Comment peut-on définir la personnalité ?

Qu'est-ce que la personnalité ? Comment se définit-elle du point de vue de la psychologie de la personnalité ? Quels sont ses éléments constitutifs ? Nous répondons ici à ces questions et à d'autres en lien avec ce concept qui définit chacun d'entre nous.
Comment peut-on définir la personnalité ?

Dernière mise à jour : 21 janvier, 2021

Nous sommes des êtres uniques et non réplicables. Notre psychologie est aussi propre et idiosyncrasique que notre personnalité. Tout ce que nous vivons y contribue. Et ce, même s’il y a des expériences qui nous marquent bien évidemment plus que d’autres. On sait que la personnalité possède des composantes génétiques, héréditaires et environnementales.

Mais, qu’est-ce que la personnalité au fond ? A-t-elle uniquement à voir avec nos actions ou bien également avec notre monde intérieur (nos pensées, nos souvenirs…) ? En vérité, notre personnalité englobe tout cela et bien plus encore. Cette problématique est étudiée par la psychologie de la personnalité. Comment ? Voyons cela plus en détail.

“Toutes nos expériences se fondent sur notre personnalité. Tout ce qui nous est arrivé en est un ingrédient”.

-Malcolm X-

Un homme aux multiples facettes.

Qu’est-ce que la personnalité ?

Ce concept fait l’objet de plusieurs définitions. On la comprend comme une construction subjective que l’on déduit du comportement des gens et qui comprend une série de traits caractéristiques de l’individu.

Elle couvre également la façon dont nous ressentons ou pensons. Enfin, elle se forge tout au long de la vie à travers à nos expériences, notamment au cours de l’enfance et l’adolescence.

Une des définitions les plus abouties de ce concept est celle proposée par Bermúdez en 1996. Ce dernier le définit comme suit :

“Une organisation relativement stable de caractéristiques structurelles et fonctionnelles, innées et acquises dans les conditions particulières de son développement, qui constituent un ensemble particulier et déterminant de comportements avec lesquels chaque individu fait face à des situations différentes”.

À quoi sert-elle ? Au-delà de nous définir comme des individus uniques et de nous aider à construire notre propre identité, la personnalité est ce qui nous permet de nous adapter avec succès à notre environnement. C’est-à-dire qu’elle possède certaines caractéristiques d’adaptation.

La psychologie de la personnalité

La psychologie de la personnalité est la discipline qui étudie l’effet des différences individuelles au niveau de la personnalité sur le comportement. Plus précisément, c’est une branche de la psychologie qui se consacre à l’étude de cette construction et à la façon dont elle varie d’une personne à l’autre.

L’un des auteurs les plus importants dans cette discipline est Gordon Allport (1897-1967). Ce psychologue américain est notamment l’auteur de Personality, A psychological interpretation publié en 1936.

Allport est considéré comme l’un des fondateurs de cette branche de la psychologie. Il a particulièrement insisté sur le caractère unique de chaque individu et sur l’importance du contexte actuel (par opposition à son histoire passée).

Quels sont les éléments de cette construction ?

Dans le cadre de cette discipline, le concept de personnalité comprend deux grands groupes de comportements ou de caractéristiques de l’individu. Ces groupes sont les suivants :

  • Un comportement manifeste. Par exemple, les actions que la personne accomplit ou encore sa conduite.
  • L’expérience privée. C’est-à-dire ses désirs, ses souvenirs, ses pensées, ses besoins, ses opinions…

Ainsi, la personnalité est une construction distinctive de chaque personne. Cela la rend unique et non réplicable. Cependant, il est également vrai qu’il existe des schémas de personnalité spécifiques (autrement dit des tendances à être d’une certaine manière), qui comprennent à leur tour ce qu’on appelle des troubles de la personnalité.

En d’autres termes, bien que chaque personne soit unique d’une certaine manière, il existe des modèles pouvant être partagés par de nombreuses personnes. C’est ce que nous appelons les traits et sont largement étudiés par la psychologie de la personnalité.

Comment étudier la personnalité ?

