L'égocentrisme à l'adolescence : causes et solutions

17 mars, 2021
L'adolescence est cette étape difficile au cours de laquelle les jeunes recherchent des expériences qui sont à la base des valeurs qu'ils vont adopter. Ainsi, précisément en raison de cette demande, il arrive souvent qu'un égocentrisme se prolonge ou réapparaisse, ce que les parents peuvent avoir du mal à comprendre.

L’égocentrisme à l’adolescence peut être une caractéristique très marquée. Les jeunes, qui viennent de quitter l’enfance, ont besoin de se différencier des autres par leur comportement et leurs attitudes. Cela les conduit, dans la plupart des cas, à ignorer les pensées et les sentiments des autres.

Dans l’enfance, l’égoïsme peut être lié à l’absence de développement de la théorie de l’esprit. L’égocentrisme à l’adolescence, en revanche, n’a rien à voir avec une incapacité à percevoir les processus mentaux des autres. C’est plutôt une façon d’affirmer son indépendance, ce qui est essentiel pour les gens à ce stade.

Dans cet article, nous allons parler des raisons exactes pour lesquelles ce phénomène se produit. Et si vous êtes le parent d’un adolescent, vous trouverez également des stratégies pour y faire face.

Pourquoi l’égocentrisme se manifeste-t-il à l’adolescence ?

Les années de puberté sont caractérisées par l’apparition de nombreux changements de toutes sortes. L’adolescent connaît un bouleversement émotionnel, un intérêt nouveau pour le sexe et une transformation majeure dans sa façon de penser et de voir le monde.

Le jeune doit découvrir sa place dans le monde et développer sa propre personnalité à partir de ce qu’il trouve autour de lui. Par conséquent, pendant ces années, l’intérêt pour les nouvelles expériences se poursuit depuis l’enfance ou même s’intensifie. Cela peut bien sûr contribuer à l’égocentrisme.

D’autre part, de nombreux jeunes ont le sentiment de ne pas être compris. Lorsqu’ils commencent à remettre en question le mode de vie de leurs parents et des autres adultes, ils peuvent croire que les autres n’ont pas la capacité de se mettre à leur place (ce qui est souvent vrai). Cela peut les amener à se fermer, à être opaques à ce qui se passe autour d’eux.

Une adolescente triste.

La recherche d’attention

Une autre des principales motivations des jeunes à ce stade est la recherche d’attention et d’approbation. Se sentant en insécurité quant à leur place dans le monde, ils tentent souvent de compenser ce sentiment en adoptant certains comportements extrêmement toxiques. C’est le cas, par exemple, de l’arrogance.

L’égocentrisme à l’adolescence répondrait donc aussi à une tentative de se protéger des opinions extérieures qui les mettent mal à l’aise. Les adolescents essaient ainsi de paraître plus sûr d’eux-mêmes qu’ils ne le sont en réalité. Si ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose au départ, cela peut se transformer en comportement problématique.

L’égocentrisme à l’adolescence est-il donc une mauvaise chose ?

En général, le fait qu’un adolescent soit paresseux quand il s’agit de se mettre à la place des autres n’est pas forcément mauvais. C’est une caractéristique commune à presque toutes les personnes de cet âge, une caractéristique de ce moment vital qui ne doit pas être projetée dans le futur.

Cependant, dès que cela l’empêche de fonctionner efficacement dans certains domaines, cela peut être considéré comme problématique. Cette situation peut se produire surtout lorsque les parents ne savent pas comment freiner le manque d’empathie d’un jeune.

Dans certains cas, la famille peut même encourager l’adolescent à ignorer les besoins des autres. Ces situations peuvent amener l’adolescent à commencer à montrer des comportements inadaptés.

Comment combattre l’égocentrisme extrême ?

Le défi parental consiste donc à donner au jeune la liberté d’explorer, mais pas de faire des compromis au-delà de certaines limites. Cela, qui peut sembler compliqué, devient plus facile lorsqu’il y a une bonne formation préalable en assertivité.

Un trait qui sert à communiquer ses besoins et ses désirs à une autre personne lorsque cette communication est inconfortable. Il est donc particulièrement utile dans le cas d’un adolescent qui est tombé dans l’égocentrisme.

Un adolescent inquiet.

Qu’implique l’utilisation de l’assertivité dans ce cas particulier ? L’adolescent a besoin d’un espace pour expérimenter ses idées et pour clarifier par lui-même une bonne partie de ses doutes. Il a besoin de passer par ce chemin, parfois douloureux, vers le stade adulte.

Ainsi, les parents doivent combiner cet espace avec leur devoir de protection. Les parents qui veulent faire face à l’égocentrisme à l’adolescence doivent également être capables de fixer des limites et de les maintenir lorsque l’adolescent tente de les dépasser. Pour les maintenir, les parents devront connaître la raison de ces limites.

Dans cet article, vous avez appris à reconnaître l’égocentrisme à l’adolescence, et vous savez maintenant qu’il n’est pas forcément un problème – c’est une caractéristique normale de ce stade. Toutefois, si vos enfants présentent des comportements problématiques, pensez à consulter un professionnel pour obtenir des conseils.