La dictature du like

28 juillet 2018 dans Actualité et psychologie 0 Partagés
femme et portable

Les réseaux sociaux sont arrivés pour s’installer durablement. Cette nouvelle forme de communication a totalement révolutionné la façon dont nous appréhendons le monde. En fait, sous certains aspects, nous avons obtenu de grands avantages par rapport aux époques passées. Cependant, pour certaines personnes, le prix à payer a été très élevé. Et ce prix n’est autre que le début de la dictature du like. 

Aujourd’hui plus que jamais, nous voulons que les autres s’intéressent à nous. Avec l’apogée de réseaux sociaux comme Instagram ou Facebook, il semblerait que si nous n’avons pas de centaines de followers, c’est que personne ne tient à nous. Cela génère un grand mal-être émotionnel chez une grande partie de la population.

Dans cet article, nous allons vous parler des effets négatifs de cette dictature du like. Mais avant cela, nous devons comprendre pourquoi les réseaux sociaux créent une si grande addiction.

Pourquoi les réseaux sociaux sont si addictifs

Les êtres humains sont des animaux sociaux. L’un de nos instincts de base est la recherche de l’acceptation. Selon la psychologie évolutionniste, nos ancêtres avaient besoin de leur groupe pour survivre. Ceux qui ne faisaient pas attention à l’effet qu’ils causaient sur les autres mouraient donc sans laisser de descendance.

dictature du like

Nous descendons donc des autres: de ceux qui prêtaient constamment attention à ce que le reste des gens pensait d’eux. Nous avons hérité de l’instinct qui consiste à essayer de plaire aux autres. Dans le passé, cela se traduisait par de bonnes relations avec les voisins ou les amis proches. Aujourd’hui, les réseaux sociaux ont complètement changé ce paradigme.

Nous avons maintenant instauré une sorte de compétition pour savoir qui est le plus populaire sur Facebook ou Instagram. La dictature du like que ces plateformes ont créée nous pousse à vouloir être meilleurs que les autres. Nous nous comparons donc au reste du monde et nous sentons mal si la vie des autres semble aller mieux.

Certaines études montrent qu’une grande partie de la population jeune est accro aux réseaux sociaux. Pourquoi? Parce que recevoir un like pour une photo active les mêmes mécanismes de récompense cérébrale qu’embrasser quelqu’un que nous aimons ou être complimenté par une autre personne.

La dictature du like génère de nouveaux troubles

À cause de cette similitude entre l’attention réelle et l’attention en ligne, notre cerveau est incapable, à certains niveaux, de les différencier. Cependant, le plus grand problème de l’addiction à la reconnaissance venant d’Internet est que tout le monde semble valoir plus que nous.

Les réseaux sociaux nous permettent de voir les personnes les plus « attirantes » du monde. Il peut s’agir des personnes les plus belles, les plus spéciales, les plus populaires… Mais, en général, lorsque quelqu’un a de la notoriété sur Internet, c’est parce qu’il s’agit, d’une certaine façon, d’une personne exceptionnelle.

Le problème est que, lorsque nous observons notre profil Facebook ou Instagram, nous nous comparons à ces personnes qui sont au-dessus de la moyenne. Notre vie paraît donc grise et ennuyeuse par rapport à celle de ces gens. Nous avons la sensation de devoir vivre continuellement des expériences incroyables pour enfin être à la hauteur de ces personnes.

Et c’est ainsi qu’apparaissent des addictions et des problèmes. Beaucoup de gens, par exemple, souffrent du célèbre syndrome FOMO. Ce biais cognitif nous mène à penser que tous les autres ont une vie plus intéressante que la nôtre.

D’autres, en revanche, n’ont qu’une obsession: prouver au monde qu’ils sont les meilleurs. Ils se préoccupent donc constamment des publications de photos de leur dernier voyage, de leur dernier rendez-vous spectaculaire avec des amis ou de cette nouvelle activité qu’ils réalisent. Sans être capables de réellement profiter de ces situations.

femme triste à cause de la dictature du like

Comment surmonter ces problèmes ?

Malheureusement, beaucoup de personnes sont tombées entre les griffes de la dictature du like. Cependant, cette tendance si nocive peut être inversée. Pour cela, vous n’avez qu’à suivre les points suivants:

  • Acceptez que la vie des autres n’est pas telle qu’elle apparaît sur les réseaux sociaux. Nous essayons tous de montrer notre meilleur côté sur Internet. Or, nous dédions la majorité de notre temps à des tâches quotidiennes, comme tout le monde.
  • Déconnectez-vous des réseaux. Trop naviguer sur Internet peut faire empirer les symptômes d’addiction. Réservez-vous un moment quotidien au cours duquel vous serez loin de votre téléphone, de votre ordinateur et de tout autre dispositif électronique.
  • Cherchez des sources de reconnaissance interne. Bien souvent, nous voulons que les autres nous aiment parce que nous ne nous sentons pas bien avec nous-mêmes. Si vous parvenez à améliorer votre auto-estime, vous verrez que les problèmes de la dictature du like finiront par s’évanouir.

Bien sûr, le chemin pour parvenir à se détacher des réseaux sociaux est long et semé d’embûches. Cependant, récupérer votre confiance en vous est l’une des meilleures actions que vous puissiez réaliser.

A découvrir aussi