Pourquoi n'ai-je jamais le temps de rien ?

Nous utilisons tous des expressions comme « je n'ai pas le temps » ou « une journée ne me suffit pas ». Il semblerait que le temps dont nous disposons ne soit pas suffisant pour faire tout ce que nous voulons, mais pourquoi cela nous arrive-t-il ?
Pourquoi n'ai-je jamais le temps de rien ?

Dernière mise à jour : 15 septembre, 2022

La journée est terminée et vous n’avez même pas fait la moitié de ce que vous aviez prévu de faire ? Cette situation vous frustre ? Bien sûr ! Surtout parce que les heures, les jours et les semaines passent, et vous avez l’impression que rien ne changera : vous manquerez toujours de temps.

En général, ce phénomène est dû à une mauvaise organisation. Vous ne tirez pas profit de chaque minute car vous êtes constamment distrait, passez du temps sur des objectifs qui n’ajoutent pas de valeur à votre vie, êtes trop paresseux ou laissez tout à la dernière minute (procrastination). Cela étant, il est compréhensible que vous viviez avec le sentiment constant de ne jamais avoir de temps.

Ainsi, aujourd’hui, nous voulons approfondir un peu plus ce sentiment.

1. Vous ne dormez pas bien

Vous n’avez pas le temps parce que vous ne dormez pas bien. Le sommeil est nécessaire non seulement à notre fonctionnement organique, mais aussi à notre fonctionnement mental. L’absence de repos de qualité est associée à une diminution du bien-être général, du rendement et de la productivité. Si vos performances cognitives et votre productivité diminuent, comment pensez-vous avoir le temps de terminer tout ce que vous aviez prévu ?

Une étude a montré que les personnes qui dorment en moyenne sept à huit heures réussissent mieux dans les tâches cognitives de raisonnement et de résolution de problèmes ; en revanche, celles qui dorment moins ont tendance à souffrir de problèmes de raisonnement, de résolution de problèmes et de communication.

Femme éveillée au lit
Ne pas bien dormir affecte le rendement, la productivité et le bien-être en général.

2. Vous avez l’habitude de travailler en mode multitâche

Si vous êtes du genre multitâche, il est normal que vous n’ayez pas assez de temps car le multitâche peut nuire à votre productivité en réduisant la compréhension, l’attention et les performances globales. Les recherches ont montré que le multitâche affectait la rapidité et la précision avec lesquelles les doctorants en pharmacie identifiaient les erreurs de prescription.

Bien que vous ayez l’impression de travailler plus vite lorsque vous effectuez plusieurs tâches à la fois, la vérité est que ce n’est pas le cas. En fait, vous travaillez plus lentement et moins efficacement lorsque vous faites plusieurs choses en même temps (Cherry, 2021).

Les humains ont de sérieuses difficultés à effectuer plusieurs tâches à la fois, en raison du fonctionnement de l’attention et du contrôle exécutif. En fait, lorsque nous faisons plusieurs choses en même temps, nous ne faisons que passer d’une tâche à l’autre.

3. Vous êtes désorganisé et ne gérez pas votre temps

L’encombrement diminue votre productivité et vos chances de faire tout ce que vous aviez prévu. Cependant, si vous restez organisé, votre rendement et votre productivité peuvent s’améliorer et vous pouvez avoir plus de temps pour ce qui compte pour vous dans la vie. Passez un peu de temps à planifier vos tâches et à garder les choses en ordre.

Si vous ne gérez pas votre temps, vous ne pourrez pas en avoir davantage. Une étude a révélé que la pratique de stratégies de gestion du temps contribuait également à améliorer les compétences dans ce domaine. Cela signifie que plus vous passerez de temps à essayer de gérer votre journée, mieux vous y arriverez.

Il a également été constaté que les comportements de gestion étaient positivement liés au contrôle du temps perçu, à la satisfaction au travail et à la santé, et négativement liés au stress. Ainsi, en gérant les choses, vous aurez non seulement plus de temps mais aussi moins de stress.

4. Vous avez un agenda, mais vous n’y faites pas attention

Si vous ne faites pas attention à vos horaires et vos plans, vous risquez de perdre votre temps et votre énergie sur des choses qui ne sont plus utiles ou nécessaires. En fin de compte, cela vous laissera avec cette impression de « Je n’ai pas le temps ! » Vous n’en avez pas parce que vos priorités changent au fur et à mesure que vous avancez dans la vie, mais vous faites toujours la même chose et attendez des résultats différents.