Il existe trois grands modèles pour étudier la personnalité. Ces modèles se concentrent sur l’étude du comportement pour établir des hypothèses. En effet, le comportement nous en dit beaucoup sur qui est une personne. Il existe donc trois types de modèles :

  • Les internistes. Selon eux, le comportement est déterminé par des variables personnelles.
  • Les situationnistes. Pour eux, les causes du comportement sont externes à l’individu. Ils mettent donc l’accent sur le comportement.
  • Enfin, les interactionnistes. Ici, le comportement est le résultat de l’interaction entre les variables personnelles et contextuelles.

Les traits de personnalité et le Modèle des Big Five

Les traits sont l’ensemble des caractéristiques communes qui composent certains types de personnalité. Parmi ces traits on retrouve, par exemple : le positivisme, la joie, la sincérité, la transparence, le pessimisme, l’introversion…

L’un des modèles les plus importants dans ce domaine est le Modèle des Big Five, développé par Raymond Cattell. Ce modèle considère qu’il existe 5 facteurs de personnalité majeurs. Chaque facteur comprend une série de traits de personnalité. Les 5 facteurs en question sont les suivants :

  • L’extraversion (vs. l’introversion)
  • La névrose (vs. la stabilité émotionnelle)
  • La conscience ou la responsabilité (vs. l’irresponsabilité).
  • L’ouverture à l’expérience (vs. la fermeture).
  • La gentillesse (par opposition à l’insensibilité).

Ces 5 facteurs et leurs contraires ont reçu des noms bien différents, mais ils gardent tous la même signification. Dans tous les cas, selon ce modèle, il demeure qu’à travers ces 5 facteurs et leurs traits correspondants, nous pouvons définir la personnalité de tout individu.

Les troubles de la personnalité

Bien que la personnalité de chacun soit unique, certains schémas peuvent être fréquemment répétés. Ces derniers façonnent alors différents types de personnalité. Lorsque ces types de personnalité comprennent des traits extrêmes, dysfonctionnels, inadaptés ou déviants, on parle de troubles de la personnalité (TP).

Pour qu’un diagnostic de maladie de Parkinson soit posé par exemple, il faut que la personne qui en est atteinte ressente un gêne ou que son fonctionnement soit perturbé. Les différents TP sont inclus dans le DSM-5 (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) et la CIE-10 (Classification internationale des maladies).

En fonction de leurs caractéristiques, les TP peuvent être regroupés en trois grands groupes (ou clusters A, B et C). Ce sont les suivants :

  • Groupe A. TP paranoïaque, TP schizoïde et TP schizotypique.
  • Groupe B. TP antisociale, TP limite, TP histrionique et TP narcissique.
  • Enfin, le groupe C. TP évitante, TP dépendante et TP obsessionnelle-compulsive.
Zoom sur une femme à la plage.

Une dernière réflexion

La personnalité se construit notamment pendant l’enfance.Il arrive ensuite un moment dans la vie où la personnalité devient particulièrement stable. Elle ne devrait alors plus changer au cours du temps. Selon le psychologue Luis Muiño, nous pouvons changer de petites choses dans notre façon d’être, mais la personnalité restera ce qu’elle est.

La personnalité possède une origine génétique, mais elle se construit aussi à partir de l’apprentissage, du contexte, des relations et des situations que nous vivons. Elle comprend tout ce que nous sommes à l’intérieur, mais aussi la façon dont nous nous comportons à l’extérieur.

“La personnalité commence là où la comparaison se termine.”

-Karl Lagerfeld-

Cela pourrait vous intéresser ...
Trouble de dépersonnalisation : qui suis-je vraiment ?
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Trouble de dépersonnalisation : qui suis-je vraiment ?

"Mes pensées ne semblent pas être les miennes" "Qui suis-je" "Je ne me reconnais pas dans le miroir".  Ce types de pensées se produisent fréquemmen...



  • American Psychiatric Association (2013). Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (5a ed.). Washington, DC: Author.
  • Avia, MD (1995). Personalidad: aspectos cognitivos y sociales. Madrid: Pirámide
  • Bermúdez, J. (2003). Psicología de la personalidad. Teoría e investigación (vol. I y II). Madrid: UNED
  • Cattell, R.B., (1947). Confirmation and clarification of primary personality factors. Psychometrika, 12, 197-220.