Que sont les bacs à sable mentaux et pourquoi devriez-vous les utiliser

Le monde est plein de faits incompréhensibles et même irrationnels qui sont difficiles à comprendre pour nous. Malgré cela, si nous consacrions un espace dans notre esprit à l'analyse de ces réalités chaotiques, nous augmenterions notre intelligence. Voyons comment!
Que sont les bacs à sable mentaux et pourquoi devriez-vous les utiliser
Valeria Sabater

Rédigé et vérifié par Psychologue Valeria Sabater.

Dernière mise à jour : 20 avril, 2023

Stephen Hawking déclara que les gens établissent souvent un apprentissage qui nous est familier et qui ne nécessite pas d’effort cognitif excessif. Selon lui, le principal ennemi de l’être humain et de son progrès n’est pas l’ignorance, mais l’illusion du savoir. C’est-à-dire le sentiment que l’on sait déjà tout et qu’il convient de rejeter tout ce qui est difficile.

Cependant, les grandes avancées et les connaissances s’acquièrent lorsque nous assumons des concepts révolutionnaires et même antagonistes à nos visions particulières. Si nous n’intégrons dans notre esprit que ce qui convient le mieux à nos croyances, sans les contredire, nous serons au même endroit. Nous ne pouvons rien conquérir en pensant toujours de la même manière.

L’apprentissage authentique survient lorsque nous prenons des risques. Lorsque nous quittons ces zones de confort mental pour analyser d’autres idées et perspectives. Aussi étranges et irrationnels qu’elles nous paraissent. Pour franchir ce pas, un concept intéressant développé par le mathématicien et écrivain Eric Weinstein nous sera très utile : les bacs à sable mentaux. Nous l’analysons.

L’une des personnes qui utilisa le plus le concept des bacs à sable mentaux (sans le savoir) était Albert Einstein.

bacs à sable mentaux
Expérimenter des idées et des concepts améliore notre intelligence.

Bacs à sable mentaux : définition et usages

Eric Ross Weinstein est un mathématicien, économiste et écrivain américain de renom. Il présente un podcast dans lequel il expose des théories révolutionnaires sur la science, la psychologie et la physique qui ne passent généralement pas inaperçues. Il est controversé, mais est aussi cette voix qui cherche à éveiller l’esprit des jeunes pour qu’ils proposent des solutions ingénieuses aux problèmes qui restent à venir.

L’une des idées qu’il proposa récemment vise à encourager la société à atteindre de nouveaux sommets intellectuels. Les bacs à sable mentaux sont des espaces psychologiques dans lesquels nous devrions traiter les aspects les plus contradictoires et irrationnels de la vie. Ce sont ces nouvelles, données ou situations que nous rencontrons quotidiennement et qui nous frustrent.

Notre présent est plus singulier que jamais, cela ne fait aucun doute. Nous sommes submergés d’informations sans fin et certaines d’entre elles nous semblent les plus étranges. Et ce qu’on fait souvent, c’est lâcher prise… « Le monde est fou », se dit-on. Cependant, si nous laissons de côté ce que nous ne comprenons pas ou trouvons contradictoire, nous perdrons des opportunités d’apprentissage. Aussi l’opportunité d’avoir un plus grand contrôle sur notre réalité.

Un espace mental pour jouer avec des concepts dangereux

Le terme bac à sable mental vient du monde des software et de la programmation. Un sandbox est un espace sécurisé sur un ordinateur où les informaticiens et les développeurs peuvent analyser le comportement d’un virus ou d’un malware. Et si notre cerveau pouvait disposer d’un espace similaire pour analyser les informations étranges qui nous entourent ?

Bien que cette proposition puisse nous sembler absurde, elle a sa signification. Nous ne pourront pas résoudre les problèmes qui nous étreignent si nous n’analysons pas tout ce qui nous semble irrationnel ou étrange. Au lieu d’écarter ce qui nous contredit, nous devons faire l’effort de l’analyser.

