La pensée désidérative : quand nous ne voyons que ce que nous voulons voir

1 mai 2017 dans Emotions 0 Partagés

Nous sommes continuellement en train de prendre des décisions qui ont un lien avec notre travail, nos relations… Mais, pensez-vous que toutes ces décisions sont rationnelles et logiques ? Parfois, nous ne sommes pas conscient-e-s que notre pensée est une pensée désidérative, à savoir une pensée où nos désirs prennent toute la place.

Quand nous désirons un objet ou une situation, par exemple atteindre un but ou acheter une maison que l’on veut à tout prix et à laquelle on ne fait que penser, nous envoyons signal dans notre cerveau pour lui indiquer que quelque chose manque. Toutes les décisions que nous prenons à partir de ce moment seront influencées par ce désir.

Que se passe-t-il donc avec la réalité ? Elle se transforme pour nous, en fonction de ce que nous voulons et nous voyons tout ce qui se passe « à notre manière ». Il n’est pas difficile d’imaginer la quantité de problèmes que cela peut amener, non seulement sur le plan des relations, mais aussi dans la sphère du travail. La réalité est comme elle est et même si nous voulons la voir avec d’autres yeux, cela ne va pas changer.

La pensée devient esclave du désir

Cela peut sembler extrême, mais la pensée devient esclave de ce désir qui se trouve dans notre esprit, surtout si ce désir est très grand. Quand cela arrive, même si nous pensons prendre des décisions très rationnelles, ce n’est pas vrai. Nous ne voyons plus la véritable réalité, nous voyons ce que nous voulons voir.

La pensée désidérative se base sur l’illusion et le fantasme. Peu importe ce qui se passe véritablement, si nous empruntons le mauvais chemin, si nous ne traitons pas bien les autres, si nous faisons des erreurs… Nous ne pouvons pas voir autre chose que ce chemin car nous visualisons un monde à part, un monde imaginaire et nous le rendons réel dans notre esprit.

mains-fleurs

Bien que la pensée désidérative puisse être une forme de motivation, c’est aussi une manière d’évincer une situation qui ne nous plaît pas. Par exemple, imaginons que dans une relation de couple -dans laquelle tout va mal-, nous voulons que tout continue comme avant, quand tout allait bien. Notre pensée récupère les souvenirs de cette époque, lorsque le bonheur régnait, les ramène dans le présent et imagine que la relation fonctionne toujours ainsi.

La réalité peut être très douloureuse et c’est pour cela que de manière inconsciente, nous essayons de fuir.
Partager

Nous vivons dans un fantasme sans le voir, et sans être conscient-e nous fermons les yeux face à ce qui est en train de se passer. En réalité, nous faisons semblant. Nous finissons pas nous concentrer sur nous-même, sur notre propre désir et par oublier les autres. Cela provoque de sérieux problèmes dans notre entourage.

Les pièges de la pensée désidérative

Nous devons être conscient-e que la pensée désidérative ne naît jamais de la réalité, mais ce que nous souhaitons qui arrive. Pourtant, être réaliste est nécessaire pour ne pas tomber dans certains pièges qui peuvent provoquer de sérieux problèmes dans notre vie. Voici certains d’entre eux :

  • Vous vous concentrez sur le but et non pas sur le processus : vous n’êtes pas capable de voir les erreurs que vous commettez, ce que vous faites mal et qui vous mènera à un échec, si vous ne le rectifiez pas. Ce que vous désirez tant peut parfois se retourner contre vous, lorsque vous êtes dans le déni le plus total.
  • Vous ne vérifiez pas si ce que vous voulez est faisable : quand nous avons un but ou un rêve, la première chose que nous devons faire, c’est vérifier si c’est viable pour ne pas s’efforcer en vain et pour éviter les déceptions. La pensée désidérative empêche cette évaluation et nous fait déployer des moyens et des ressources pour des objectifs qui ne sont pas à notre portée.
  • Vous êtes frustré-e et déçu-e : la pensée désidérative fait que vous vivez dans un monde de fantasmes qui, en tant que tel, n’est pas réel. Du coup, lorsque vous n’avez plus le choix et que vous devez vous plier à la réalité, vous êtes complètement frustré-e et déçu-e. Si votre désir est très fort, vous risquez de continuer dans cette direction, et la situation vous usera progressivement.
Tôt ou tard, la réalité reviendra à vous, bien plus cruelle et amère qu’avant.
Partager

Si nous vivons dans ce monde de fantasmes pendant trop longtemps, il arrivera un moment où nous ne saurons plus distinguer ce qui est réel de ce qui ne l’est pas. Il y aura des moments dans nos relations interpersonnelles où les autres essayeront de nous faire ouvrir les yeux. Ce sera comme une claque de réalité qui vous attristera. Ne faites pas à nouveau appel aux fantasmes pour vous sentir mieux.

fille-et-lanterne

Nous sommes dans un monde réel duquel nous ne pouvons pas nous échapper, quand bien même nous le voulons. Si vous n’ouvrez pas les yeux, les situations et les personnes vous les ouvriront. Mais il est préférable que vous le fassiez par vous-même, si vous ne voulez pas finir complètement détruit par les rêves dans lesquels vous vous êtes immergés pendant tant de temps, un mensonge que vous avez cru réel.

La pensée désidérative est très confortable. Grâce à elle, nous nous sentons à l’aise, à l’endroit même où nous voulons être. Mais, cela nous transforme aussi en personnes lâches qui fuient la réalité et tout ce que nous ne voulons pas accepter.

A découvrir aussi