Que sont les groupes coercitifs et pourquoi sont-ils si dangereux ?

Les groupes coercitifs séduisent et manipulent leurs partisans pour les contrôler et annuler leur identité. Découvrez en quoi ils consistent et comment les détecter à temps.
Que sont les groupes coercitifs et pourquoi sont-ils si dangereux ?
Elena Sanz

Rédigé et vérifié par Psychologue Elena Sanz.

Dernière mise à jour : 02 décembre, 2022

Le mot secte évoque probablement l’image d’un groupe religieux ou spirituel, dont les membres vivent à l’écart de la société et auquel n’appartiennent que des inadaptés ou des personnes souffrant de troubles mentaux graves. Cependant, ces types d’organisations, connues dans de nombreux domaines comme des groupes coercitifs, sont beaucoup plus proches de nous que la plupart d’entre nous ne le pensent.

Nous sommes tous susceptibles de tomber dans leurs pièges, de la même manière que chacun, dans certaines circonstances, est extraordinairement vulnérable à la persuasion.

Un point important à considérer est qu’un groupe coercitif n’est pas considéré comme tel en fonction de l’idéologie qu’il promeut, mais en fonction du comportement de ses membres et de la dynamique qui s’instaure. Ainsi, la base est une hiérarchie de contrôle dans laquelle les gens sont soumis au commandement d’un chef, d’une doctrine ou d’une communauté. Mais comment sommes-nous devenus les victimes de ces structures et pourquoi sont-elles si dangereuses ? Nous explorons les réponses ci-dessous.

ombres de personnes

Que sont les groupes coercitifs ?

Un groupe coercitif est une communauté fermée dans laquelle des processus de persuasion et de manipulation sont exercés sur les adeptes pour obtenir un contrôle absolu sur eux. Les dirigeants et les autres participants utilisent des techniques coercitives pour générer une dépendance vis-à-vis des victimes, et ainsi imposer des comportements.

Bien que les plus courants (ou du moins ce que nous connaissons le mieux en général) soient des groupes qui promeuvent des motivations religieuses et spirituelles, la vérité est qu’il en existe plusieurs types. Ces sectes peuvent attirer leurs adeptes en encourageant une supposée amélioration ou croissance personnelle, en promouvant des mouvements pour “améliorer le monde”, en promettant une liberté financière tant attendue ou en faisant référence à tout aspect sensible lié aux besoins des gens.

Par conséquent, pour reconnaître un groupe coercitif, nous ne devons pas tant nous concentrer sur ses idéaux, mais sur d’autres aspects, tels que les suivants :

  • L’existence d’un leader charismatique qui demande la vénération.
  • Un endoctrinement basé sur des idéaux extrêmes qui ne tolère pas la pensée critique. Les suiveurs ne sont pas autorisés à douter, à remettre en question ou à penser par eux-mêmes, mais doivent devenir des suiveurs fanatiques.
  • Le résultat d’une exploitation sexuelle, émotionnelle, financière ou de tout autre type sur les victimes.
  • L’autonomie personnelle est fortement réduite et les victimes ont à peine le contrôle sur leur propre vie, leurs émotions, leurs relations, leur temps ou leurs finances.

Comment s’y implique-t-on ?

Lorsque les gens s’impliquent dans un groupe coercitif, ils finissent par payer un lourd tribut. Généralement, ils se retrouvent endettés ou dépouillés de leurs biens, isolés et séparés de leur famille et de leurs amis, coupés de leurs études ou de leur carrière professionnelle. En fin de compte, ils perdent toute leur vie et leur capacité à s’autogouverner, et se retrouvent dépendants, assujettis et généralement exploités.

En voyant ces résultats, n’importe qui peut se demander comment une personne se retrouve impliquée dans une telle structure. De l’extérieur, nous pouvons nous sentir immunisés ou supérieurs à ceux qui tombent dans les réseaux de ces sectes, mais la vérité est qu’elles sont partout.

Aujourd’hui, dans ce monde globalisé et numérique, nous sommes constamment bombardés de publicités et de propositions de soi-disant coachs, formateurs ou consultants qui nous promettent des vies de rêve et tentent de nous impliquer dans leurs structures pyramidales. Et il est possible que vous-même ayez été témoin ou connu certains d’entre eux.