Pensons à certaines des réalités qui nous entourent maintenant. Ballons espions chinois et artefacts survolant l’espace aérien américain et abattus. Il y a des nouvelles qui nous semblent grotesques. Mais même les grotesques doivent être analysées dans notre intérêt pour atteindre de meilleurs quotas intellectuels.

Bien que le cerveau n’aime pas les incertitudes, les contradictions et les réalités irrationnelles, nous sommes programmés pour faire face à ces complexités afin de mieux nous adapter à notre environnement. Cette étape demande néanmoins un effort cognitif.

Boîtes de réflexion critique et analytique

Notre cerveau n’utilise pas seulement 10% de sa capacité. Les gens utilisent 100% de leur cerveau car toutes ses zones sont interconnectées et toute tâche nécessite l’activation de plusieurs régions. Le problème est que nous sommes des penseurs conformistes.

Nous n’accordons de l’importance et de la validité qu’aux informations conformes à nos croyances. Nous rejetons ce qui nous contredit et évitons la réflexion profonde et réfléchie car cela prend du temps. Car dans cette société pressée dominée par des centaines d’informations circulant chaque seconde, on préfère scroller (faire glisser l’écran) plutôt que de s’arrêter pour lire quelque chose.

Les bacs à sable mentaux sont des espaces qui requièrent une approche cognitive critique et analytique. Gardons cela à l’esprit, les recherches de l’Université des sciences médicales d’Alborz en Iran mettent en évidence les avantages de ces types de réflexion pour la réussite scolaire.

« Construire » ces espaces psychologiques dans nos univers mentaux nous permet d’analyser en profondeur des événements sur lesquels se forger notre propre opinion. Et avoir une vision réfléchie des choses permet de mieux les affronter.

bacs à sable mentaux
Einstein mena de nombreuses expériences dans son esprit, analysant des données et des probabilités.

Vous êtes programmé pour analyser les contradictions du quotidien

Il y a beaucoup de circonstances de notre quotidien qui nous frustrent. Les gens qui nous entourent sont parfois les plus contradictoires. Ce que nous tenions pour acquis dans notre travail d’aujourd’hui disparaîtra demain. Ce que nous pensions jusqu’à récemment comme sûr dans la société s’effondre soudainement. Que faire de tant d’ambiguïté, de changements et de faits complètement irrationnels ?

C’est vrai que le cerveau n’aime pas l’ambiguïté, mais nous avons un cortex préfrontal dont la fonction est l’analyse et la réflexion. Les bacs à sable mentaux sont des espaces sûrs dans lesquels se plonger dans ce que nous trouvons paradoxal et singulier. Parce que tous les défis n’ont pas besoin d’une solution. Parfois, méditer sur ce qui nous entoure améliore également notre intelligence et notre capacité d’adaptation.

Et si on essayait ?

Cela pourrait vous intéresser …


Toutes les sources citées ont été examinées en profondeur par notre équipe pour garantir leur qualité, leur fiabilité, leur actualité et leur validité. La bibliographie de cet article a été considérée comme fiable et précise sur le plan académique ou scientifique


  • Garnham, A. y Oakhill, J. (1996) Manual de Psicología del Pensamiento. Ed. Paidós.
  • Ghazivakili Z, Norouzi Nia R, Panahi F, Karimi M, Gholsorkhi H, Ahmadi Z. The role of critical thinking skills and learning styles of university students in their academic performance. J Adv Med Educ Prof. 2014 Jul;2(3):95-102. PMID: 25512928; PMCID: PMC4235550.
  • De Bono Edward. 2006. El Pensamiento Lateral. Editorial Paidós Ibérica S.A.
  • Espino, O. (2004) Pensamiento y razonamiento. Pirámide.

Ce texte est fourni à des fins d'information uniquement et ne remplace pas la consultation d'un professionnel. En cas de doute, consultez votre spécialiste.