Pourquoi certains couples ont-ils besoin de se vanter de leur relation ?

Vous avez sûrement déjà vu des couples qui se vantent tout le temps de leur relation sur leurs réseaux sociaux. Connaissez-vous les motivations derrière ce type de comportement ?
Pourquoi certains couples ont-ils besoin de se vanter de leur relation ?

Dernière mise à jour : 27 juillet, 2022

Il est courant que de nombreux couples partagent des photos, des commentaires romantiques et des phrases d’affection l’un envers l’autre sur leurs réseaux sociaux. En particulier, cela semble se produire davantage au début de la relation. En fait, certains utilisent même leurs photos de couple comme photo de profil personnel. Et bien que ce comportement tende à montrer la satisfaction ressentie au sein de la relation, il existe d’autres raisons qui expliquent pourquoi certaines personnes ont besoin de se vanter de leur relation sur les réseaux sociaux.

Dans cet article, nous allons explorer ces motivations qui nous amènent parfois à surexposer notre vie de couple dans le monde virtuel.

Couple prenant un selfie

Se vanter de la relation est-il un moyen de la protéger ?

Des recherches récentes suggèrent que, compte tenu du potentiel d’interaction avec de nouvelles personnes que les réseaux sociaux offrent, une cause possible de ce comportement est le désir de protéger la relation des menaces extérieures.

En d’autres termes, d’une part, cela fonctionnerait comme un avertissement aux prétendants potentiels, car lorsque nous avons une photo de profil avec notre partenaire, nous envoyons le message que nous ne sommes pas disponibles sur le plan romantique. De la même manière, nous envoyons un message similaire par rapport à notre partenaire car, délibérément ou non, nous signalons que cette personne est également indisponible.

Ainsi, cette recherche montrerait qu’en se vantant de notre couple sur nos réseaux, on éviterait l’apparition de « mauvais comportements », comme l’infidélité ou le flirt. En d’autres termes, ce type d’interaction publique dans le cadre virtuel peut être à la fois la preuve d’une connexion profonde, ainsi qu’un véhicule pour manifester les insécurités concernant la monogamie et l’exclusivité sexuelle/affective.

Cependant, la même enquête a révélé que le fait d’avoir une photo de profil de son couple est un moyen de dissuasion contre la possibilité qu’un tiers tente une sorte d’approche romantique. Le message « personne non disponible » semble clairement toucher le public cible.

Dans quelle mesure la validation des autres est-elle importante ?

Cependant, d’autres recherches ont montré que se vanter constamment de notre couple sur des réseaux comme Instagram ou Facebook pouvait être un indicateur d’insécurité, de faible estime de soi ou de tendances narcissiques. D’une part, nous pouvons en effet utiliser la surexposition sociale pour nous concentrer sur les aspects positifs de notre relation, au lieu de prêter attention aux choses qui nous causent de l’inconfort ou du mal-être.

De même, il est possible que la publication de ce type de contenu soit liée à la volonté de renforcer un lien perçu comme fragile et dont on ne parvient pas à se sentir sûrs. Le besoin de visibilité et de likes peut dénoter une insécurité et un désir d’acceptation et de validation par les autres. Il est également possible que l’on recherche cette validation des autres parce que l’on ne ressent pas de satisfaction et de reconnaissance au sein du couple.

Quoi qu’il en soit, il semble que le plus important soit la manière dont nous utilisons les réseaux sociaux, car ils peuvent servir à la fois à donner un espace positif à notre relation dans l’environnement virtuel et à masquer les insécurités, camoufler les peurs et épuiser l’amour.

Personne utilisant des émoticônes sur mobile

Profiter des réseaux sociaux

De cette façon, il est important de réfléchir aux raisons pour lesquelles nous décidons de nous vanter en permanence de notre couple sur les réseaux sociaux. Nous pouvons nous poser des questions telles que : Y a-t-il un vide que nous voulons combler avec ce comportement ? Quel genre de réponses attendons-nous de nos followers et amis ? Savons-nous ce que notre partenaire ressent à ce sujet ? A-t-il le même comportement ?

Bien sûr, poster des photos avec notre partenaire n’a rien de mal. Comme nous l’avons vu, cela peut être un signe de connexion et de confiance. Le faire lorsque nous vivons un moment spécial ou célébrons une occasion importante peut nous permettre de partager ce moment avec nos proches.

Cependant, quand on ne le fait que pour obtenir une validation externe, recevoir des likes ou susciter l’envie chez les autres, il faut commencer à s’interroger sur la réelle satisfaction que l’on éprouve avec son partenaire ou si on a fait de la relation une façade qui nous permet de cacher nos insécurités.

Comme pour tout, l’important est de trouver l’équilibre. En plus de ce qui a déjà été mentionné, nous ne pouvons pas oublier que surexposer sa vie privée sur les réseaux sociaux peut être dangereux, car nous donnons trop d’informations sur nous-mêmes, notre vie quotidienne et nos routines à des personnes qui peuvent les utiliser avec de mauvaises intentions.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le souci du paraître sur les réseaux sociaux
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Le souci du paraître sur les réseaux sociaux

Le paraître sur les réseaux sociaux semble être promu par un besoin naturel d'approbation sociale. Nous cherchons en fait à être acceptés par les a...



  • Emery LF, Muise A, Dix EL, Le B. Can You Tell That I’m in a Relationship? Attachment and Relationship Visibility on Facebook. Personality and Social Psychology Bulletin. 2014;40(11):1466-1479. doi:10.1177/0146167214549944
  • Krueger KL, Forest AL. Communicating Commitment: A Relationship-Protection Account of Dyadic Displays on Social Media. Personality and Social Psychology Bulletin. 2020;46(7):1059-1073. doi:10.1177/0146167219893998
  • Seidman, G., Langlais, M., & Havens, A. (2017, November 9). Romantic Relationship-OrientedFacebook Activities and the Satisfaction of Belonging Needs. Psychology of Popular MediaCulture. Advance online publication. http://dx.doi.org/10.1037/ppm0000165