Quels sont les avantages de la lecture en voyage ?

· 20 février 2019
Bien que tout le monde ne puisse pas se concentrer pendant un trajet, la lecture en voyage est un excellent moyen de tirer le meilleur parti du temps, de contextualiser les lectures et d'améliorer la santé de notre cerveau et notre réserve cognitive.

Lire en voyage est plus qu’un plaisir, c’est une nécessité. C’est se reposer la tête sur la vitre d’un métro, d’un train ou d’un bus pour se plonger dans d’autres mondes. D’autres vies. Ces océans de lettres nous permettent de raccourcir les distances. De nous éloigner du bruit et de la routine. Pour donner un sens au temps. Et ainsi commencer nos journées de travail avec un esprit renouvelé.

Ray Bradbury a dit dans un de ses livres que dans ce monde, il faut écrire et lire compulsivement pour que la réalité ne nous détruise pas. Il faut dire, cependant, qu’il n’est pas nécessaire d’atteindre un tel extrême. Il ne s’agirait que de donner corps à une idée. Ce qui nous permettrait sans aucun doute de créer un monde bien meilleur. Plus empathique. Plus sensible. Et plus éduqué.

Quiconque utilise fréquemment les transports en commun et est aussi un bon observateur aura remarqué une réalité qui existe depuis des années. Les utilisateurs de ces moyens sont divisés en trois types. Il y a ceux qui se contentent d’abstraire leur regard dans l’infini (et par conséquent dans leurs pensées) en attendant leur arrêt.

D’autre part, il y a ceux qui, presque sans cligner des yeux, se plongent dans l’univers infini de leur téléphone portable. Enfin, il y a ces lecteurs admirables et infatigables qui, soit avec leurs appareils électroniques, soit avec le traditionnel livre papier, profitent du temps du voyage pour lire quelques pages, un chapitre s’ils le peuvent, debout ou assis, s’ils ont de la chance.

Les bénéfices de cette pratique, de cette fidélité de lecture, sont immenses. Examinons-les ci-dessous.

« Pour voyager loin, il n’y a pas de meilleur navire qu’un livre. »

-Emily Dickinson-

lecture en voyage dans le métro
La lecture en voyage : le temps de la santé, de la sagesse et de la qualité

Le tableau ci-dessus a été réalié par Augustus Leopold Egg. C’était un artiste avec une trajectoire courte en raison de sa mort prématurée, mais cette œuvre a acquis une renommée remarquable : The Travelling Companions (1862). Ami proche de Charles Dickens, il a laissé au monde cette peinture symbolique et fascinante qui évoque le passé et l’avenir à travers deux jeunes femmes voyageant dans un train.

Celle de gauche, endormie, les mains entrelacées et située dans un paysage marin, représente la classe moyenne victorienne la plus dépassée. Devant elle, l’autre jeune femme tient un livre. Elle est immergée dans sa lecture et à côté d’elle, nous voyons un paysage montagneux où un noyau urbain est apprécié. De même, cette jeune fille est située en harmonie avec la direction du train (l’autre à reculons) représentant l’autre classe moyenne victorienne où les femmes se réveillent et occupent des positions de plus grande importance sociale.

Peu d’images sont sans doute aussi symboliques de ce que la lecture peut nous offrir. Cela peut se résumer en quelques mots et aussi dans certains moyens de transport : progresser, avancer, conquérir de nouveaux horizons…

La lecture en voyage, une autre forme d’immersion

La lecture est portable. Vous n’avez pas besoin d’être au lit ou sur votre canapé pour profiter d’un livre. Lire en voyage est une façon sensationnelle de profiter au maximum du temps, de faire de ces intervalles d’inactivité, des moments de grande activation pour notre cerveau.

De fait, des études comme celle menée par Maja Djikic, psychologue à l’Université de Toronto, révèlent que la lecture nous permet d’appuyer sur un bouton pause unique pour entraîner et renforcer notre cerveau. Ainsi, consacrer du temps à lire, c’est investir dans la santé de notre cerveau pour améliorer nos fonctions exécutives, réduire le stress et acquérir de nouvelles connaissances pour renforcer notre réserve cognitive.

 

Le contenu a plus d’impact

La lecture en voyage ajoute un contexte unique à la lecture en elle-même. Bien des personnes emportent avec elles une série de livres spécifiques lorsqu’elles voyagent vers certaines destinations. Peu de choses sont aussi agréables que de lever la tête et de se retrouver parfois dans les mêmes pays, cadres ou contextes où se trouve l’intrigue du livre.

Bien qu’il ne soit pas nécessaire de visiter les lieux exacts de nos romans pour expérimenter les sensations que l’auteur nous transmet, souvent, être hors des murs de notre maison apporte de nouveaux ingrédients à la lecture : sons, lumières, visages, sensations… Ces expériences rendent la lecture beaucoup plus intéressante.

Cela améliore notre capacité de concentration

Il est certain est que tous les gens ne sont pas capables de se concentrer sur leur lecture en voyage. Souvent, ni le métro ni les bus ne se distinguent précisément en enfermant le calme que l’on respire, par exemple, dans une bibliothèque. Notre monde urbain est une créature bruyante, souvent ennuyeuse et incroyablement variée en termes de types de sons.

Il est donc intéressant de savoir que ceux qui se sont habitués à cet exercice ont développé des capacités d’adaptation, de concentration et de focalisation. La capacité sophistiquée de lire, de comprendre et de transcender sa propre lecture – de visualiser ces mondes et ces intrigues – est une valeur qui peut être appliquée à tout autre domaine.

bienfaits de la lecture en voyage

Pour conclure, il convient de souligner un point sur lequel les experts nous mettent en garde : il n’est pas conseillé de lire lorsqu’il y a un mouvement excessif dans ce mode de transport dans lequel nous nous trouvons. Une telle chose n’est pas bonne pour nos yeux. Au-delà de ce détail, il n’y a jamais de mal à porter un livre avec soi quand on va travailler. Ou quand on est sur le point de faire un voyage.

C’est une façon sensationnelle de profiter du voyage. D’avoir un autre type de billet dans un moyen de transport plus riche. Plus excitant. Et plus productif. Le seul danger possible, c’est de manquer notre arrêt. Sinon, tout le reste n’est que pur plaisir.