Les petits adultes, ces enfants qui savent ce que les adultes ignorent

· 25 mars 2017

Ce sont seulement des enfants, mais ils grandissent et mûrissent avant l’âge. Même si leur corps est petit et qu’ils sont encore en train de se développer, il y a en eux de petits adultes qui savent bien plus que ce que l’on pense ou imagine. Ils souffrent et vivent les expériences des personnes adultes. Ils ont été poussés à prendre des responsabilités qui, à leur âge, ne leur correspondent pas.

Les parents qui ferment les yeux face aux problèmes de leurs enfants, ou plutôt face aux problèmes que eux, ont, et qui affectent leurs enfants, sont très nombreux. Leurs frustrations, leurs malheurs, leurs difficultés sont projetés sur les enfants qui, selon les adultes, ne se rendent compte de rien.

Peut-être que vous avez été un enfant qui n’a jamais eu à grandir trop tôt. Peut-être que vous ne vous êtes jamais senti-e oppressé-e par les complications et les difficultés qu’il y avait autour de vous. Mais, pour beaucoup d’enfants, cette possibilité n’existe pas. Ils ne peuvent pas tourner la tête et vivre leur enfance comme le ferait un enfant normal.

Petits adultes dans un monde difficile

Peut-être que vous vous souvenez de moments où on vous grondait car vous vous comportiez « comme un enfant ». C’est ironique de le dire ainsi, mais vous avez sûrement déjà entendu des phrases du type « arrête de sauter », « comporte-toi comme un adulte ». Et dans le cas des petites filles : « arrête de te comporter comme un garçon ».

Il semblerait que sauter et jouer ne sont pas bien vus. Depuis tou-te-s petit-e-s, on nous gronde car nous faisons des choses qui sont pourtant des « choses d’enfants ». Pourquoi nous oblige-t-on à grandir ? Pourquoi nous gronde-t-on car nous agissons comme nous sommes ? Même petit-e-s, on nous apprend que nous devons mieux faire, à chaque fois. Mais parfois cette situation est particulièrement prononcée.

regard-adolescent

Les problèmes de couple, se disputer devant eux etc, tout cela les marque et a une influence sur eux. Personnellement, je me souviens d’une situation d’une amie qui m’a raconté que, tout petite, elle a dû vivre une situation très tendue entre ses parents, dont le personnage principal était l’infidélité.

Aucun enfant ne devrait être une victime des problèmes de ses parents, ni responsable d’aucun d’entre eux.

Elle comprenait tout, mais ils la traitaient comme « une idiote ». Elle a dû suivre les traques, dans la voiture à essayer de découvrir où se trouvait l’infidélité, des disputes au milieu de la nuit qui la réveillaient et la faisaient pleurer, des situations de maltraitance physique et psychologique. Elle a même dû endosser le rôle de médiatrice entre ses deux parents.

Elle avait à peine 8 ans

Elle se souvient parfaitement d’une phrase que son père avait dit à sa grand-mère. Une petite phrase qui l’avait se rendre compte à quel point les adultes étaient dans l’erreur : « Laisse-la, elle ne se rend compte de rien ».

Longtemps après toute cette situation, elle en a beaucoup pâti, en termes de carences affectives, ce qui la conduit à souffrir de dépendance émotionnelle et à se plonger dans des relations toxiques. Nul besoin de parler du terrible manque d’estime d’elle-même et de confiance en elle, hérités de son enfance.

Les enfants se rendent compte de tout

Les enfants comprennent tout, ils ne sont pas idiots, comme les adultes qui pensent le contraire. C’est pour cela que beaucoup d’adultes n’en tiennent pas compte, les ignorent et leur font subir des scènes très violentes. Tout cela a des conséquences sur eux et en tant que parents, il est de notre responsabilité d’éviter cela.

petite-fille

Évoquons maintenant une situation complètement différente : dans les pays pauvres, les enfants peuvent commencer à travailler très très jeunes pour rapporter de l’argent à leur famille. Ce sont seulement des enfants, mais ils agissent comme des adultes. Ils ne l’ont pas choisi, la vie les a poussés à devenir responsables de situations qui ne devraient pas se trouver entre leurs mains.

Ces petits adultes, au fur et à mesure qu’ils grandissent, sont excellents dans l’écoute des autres et se sentent un peu à l’écart dans leurs groupes de pairs, du même âge. Ils sont bien plus matures, ils ont grandi psychologiquement, mais pas physiquement. Les expériences les ont marqués et ils ne se sentent pas intégrés dans un groupe.

Permettez aux enfants d’être des enfants, car cette étape ne peut être vécue qu’une fois dans la vie.

Les enfants doivent être des enfants, se comporter comme des enfants et nous devons leur autoriser cela. Ils ne devraient jamais vivre des situations qui pourraient les affecter dans le futur, surtout si on peut les éviter. Mais, c’est notamment de notre devoir d’éradiquer cette idée selon laquelle les enfants ne comprennent pas le monde des adultes, car ils comprennent bien plus que ce que nous pouvons imaginer.

fille-dans-un-champ-de-bruyere-rouge

Sous-estimer ce qu’un enfant peut comprendre ou pas abîme gratuitement. Au lieu de veiller à son bien-être, nous le rendons partie prenante d’une situation qui, d’une manière ou d’une autre, le marquera à vie, et négativement. Son avenir sera influencé par ce qu’il vit aujourd’hui et nous avons le pouvoir de prendre soin de son présent.