Est-il possible de tout quitter sans blesser son entourage ?

23 novembre 2015 dans Curiosités 8 Partagés
Pour changer notre vie extérieure, il faut d’abord changer l’intérieur. À partir du moment où nous voulons changer, il est fascinant de constater à quel point l’univers commence à nous aider.
– Louise Hay –

Partir sans laisser d’adresse… Un choix si idyllique ?

Chaque année, des milliers de personnes font le choix de changer de vie, d’abandonner leur maison ou de s’éloigner de leur famille.

D’autres hésitent encore à le faire, à cause de leurs responsabilités, de la peur de l’inconnu et du vide existentiel.

Pour quelles raisons ces personnes souhaitent-elles disparaitre ? Comment reconstruisent-elles leur vie sans attaches liées à leur passé ? Quelles sont les conséquences de cet abandon des personnes de leur entourage ?

Même si à première vue l’idée de « tout quitter » et de « tout recommencer à zéro » peut être plutôt attirante pour certaines personnes, la réalité est tout autre.

En effet, il est extrêmement difficile de reconstruire une vie remplie de nouvelles conditions.

Le fait de décider d’un changement aussi radical sans travailler quelques bases de l’histoire et la personnalité de chacun, ne fera qu’augmenter la sensation de dérive et de répétition des mêmes schémas de conduite qui ont auparavant apporté tant de malheur.

Les raisons les plus fréquentes qui poussent certaines personnes à faire le choix de couper les ponts avec leur passé sont :

  • La peur de l’engagement
  • L’excès de responsabilités (acquises ou imposées)
  • La sensation de ne pas trouver de sens à sa vie
  • Le fait d’être mal dans sa peau
  • Certains traumatismes
  • Des difficultés au sein de la famille
  • La crise économique
  • Mettre fin à des relations affectives néfastes
  • La quête d’émotions
  • Le désir d’aller plus loin dans son travail
  • La volonté de reprendre le contrôle de sa vie
  • La recherche d’anonymat, l’envie de se libérer des étiquettes

depart-tout-quitter

Changer de vie sans totalement couper les ponts

“La plus grande découverte de ma génération, c’est que les êtres humains peuvent transformer leur vie en modifiant leur état d’esprit”
– William James –

Changer de vie sans totalement couper les ponts et rompre avec tout est un choix qui a moins d’impact et une plus grande garantie de stabilité.

De nombreux individus rêvent de tout quitter mais ne le font pas et choisissent d’opter pour un changement moins drastique.

– Ces personnes sont motivées par les mêmes raisons qui poussent d’autres personnes à un changement radical, mais elles considèrent que cela ne doit pas impliquer tout leur environnement professionnel et familial.

– Elles commencent à explorer de nouveaux horizons, tentent de réaliser des activités différentes, de rencontrer de nouvelles personnes et de ne plus fréquenter les mêmes lieux qu’avant.

– Dans le cadre du travail, elles cherchent à évoluer, à changer de secteur ou de situation géographique. Si cela n’est pas possible, elles peuvent opter pour un changement de travail, sans changer complètement de domaine.

– Face aux difficultés émotionnelles, elles peuvent choisir de se faire aider par un professionnel de façon individuelle, dans le cadre d’une thérapie de couple ou en famille.

– Si elles finissent par mettre un terme à une relation, le fait de maintenir quelques liens émotionnels tout en rompant les liens de vie commune, est une décision plus équilibrée pour elles-mêmes et pour les autres.

voyage

Votre façon de changer de vie influe sur votre entourage proche

Tout le monde a le droit de changer de vie si celle-ci ne lui convient pas. Cependant, le fait de prendre en compte les sentiments des personnes qui forment votre cercle familial, social et professionnel peut marquer une véritable différence au moment d’accomplir ces changements.

En effet, cela déterminera l’intensité de l’impact que votre changement de vie aura sur votre entourage :

  • Pour les personnes qui sont abandonnées de façon abrupte, cette décision de l’être aimé peut s’avérer être un évènement véritablement traumatisant.
  • En effet, ces personnes ne questionnent pas seulement le départ, mais elles commencent à se remettre en question avec des sentiments de culpabilité et d’angoisse bien présents.
  • Elles ne ressentent pas une forme sensée de souffrance, mais une sensation de peine, le sentiment de ne pas pouvoir oublier, un mystère irreparable rempli de doutes et de reproches.

Ainsi, le fait de changer de vie d’une façon qui impliquerait un abandon total des êtres chers à vos yeux, sans donner d’explications, engendre une double peine : le départ, mais surtout l’abandon.

Vous tentez alors de faire le moins de mal possible, même si vous pensez que votre rupture et votre départ sont justifiés…

A découvrir aussi