Quels sont les différents types de stress ?

Il y a ceux qui souffrent des effets du stress occasionnellement et il y a ceux qui en souffrent toute leur vie. Connaître les différentes typologies de cette dimension psychologique nous permettra de créer des stratégies thérapeutiques plus performantes. Nous en parlons ici.
Quels sont les différents types de stress ?

Dernière mise à jour : 13 janvier, 2021

Douleurs musculaires, insomnies, migraines, problèmes de concentration… Il existe différents types de stress et connaître chacun d’eux nous permettra de mieux les gérer. Ainsi, et s’il est vrai que parfois nous éprouvons toutes ces sensations physiques et psychologiques en même temps, chacune d’elles a un élément déclencheur spécifique.

Cette condition psychologique touche de plus en plus de personnes. Le problème survient lorsque nous ne la gérons pas efficacement. Lorsque nous traînons le stress pendant des semaines, des mois (et même des années), l’impact sur la santé est immense.

Nous disposons d’une abondante littérature scientifique qui nous avertit du risque de stress chronique sur la santé cardiovasculaire. En exemple, une recherche comme celle menée à l’Université de La Joya (Californie) par le Dr Joel Dismale souligne le fait que le motif de nombreuses consultations médicales n’est autre que le stress.

Nombreuses sont les personnes qui souhaitent soulager ce mal de tête, cette pression dans la poitrine, ces problèmes de sommeil… Si ces maux deviennent chroniques, la santé cardiovasculaire peut prendre cher. Cela met en évidence la nécessité d’être beaucoup plus sensible à cette réalité.

Un homme en proie au stress.

Quels sont les différents types de stress ?

Nous nous sentons souvent stressés dans la vie de tous les jours. Cette expérience désagréable a des effets sur le corps. Mais il ne faut pas oublier ce point : le stress est une réponse normale à des situations “anormales”.

En d’autres termes, les humains, comme les autres animaux, ont besoin de cette activation psychophysiologique pour pouvoir répondre aux menaces, aux dangers et aux changements de l’environnement. Les hormones du stress, comme l’adrénaline et le cortisol, facilitent l’activation de tels changements qui nous permettent de résoudre des problèmes.

Toutefois, le stress cesse d’être utile lorsqu’il se transforme en “détresse”. Il s’agit de ce stress négatif qui nous déséquilibre et qui peut nous suivre pendant de longues périodes. Connaître les différents types de stress nous permettra de mieux comprendre les situations de ce type.

Le stress aigu, l’un des différents types de stress

Le stress aigu a tendance à être bref. C’est aussi le plus courant. Les problèmes au travail, une forte dispute avec quelqu’un, un rendez-vous médical qui inquiète, être victime d’un vol ou témoin d’un accident sont quelques exemples de cette typologie.

Ce stress se caractérise essentiellement par cette concentration mentale sur l’événement négatif ou difficile. Pour son diagnostic, nous pouvons suivre les critères du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5) :

  • Symptômes d’intrusion. La personne ne peut cesser de penser à son inquiétude. Petit à petit, cette inquiétude perd tout de même en intensité.
  • Symptômes associés à l’état d’esprit. Angoisse, peur, agitation…
  • Symptômes d’excitation. Maux de tête, troubles du sommeil et de la concentration, difficulté à prendre des décisions…

La thérapie cognitivo-comportementale facilite les progrès chez la plupart des patients concernés par ce stress. C’est aussi le cas des stratégies de restructuration cognitive, des techniques de relaxation ou de l’exposition imaginaire.

Stress épisodique aigu ou personnalité sujette aux crises

Le stress aigu épisodique est lié à un profil de personnalité très spécifique. On se réfère à la personnalité de type A que les cardiologues américains Meyer Friedman et Raymond Rosenman ont définie dans les années 1950. Ces personnes se définissent avant tout par un comportement très compétitif.

Ce type de stress crée un état psychologique de forte usure qui va et vient. Il disparaît pendant quelques mois, puis refait surface. Ses principales caractéristiques sont les suivantes :

  • Ces personnes ont tendance à connaître la colère ou l’irritabilité, l’impatience, un tempérament de feu, une tension constante. Dans leur esprit, il y a un sentiment d’urgence.
  • La personnalité de type A est très exigeante et souffre de détresse cognitive. Elle ressent mille stimuli en même temps. Mais vivre des mois avec ce niveau d’excitation entraîne des problèmes de mémoire et une fatigue mentale.
  • Les relations interpersonnelles sont toujours problématiques.
  • Ces personnes souffrent d’inconfort musculaire, de maux de tête, de maux de dos, des mâchoires, de troubles de l’estomac et de l’intestin…
  • Le stress épisodique récurrent favorise le développement de problèmes cardiovasculaires.
Une femme en proie au stress.

Stress chronique ou souffrance qui ne varie pas

Avoir passé de nombreuses années dans un environnement de travail dangereux… Souffrir d’une enfance traumatisante… Perdre un être cher et ne pas se remettre de cette perte… Être endetté… Faire partie d’un environnement familial marqué par les conflits, des revendications, des critiques…

Ces situations et bien d’autres donnent lieu au stress chronique, l’une des conditions psychologiques les plus gênantes et épuisantes à tous les niveaux. Il se caractérise par une souffrance constante et un sentiment inconfort.

  • Ce stress peut être associé à d’autres problèmes psychologiques, comme la dépression.
  • Les personnes qui en souffrent font preuve d’insécurité et d’impuissance. Elles sentent que peu importe ce qu’elles font, leur réalité ne changera pas.
  • Elles souffrent d’insomnie, de fatigue, de problèmes digestifs, d’inconfort musculaire, de tachycardie, de problèmes de concentration, etc.

L’approche thérapeutique de ces patients implique toujours des soins individualisés pour répondre à chaque particularité et besoin. Les techniques suivantes sont les plus appropriées :

  • Comprendre ce qu’est le stress.
  • Stratégies de gestion émotionnelle.
  • Techniques de désactivation physiologique (respiration diaphragmatique, relaxation musculaire progressive et imagination thématique, par exemple).
  • Restructuration cognitive.
  • Techniques d’affirmation de soi.
  • Techniques pour résoudre les problèmes et surmonter les moments difficiles et les moments de stress.

En sommee, chacune de ces variantes du stress bénéficie d’un traitement. Le plus important dans tous les cas est de solliciter une aide professionnelle au plus tôt pour éviter que cette souffrance dure dans le temps.

Cela pourrait vous intéresser ...
Qu’est-ce que le syndrome de déficience affective ?
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Qu’est-ce que le syndrome de déficience affective ?

En quoi consiste le syndrome de déficience affective ? Nous vous expliquons ici comment le reconnaître et comment le soigner.



  • Dimsdale, J. E. (2008, April 1). Psychological Stress and Cardiovascular Disease. Journal of the American College of Cardiology. https://doi.org/10.1016/j.jacc.2007.12.024
  • Hüther, Gerald (2012). Biología del miedo. El estrés y los sentimientos. Barcelona: Plataforma Editorial.