Que savons-nous des mystérieuses ondes delta ?

Les ondes delta du cerveau continuent de susciter la curiosité des experts en raison de leur relation étroite avec le bien-être humain. Nous vous dévoilons leurs secrets.
Que savons-nous des mystérieuses ondes delta ?

Dernière mise à jour : 03 septembre, 2022

Les ondes delta du cerveau sont mystérieuses et fascinantes. Leur existence est connue depuis le début du XXe siècle, lorsque Gray Walter les découvrit. On sait aussi qu’elles ont une fréquence qui va de 0 à 4 Hz et qu’elles sont considérés comme les plus lentes de toutes celles produites par le cerveau. Elles sont par ailleurs associés au bien-être et à la paix intérieure.

Au-delà de cela, nous ne savons pas grand-chose sur les ondes delta. Elles suscitent une grande curiosité, précisément parce qu’elles se manifestent dans des états de tranquillité maximale. Nous n’en connaissons toutefois pas la raison et savons très peu de choses sur leur fonctionnement.

Il existe déjà plusieurs études visant à percer les mystères des ondes delta. Plus vous avancez, plus les surprises apparaissent et plus les questions se posent. Nous verrons ci-après pourquoi.

« Les neurosciences sont de loin la branche la plus passionnante de la science, car le cerveau est l’objet le plus fascinant de l’univers. Chaque cerveau humain est différent. Le cerveau rend chaque être humain unique et définit qui il est ».

-Stanley B. Prusiner (Prix Nobel de médecine, 1997)-

ondes delta

Ondes delta du cerveau

Toutes les données connues à ce jour suggèrent que les ondes delta ont peu à voir avec la conscience. En d’autres termes, elles ne sont jamais présents lors des états conscients, bien au contraire. En principe, elles sont présentes dans les états les plus profonds du sommeil , c’est-à-dire dans les stades où l’on ne rêve pas réellement.

La recherche a également établi que les ondes delta dans le cerveau sont présentes dans les états de méditation profonde. Le suivi en laboratoire montre que des états de relaxation profonde permettent l’émergence de ce type d’onde.

De même, et c’est surprenant, il a été établi que les ondes qui prédominent lorsque l’être humain est dans l’utérus sont précisément les ondes delta du cerveau. Cela continue d’être le cas jusqu’à la première année de vie, quoique de moins en moins fréquemment. On suppose qu’il s’agirait d’un mécanisme cérébral permettant au nouveau-né de préserver sa tranquillité, malgré la multitude de nouveaux stimuli auxquels il est exposé.

Les effets des ondes delta

Jusqu’à présent, il a été prouvé que, finalement, ces ondes sont étroitement liées aux états de tranquillité les plus profonds. Cependant, ce n’est pas le seul effet de ces ondes mystérieuses.

Il est prouvé qu’elles influencent également d’autres processus, tels que :

  • Elles sont responsables d’un bon repos. Si lorsque nous dormons nous n’atteignons pas la phase de sommeil profond, c’est-à-dire la production de ces ondes dans le cerveau, nous nous sentons probablement encore fatigués au réveil.
  • Elles aident à réguler le fonctionnement corporel de base. S’il y a un jour où notre cerveau ne produit pas d’ondes delta, d’autres fonctions, comme la respiration et le rythme cardiaque, sont plus ou moins altérées.
  • Il y a des raisons de penser qu’elles empiètent également sur les processus intuitifs. Apparemment, le fonctionnement de l’inconscient est associé à la production d’ondes delta dans le cerveau.
  • Elles affectent la motivation et l’empathie. Il a été suggéré que lorsque le cerveau produit fréquemment des ondes delta, les individus deviennent plus ouverts et empathiques. De même, leur motivation est plus grande.

Autres découvertes

L’American Headache Society publia plusieurs études sur les ondes delta. Certaines d’entre elles font référence au fait que la production d’ondes delta dans le cerveau est un facteur qui affecte de manière significative la présence ou l’absence de migraines. Il semble que plus il y a d’ondes delta, moins vous avez de chances d’avoir des migraines.

De la même manière, une étude de Wanee Rojviroj établit une relation forte entre les ondes cérébrales et les états de stress. En cela, on en conclut que les ondes delta sont en elles-mêmes un “anti-stress”. C’est pourquoi on suppose qu’elles ont peut-être à voir avec la production de sérotonine et de mélatonine par le corps. Ceci, cependant, n’a pas encore été vérifié.

La façon naturelle d’amener notre cerveau à produire des ondes delta se présente de deux manières. L’une d’elles est le sommeil profond. C’est pourquoi la psychologie insiste tellement sur l’importance de bien dormir. L’autre voie est les techniques de méditation. Ce sont de véritables présents pour le cerveau. Si nous les favorisons, nous gagnerons bien plus qu’une pratique saine.

ondes delta

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
Les ondes cérébrales alpha réduisent la dépression : comment les stimuler ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Les ondes cérébrales alpha réduisent la dépression : comment les stimuler ?

Quel est l'impact des ondes cérébrales sur la santé mentale et sur la dépression ? Nous vous en parlons à suivre.



  • Rodríguez Sánchez, P. M., & Rodríguez Rodríguez, M. (2011). Argumentación de la teoría científica: modo de funcionamiento subconsciente del cerebro en estado hipnótico. Medisan, 15(7), 975-991.