Que sont les attitudes ?

· 12 mai 2019
Vous voulez savoir ce que sont les attitudes ?

Que sont les attitudes ? Normalement, nous parlons d’attitudes positives ou négatives, bonnes ou mauvaises. Cependant, même la psychologie sociale n’est pas d’accord sur la définition des attitudes. Celles-ci ne se limitent pas à être négatives ou positives et comportent différentes composantes dont les relations sont ambiguës.

En général, on peut dire que les attitudes sont des évaluations qui ont une fonction : acquérir des connaissances. Ainsi, lorsque nous rencontrons une nouvelle personne, la première chose que nous allons faire est de l’évaluer et de développer une attitude envers elle. En d’autres termes, nous allons porter un jugement sur cette personne. L’information émise par ce jugement va nous permettre de simplifier et de structurer le monde. Par conséquent, les attitudes peuvent être comprises comme des connaissances sociales construites à partir d’expériences, de croyances et de sentiments.

attitudes et comportements

Les composantes des attitudes

Les attitudes ont trois composantes. Ce sont des croyances, des sentiments et des comportements. Ces trois composantes sont comprises comme les réponses qui peuvent être données aux stimuli qui provoquent les attitudes. En reprenant l’exemple des paragraphes précédents, si une personne éveille en nous une attitude positive, cette personne générera des sentiments positifs, comme de la joie lorsque nous la reverrons.

Ces trois composantes se réfèrent au cognitif, à l’émotionnel et au comportemental. Par exemple, une distinction bien connue est faite entre le stéréotype (composante cognitive), le préjugé (composante émotionnelle ou affective) et la discrimination (composante comportementale).

De ces trois composantes émerge le modèle tripartite d’attitudes. Selon ce modèle, les attitudes sont ce que nous ressentons, ce que nous pensons et la tendance à agir que nous adoptons. Cependant, d’autres modèles nous disent que les attitudes incluent les croyances. Ainsi, les autres composantes seraient données par ce que nous pensons.

« Quand nous nous souvenons de certaines personnes que nous avons aimées, parfois nous ne faisons pas la différence entre ce qu’elles étaient pour nous et ce que nous voulions qu’elles soient. »

-François Mauriac-

Relations entre les composantes des attitudes

Un autre point sur lequel il n’y a pas de consensus est la relation entre l’attitude et le comportement. Ceux qui prétendent que les attitudes ont trois composantes – cognitive, émotionnelle et comportementale – sont face à un problème lorsque les croyances et les comportements ne correspondent pas. Souvent, nous ne nous comportons pas en accord avec ce que nous croyons. Par exemple, nous avons une opinion très positive d’une personne, mais lorsqu’elle nous demande de l’aide, nous ne la lui donnons pas.

L’une des solutions à cet écart entre les croyances et les comportements réside dans les émotions. Ce que nous ressentons sera ce qui unit ce que nous croyons et ce que nous faisons. De cette façon, si nous pensons qu’une personne est très positive, nous l’aiderons tant que des émotions positives sont générées au moment où elle nous demande de l’aide.

Une autre solution concerne les comportements passés. Ainsi, les comportements dans le présent seront les mêmes que dans le passé. Par conséquent, nous n’aiderons la personne que si nous lui avons déjà demandé de l’aide. Sinon, nous ne l’aiderons plus.

attitudes
D’autres façons de comprendre les trois composantes des attitudes

Il y a aussi des façons de voir les attitudes comme unitaires. C’est-à-dire que, dans cette conception, on ne tient pas compte des trois composantes mentionnées précédemment lorsque l’on réfléchit à ce que sont les attitudes. Ainsi, une définition unitaire nous dit que les attitudes sont une disposition évacuative à répondre à un objet ou à un événement d’une manière favorable ou défavorable. De cette façon, les trois composantes seraient trois façons d’exprimer l’attitude d’une manière observable.

En résumé, la définition des attitudes n’est pas simple. Malgré tout, nous pouvons terminer en citant l’une des plus utilisées : les attitudes sont des catégorisations d’un stimulus produit par un objet dans une dimension évaluative basée sur, ou générée par, trois types d’information. Il s’agit des informations cognitives, affectives ou émotionnelles et/ou concernant des comportements passés ou des intentions comportementales.

 

  • Zanna, P. y Rempel, J. K. (1988). Attitudes: a new look at an old concept. En Bar-Tal, D. y Kruglanski A. W. (Eds.), The social psychology of knowledge. Cambridge: Cambridge University Press.