Pourquoi n’ai-je pas le conjoint que je veux ?

· 20 avril 2018

Nous nous posons tôt ou tard tous les mêmes questions. Qui suis-je ? Où vais-je et avec qui ? … Cette dernière correspond au choix de nos amis, mais aussi d’un conjoint. Ce « être avec le conjoint que je veux » est un désir partagé par la plupart des personnes.

L’un des problèmes est que vivre avec quelqu’un est déjà en soi une décision très importante qui mérite une analyse préalable. Bien que nous ayons fait de grands progrès à cet égard, la société continue de supposer que nous aimerions tous vivre en couple et que si nous n’y parvenons pas, c’est parce que nous ne sommes pas suffisamment capables ou attirants.

« Pourquoi n’ai-je pas le conjoint que je veux ? Il s’agit de l’une des grandes interrogations de nombreuses personnes, fruit de leurs échecs dans des relations antérieures. »

Comment souhaiteriez-vous que soit votre conjoint ?

La désirabilité sociale fait que nous sommes enclins à montrer notre meilleur visage à la personne aimée. Au niveau cérébral, une substance appelée phényléthylamine est produite. Cette substance est un neurotransmetteur qui remplit des fonctions très importantes, comme celle d’augmenter notre motivation pour collaborer ou d’inhiber la sensation de faim.

Nous pouvons ainsi définir la désirabilité sociale comme le besoin de l’individu qui se soumet à l’expérience de bien s’entendre avec l’expérimentateur, de faire ce qui est supposé être fait, ou de favoriser d’une certaine façon le résultat expérimental qui intéressent les chercheurs. Ceci, à un niveau expérimental.

couple

Sur le plan pratique, cela signifie quelque chose comme essayer d’être bien avec tout le monde ou d’offrir notre meilleure image, de la maquiller ou même de la falsifier. Mais d’autres facteurs interviennent également dans le choix du conjoint.

Les éléments psychologiques ne sont pas les seuls à être mélangés. Il existe également des mythes ou des fausses croyances. Ces croyances sont liées au couple et, à force de répétition, deviennent une réalité brouillant les relations.

Les fausses croyances influencent la recherche du conjoint que je veux

Ces croyances vont de la vie en commun à la sexualité, l’amour, la cohabitation avec les enfants…et plus encore. Il n’existe aucun recoin de nos vies où les mythes sont absents. Malheureusement, notre ignorance leur donne davantage l’apparence de vérité.

Quelques exemples de ces mythes seraient les suivants : « Si notre amour est véritable, le sexe entre nous sera toujours merveilleux », « Je serai le meilleur amant que tu as jamais eu », « l’amour dans un couple peut tout et pardonne tout ».

Voici d’autres exemples : « Si je ne suis pas jaloux dans ma relation, c’est que je n’aime pas vraiment cette personne », « la dureté est l’un des traits masculins de grande valeur », « nous ne pouvons pas séparer, nous appartenons l’un à l’autre ! ».

Le mythe de la moité

L’existence de la moitié ne cesse d’être un mythe. Il apporte plus de conséquences négatives que positives. La recherche d’une moitié, signifie que nous sommes incomplets. Cela signifie que nous avons besoin de quelqu’un d’autre pour être heureux.

En fin de compte, l’existence d’une moitié impliquerait que nous soyons des êtres fragmentés. Dans ce cas, il serait de la responsabilité du conjoint de couvrir nos attentes et nos lacunes.

Le mythe de la moitié nous fait croire que la tâche de l’autre est de nous compléter. Par conséquent, si notre conjoint est incomplet, nous serons responsables de son bonheur. Dans son effort pour nous compléter, il est probable que notre conjoint finisse par nous rendre encore plus incomplet.

couple en crise

Tout le monde a le conjoint qu’il veux avoir

Cette affirmation peut être très catégorique et dramatique. En effet, il est émotionnellement difficile de cohabiter avec quelqu’un dans le domaine sexuel, psychologique, social, économique, spirituel, familial, etc.

La vie est pleine de choix et nous choisissons souvent de nous plaindre en permanence de ne pas avoir le conjoint que nous voulons. Faisons un test : réfléchissez aux choses qui, pour vous, constituent un problème dans votre relation de couple. Ces problèmes sont certainement dus au fait que « nous ne voulons pas perdre ce que nous avons » ou « que nous aspirons à avoir ce que nous ne possédons pas ». Il ne s’agit pas d’un tour de magie, non. Cela correspond à la réponse de la majorité des personnes.

Pourquoi je me plains parfois de ne pas avoir le conjoint que je veux ?

Se plaindre de ne pas avoir le conjoint que nous voulons est lié à plusieurs facteurs. Nous allons énumérer ci-après certains d’entre eux :

  • Les apprentissages de notre famille d’origine, autrement dit, les modèles appris dans notre environnement le plus proche.
  • Nos déficiences affectives.
  • Lorsque nous sommes en couple, être incapable de penser en terme de couple. Prédominance de l’égoïsme de l’un des deux membres.
  • Eu égard à la façon dont nous expliquons les choses qui se passent dans notre vie. Nous blâmons les autres pour nos choix et nous déchargeons de la responsabilité de nos décisions.
  • Nous avons souvent terriblement peur d’être responsables de nous-mêmes. Nous nous dédions à essayer de résoudre les problèmes des autres.
  • Nous faisons porter la responsabilité de nos attentes de bonheur dans le conjoint, alors qu’il s’agit d’un travail purement personnel.
  • Aucune personne se sentant insatisfaite d’elle-même ne peut vivre en couple. Même en offrant des conditions favorables, elle fixera son attention sur les caractéristiques négatives.
  • Les modèles psychologiques, sociaux ou culturels de beauté nous font douter du bien fondé d’être avec mon conjoint.
  • Si nous idéalisons le conjoint, nous souffrirons vraiment lorsque ces attentes se briserons. « Plus nous volons haut, plus la chute est douloureuse. »
couple face au soleil

Les couples idéaux reposent sur les apparences. Il s’agit de personnes qui essaient de cacher leur condition d’êtres humains et qui se réfugient dans l’aspect. La désirabilité sociale joue également un rôle important ici.

Comme nous pouvons le constater, il existe plusieurs facteurs qui nous amènent à nous plaindre de ne pas avoir le conjoint que nous voulons. Cependant, nous ne devons pas oublier que les vrais couples existent. Ils sont chair et os. Leur sac à dos contient leur histoire vitale, expliquée à travers leurs manies, leurs rêves, leurs peurs et leurs illusions. Exactement comme vous.