Mais ce n’est pas seulement leur omniprésence qui nous rend vulnérables à tomber dans le piège. Ils ont également des mécanismes et des stratégies psychologiques bien étudiés et efficaces qui leur permettent d’atteindre leurs objectifs de capture et de contrôle. De plus, il s’agit d’un processus qui se développe progressivement et passe par plusieurs phases.

Séduction et capture

Dans un premier temps, les groupes coercitifs veillent à donner leur meilleure image. Lors du recrutement, les dirigeants sont amicaux, accessibles, compétents et dignes de confiance, offrant beaucoup d’attention et de renforcement positif, et utilisant des mots chaleureux.

Ainsi, ils essaient de faire en sorte que la victime se sente identifiée aux valeurs qu’ils promeuvent. Ils promettent un bien-être financier, émotionnel ou spirituel et, surtout, ils offrent un accompagnement et un sens de la communauté particulièrement tentant.

Plusieurs caractéristiques rendent les gens plus susceptibles de tomber dans ces réseaux. Par exemple, jeune et inexpérimenté, issu d’une famille dysfonctionnelle et inadapté socialement et, surtout, traversant une situation compliquée et bouleversante sur le plan émotionnel. Le risque est également plus grand si le “recruteur” est une personne proche de la victime et si celle-ci ne connaît pas les techniques de manipulation qu’elle tentera d’utiliser sur elle.

Contrôle et endoctrinement

Une fois la personne capturée, une série de stratégies coercitives commencent à être appliquées qui cherchent à obtenir un contrôle total. Par exemple :

  • La victime est isolée de son environnement.
  • Des émotions de culpabilité ou de honte sont induites en lui ou, à l’inverse, des états émotionnels positifs intéressés sont encouragés.
  • L’économie, les activités et l’occupation du temps de la personne recrutée sont contrôlées.
  • Le dévouement à la cause est nécessaire.
  • L’identité de la personne est annulée contre l’identité du groupe. L’idée est projetée que la personne a de la valeur tant qu’elle appartient au groupe.
  • L’esprit critique est puni.
  • L’autorité absolue est imposée ou la croyance dans les qualités particulières du leader est implantée.
homme avec un collier à la main

Protégez-vous des groupes coercitifs

Lorsque le processus se termine, la personne a perdu son identité, ses relations, ses atouts et surtout son autonomie. Sans s’en rendre compte, des centaines de milliers de personnes tombent dans ces réseaux de manipulation camouflés sous des groupes de coaching, de développement personnel, de yoga, de crypto-monnaie ou d’entrepreneuriat dont ils ne peuvent sortir. Et c’est que le groupe coercitif s’assure que partir est vraiment difficile.

C’est l’une des raisons pour lesquelles, dans de nombreux pays, ces types de groupes et leurs dirigeants sont déjà persécutés afin d’assurer la sécurité des citoyens. Dans tous les cas, peu importe le nombre d’initiatives lancées par les instances officielles, il est important que chacun soit conscient de leur existence et reste vigilant.

Quiconque propose des solutions rapides et magiques, culpabilise, tente de vous isoler de votre environnement ou de votre travail, ou cherche à vous endoctriner sans vous permettre de vous remettre en question devrait déclencher toutes vos sonnettes d’alarme.

Cela pourrait vous intéresser ...
La sortie difficile d’un groupe abusif (sectes)
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
La sortie difficile d’un groupe abusif (sectes)

Un groupe abusif est un groupe où la violence psychologique (stratégies de pression, de contrôle, manipulation et coercition) est appliquée.



  • González J. L., Ibáñez, J., & Muñoz, A. M. (2000). Introducción al estudio de las sectas. Papeles del psicólogo, (76), 51-56.
  • Rodríguez-Carballeira, Á., Almendros, C., Escartín, J., Porrúa, C., Martín-Peña, J., Javaloy, F., & Carrobles, J. A. (2005). Un estudio comparativo de las estrategias de abuso psicológico: en pareja, en el lugar de trabajo y en grupos manipulativos. Anuario de psicología/The UB Journal of psychology, 299-314.

Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.