Psychologie financière, l’art de savoir investir

31 juillet 2019
Pour faire preuve de plus d'intelligence à l'heure de prendre une décision économique, nous pouvons utiliser les ressources et les connaissances de la psychologie financière. Cette branche de la psychologie nous livre des stratégies pour prendre de meilleures décisions en rapport avec l'argent.

Investir du temps pour apprendre à mieux gérer ses finances est une idée merveilleuse. Selon la psychologie financière, nous commettons naturellement des erreurs importantes au moment de prendre des décisions en lien avec l’argent. Ainsi, cette branche de la psychologie peut être notre meilleure alliée lorsqu’il est question de prendre ce type de décisions.

Dans cet article, nous vous expliquerons quelle est la relation entre la psychologie et l’économie et ce qu’est la psychologie financière. Vous découvrirez aussi les bienfaits d’une bonne utilisation de son argent ainsi que quelques conseils judicieux pour ne pas être votre propre ennemi. Nous vous invitons ici à entreprendre ce chemin !

« Ne dépensez jamais votre argent avant de l’avoir gagné. »

-Thomas Jefferson-

La psychologie et l’économie, les clés de la psychologie financière

Deux profils dos à dos

Voyons quel est l’objet d’étude de chaque discipline.

La psychologie met l’accent sur les aspects cognitifs, comportementaux et affectifs de l’être humain. Quant à l’économie, c’est une science qui étudie les méthodes les plus efficaces pour satisfaire les besoins humains matériaux en ayant recours à des biens rares.

La question qui nous vient maintenant à l’esprit est la suivante : quel est le lien entre ces deux disciplines ? Ces deux disciplines étudient l’être humain et mettent l’accent sur son comportement dans le but de l’orienter vers le bien-être. Chacune de ces disciplines prend en compte les besoins de l’Homme et le lien existant entre besoins et bien-être.

En somme, ces deux disciplines analysent les comportements humains et leurs effets sur les décisions, mais elles le font depuis une perspective différente. Par exemple, la psychologie se préoccupe d’expliquer le comportement collectif. De plus, les outils de recherche sont variés. Quant à l’économie, elle a plutôt recours à des méthodes hypothétiques déductives.

La psychologie, en fonction de sa perspective, peut se rapprocher davantage des sciences de la santé et voir au-delà de l’influence de la culture et de la gestion des coûts. Néanmoins, ces deux disciplines ont quelques centres d’intérêts en commun :

  • comportement du consommateur
  • publicité et marketing
  • différences individuelles
  • socialisation économique
  • politique
  • comportement entrepreneurial
  • marchés financiers
  • prise de décision
  • identité
  • sens de l’argent

La psychologie financière, qu’est-ce que c’est ?

La psychologie financière est une discipline qui étudie les comportements humains en lien avec l’argent. Plus concrètement, elle analyse l’interaction entre la nature humaine et les marchés financiers.

Ainsi, via l’analyse de notre comportement, elle nous montre les barrières psychologiques qui affectent les décisions que nous prenons concernant nos finances. De cette façon, elle nous permet de mieux comprendre certaines de nos actions. Elle nous aide à élargir notre conscience financière.

Cette discipline nous montre également le rôle que jouent les aspects inconscients à l’heure de prendre des décisions en lien avec l’argent et nous aide ainsi à être plus assertifs. Elle ne met pas seulement l’accent sur les aspects individuels, elle prend également en compte l’influence de l’entourage et l’influence des pratiques liées à l’argent qu’on nous a enseignées. Comment ne pas être son propre ennemi ?

James Montier, l’un des investisseurs les plus connus à l’heure actuelle, nous montre quel est notre lien avec l’argent et quoi faire pour surmonter les obstacles à l’heure de prendre des décisions financières. Il met l’accent sur notre comportement.

Voyons ensemble quels sont les différents points à prendre en compte pour éviter de devenir son pire ennemi financier.

  • Gérer ses émotions : en gérant nos émotions, nous évitons de perdre le contrôle et ainsi de perdre de l’argent
  • Ne pas trop faire confiance : lorsque nous ne prenons pas ce point en considération à l’heure d’investir notre argent, nous risquons d’obtenir des rendements plus bas que ceux escomptés
  • Se focaliser sur les aspects prometteurs : Même si nous avons eu des pertes, il est préférable d’oublier cela et de nous concentrer sur de nouvelles choses prometteuses
  • Éviter de faire les mêmes actions en espérant obtenir un résultat différent : il est préférable de demander conseil, d’analyser la situation et de procéder à un véritable changement
  • Accepter nos erreurs : tout au long de notre vie, il est fort possible que nous prenions de mauvaises décisions financières. Nous devons accepter cela et continuer notre route. Faire de la résilience notre meilleur outil nous aidera à aller de l’avant et à prendre de nouvelles décisions, même dans la peur
  • S’autoriser à être : les émotions et les pensées sont présentes tous les jours de notre vie. Laissons les couler, mais soyons assertifs. Par exemple, si nous devons prendre une décision, ce n’est pas le moment d’explorer une émotion

Les bienfaits de la psychologie financière

La psychologie financière peut apporter de grands bienfaits

L’application des principes de la psychologie financière ou les conseils d’un professionnel en psychologie financière apporte de grands bienfaits.

Grâce à la psychologie financière, nous pouvons :

  • obtenir des rendements plus élevés
  • surmonter les obstacles financiers
  • élargir notre conscience vis-à-vis de nos finances
  • explorer notre comportement financier
  • comprendre quels sont les problèmes comportementaux qui nous poussent à prendre de mauvaises décisions, c’est-à-dire des décisions qui nous nuisent
  • mettre en lumière notre lien avec l’argent
  • savoir quelles sont les barrières psychologiques qui affectent nos décisions en rapport avec l’argent
  • apprendre de nos erreurs économiques
  • faire preuve de résilience
  • libérer les tensions
  • identifier et éviter les erreurs les plus communes liées aux investissements

En somme…

Accorder de la place à la psychologie financière dans notre vie revient à apprendre le merveilleux art de savoir investir. Il ne s’agit pas d’un sujet simple, mais c’est un chemin inégalable qui nous permet d’en apprendre un peu plus chaque jour : chaque décision prise nous montre quelque chose de nous-même.

La psychologie financière nous aide à être plus assertifs avec l’argent. C’est une façon merveilleuse de découvrir quel est le rapport que l’on entretient avec l’argent. Elle nous aide à savoir où aller pour jouir d’une meilleure qualité de vie.

Par ailleurs, il est important de garder à l’esprit que personne n’est parfait et que nous n’avons pas à l’être. Il est essentiel d’apprendre à bien se connaître, d’être authentique et d’adopter des stratégies qui contribuent à notre bien-être.

Il est tout aussi essentiel de garder à l’esprit que des mécanismes inconscients interviennent dans notre relation avec l’argent, et que nos traits de personnalité peuvent également exercer une influence. Certaines personnes sont plus dépensières que d’autres, par exemple.

N’ayons pas peur de demander de l’aide à un expert en finances, à un psychologue ou encore à un professionnel de la psychologie financière. Ils peuvent nous orienter et nous aider à prendre de meilleures décisions.

  • Billón Currás, M. (2002). Psicología y economía desde una perspectiva interdisciplinar. Encuentros multidisciplinares, pp. 1-8.
  • Montier, J. (2011). Psicología financiera: Como no ser tu peor enemigo. Deusto, Barcelona.