5. Vous avez du mal à prioriser

Si vous n’avez le temps de rien, il est très probable que vous ayez un problème de priorisation des activités. Vous ne savez pas comment classer les tâches selon leur degré d’importance ou leur consacrer le temps qu’elles méritent.

Essayez de ne pas commencer quelque chose sans vous demander d’abord : « Est-ce que je dois le faire maintenant ? » Si votre réponse est non, alors ne le faites pas. Faites d’abord le plus important et prioritaire pour le moment puis passez aux autres choses. Prioriser vous assure de bien utiliser les heures ou les minutes dont vous disposez.

6. Vous cherchez à plaire aux autres

Si vous n’avez jamais le temps pour ce qui est important, c’est peut-être parce que vous remplissez votre emploi du temps d’activités ou de tâches qui répondent aux besoins des autres et non aux vôtres.

Parfois, vous préféreriez rester chez vous sur votre canapé à lire ce roman que vous avez acheté ou regarder ce film qui vous a été recommandé ; or, vous ne pouvez pas parce que vous n’avez pas le temps, parce que vous avez encore mille engagements à remplir et tâches en retard à faire. Vous avez investi du temps à plaire aux autres.

7. Vous ne savez pas dire « non »

Vous ne savez pas dire non à un projet, à un engagement ou à la demande de quelqu’un. Ce manque d’assurance finit par vous priver de temps pour d’autres choses importantes que vous voulez faire. Trouver du temps pour soi devrait être votre priorité absolue. Priorisez-vous et votre bien-être au-dessus des autres.

Amis parlant dans la rue
Ne pas savoir dire non implique de ne pas prendre du temps pour soi.

8. Vous avez peur d’être avec vous-même

En remplissant votre agenda de travail et en occupant tout votre temps et votre espace mental à faire des choses, vous n’avez aucune chance de penser à votre existence. Ainsi, ce « je n’ai pas le temps » sert de mécanisme pour ne pas vous retrouver seul avec vous-même, avec vos ombres et avec ces questions et angoisses existentielles qui vous tourmentent lorsque vous faites une pause.

Votre manque de temps vous aide à vous débarrasser de ces questions inconfortables : « Est-ce la vie que je veux mener ? » Le bruit des activités permet d’esquiver une telle question. Néanmoins, un jour, vous devrez vous retrouver face à vous-même.

« Un jour, quelque part, tu te rencontreras toi-même ; ce moment-là, pourra être la plus heureuse comme la plus amère de toutes les heures de ta vie. »

-Pablo Neruda-

La prochaine fois que vous percevrez ou penserez que vous n’aurez pas assez de temps de faire tout ce que vous avez prévu, rappelez-vous que le temps, en tant que dimension physique, n’est pas quelque chose que vous pouvez contrôler. Concentrez-vous plutôt sur ce que vous pouvez faire, comment gérer vos horaires et vos activités, vos pensées et vos croyances pour devenir plus productif dans votre vie de tous les jours.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le “manque de temps” est une nouvelle forme de pauvreté
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Le “manque de temps” est une nouvelle forme de pauvreté

Les horaires de travail, le mode vie actuel et ce chronique "manque de temps" ont créé une perte endémique de qualité de vie.



  • Cherry, K. (2021, 30 de julio). How multitasking affects productivity and brain health. https://www.verywellmind.com/multitasking-2795003
  • Claessens, B. J., Van Eerde, W., Rutte, C. G., & Roe, R. A. (2007). A review of the time management literature. Personnel review.
  • Enz, S., Hall, A. C., & Williams, K. K. (2021). The Myth of Multitasking and What It Means for Future Pharmacists. American Journal of Pharmaceutical Education85(10).
  • Madore, K. P., & Wagner, A. D. (2019). Multicosts of multitasking. In Cerebrum: the dana forum on brain science(Vol. 2019). Dana Foundation.
  • Magnavita, N., & Garbarino, S. (2017). Sleep, health and wellness at work: a scoping review. International journal of environmental research and public health14(11), 1347.
  • Miralles, F. (2020, 23 de agosto). ¿Por qué nunca tengo tiempo? El país. https://elpais.com/elpais/2020/08/17/eps/1597678357_478707.html
  • Wild, C. J., Nichols, E. S., Battista, M. E., Stojanoski, B., & Owen, A. M. (2018). Dissociable effects of self-reported daily sleep duration on high-level cognitive abilities. Sleep41(12), zsy182.