons rompre le cycle. Pour ce faire, la thérapie cognitivo-comportementale est très utile : c’est un travail sur les pensées et les idées dysfonctionnelles qui intensifient le malaise.
  • Il convient également d’établir des routines qui comprennent des périodes de repos, de loisirs et de déconnexion physique et mentale.
  • La pratique d’une sorte d’exercice modéré peut être très utile.
  • Il est aussi important de faire attention à son alimentation : réduisez les graisses saturées, les aliments précuits, la farine blanche, l’alcool ou les boissons stimulantes comme le café.

En somme, ne négligeons pas l’impact des émotions, des soucis et des états psychologiques sur la santé de la peau. Lorsque le corps parle, il est de notre devoir de comprendre le message et de lui donner une solution.

  • Chen Y., Maidof R., Lyga J. (2017) Brain-Skin Connection: Impact of Psychological Stress on Skin. In: Farage M., Miller K., Maibach H. (eds) Textbook of Aging Skin. Springer, Berlin, Heidelberg. https://doi.org/10.1007/978-3-662-47398-6_153