Au-delà de ce que vous voyez : les troubles de la personnalité

25 novembre 2016 dans Psychologie 5 Partagés

Parfois, le comportement des autres nous déconcerte, puisque pour nous, il est complètement incompréhensible.

Sûrement vous êtes-vous souvent posé des questions sur la personnalité des personnes de votre entourage sans vraiment réussir à y répondre.

On doit avoir conscience du fait que notre responsabilité n’est pas un roc solide et parfaitement taillé.

Parfois, les cris peuvent être si profonds qu’ils peuvent en arriver à nous rompre. Il en va de même avec la personnalité.

Certaines personnes présentent des caractéristiques précises et parfois perturbantes qui dessinent chez elles un schéma habituel de comportement : ce sont les Troubles de la Personnalité.

Quels sont les troubles de la personnalité ?

Un trouble de la personnalité, c’est un schéma de comportement habituel chez une personne qui devient évident à la fin de l’adolescence et au début de l’âge adulte.

Généralement, ce mode de comportement altère les relations avec les autres.

Une personne souffrant d’un trouble de la personnalité présente des caractéristiques précises qui deviennent totalement centrales dans son comportement.

Ainsi, par exemple, tout le monde peut à un moment ou à un autre vouloir être au centre de l’attention, mais certaines personnes ne sont PAS capables de faire la moindre chose sans vouloir faire en sorte que tous les regards soient posés sur elles, et ce par tous les moyens.

Les troubles de personnalité les plus rejetés par les autres

Certains traits de caractère négatifs peuvent donc devenir un mode de comportement habituel chez une personne, dans diverses situations et de façon constante au fil du temps.

Lisez la suite de cet article, et vous découvrirez quels sont les différents troubles de la personnalité qui existent et lesquels génèrent le plus de mal-être dans l’entourage des personnes atteintes par un de ces troubles.

Trouble narcissique de la personnalité

Les personnes qui souffrent de ce trouble présentent un schéma général de grandeur, et un besoin d’être admirées par les autres ; c’est ce qui les caractérise.

Elles ont un ego surdimensionné, et sont obsédées par les fantasmes de succès illimité, de pouvoir, d’intelligence, de beauté ou d’amour.


Généralement, les personnes narcissiques sont arrogantes, manquent d’empathie, et utilisent les relations qu’elles entretiennent avec les autres comme un moyen d’arriver à leurs fins. Elles se considèrent comme des personnes “spéciales et uniques” et  sont prétentieuses ainsi que jalouses.


narciso-amarse

Trouble paranoïaque de la personnalité

Généralement, les personnes qui souffrent de ce trouble sont méfiantes et suspicieuses envers leur entourage, si bien que selon elles, les intentions des autres sont forcément mauvaises.

Elles croient toujours que les gens conspirent contre elles ou que certaines personnes les accusent et les insultent de façon infondée. On les reconnaît donc à leur tendance à aborder nos intentions envers elles avec méfiance et suspicion.


Elles sont obsédées par la loyauté, soupçonnent les autres d’être capables de les trahir à tout moment, et pensent que les informations dont leur entourage dispose sur leur vie seront utilisées contre elles.


Par conséquent, elles sont réticentes à l’idée d’avoir une intimité avec quelqu’un ou de lui offrir leur confiance.

D’autre part, si elles pensent qu’une personne les trahit, elles gardent de la rancoeur pendant longtemps, et n’oublient pas non plus les injures qui ont pu leur être adressées.

Bien souvent, ce comportement gagne en virulence au sein du couple, puisque les personnes paranoïaques pensent toujours que leur compagnon/compagne est infidèle.

Trouble limite de la personnalité, ou personnalité borderline

Les personnes souffrant de ce trouble présentent un schéma général d’instabilité dans les relations qu’elles entretiennent avec les autres et dans l’image qu’elles ont d’elles-mêmes.

De plus, leur comportement se caractérise également par une importante impulsivité, qui commence au début de l’âge adulte et qui s’exprime dans divers contextes.

Généralement, elles rendent coupables les autres de leur mal-être.


On parle de personnalité “borderline” car ces personnes sont au bord de la névrose extrême, ce qui peut, dans certaines situations, dériver sur un épisode psychotique.


Avec la dépression, ce trouble semble atteindre de plus en plus de personnes, c’est pourquoi nous avons choisi d’y accorder plus d’importance dans cet article.

Les personnes souffrant de ce trouble présentent un schéma instable dans les relations qu’elles entretiennent avec les autres ; soit tout est parfait, soit rien de va, sans qu’il ne soit possible pour elles d’analyser la situation sereinement.


Ce qu’il y a de plus conflictuel dans le trouble limite de la personnalité, c’est la régulation des émotions ; une thérapie visant à soigner ce trouble se concentrera sur la capacité du patient à se valider lui-même ou bien à moduler ses émotions, en les acceptant ou en les régulant.


De nombreuses théories, telles par exemple que celles de la Mentalisation d’Anthony Bateman et de Peter Fonagy, nous disent que ces personnes sont incapables de se comprendre elles-mêmes, mais également de comprendre les autres, et ce en des termes subjectifs.

Autrement dit, ces personnes transforment directement leur angoisse en acte, sans passer par un filtre mental.

Leur mal-être, ne pouvant pas être compris de façon rationnelle, se matérialise par des actes compulsifs ; d’où la tendance à se mutiler ainsi que la grande probabilité de commettre un suicide, plus présentes chez les personnes présentant ce trouble que chez celles en présentant un autre.

Il existe d’autres thérapies célèbres visant à soigner ce trouble, telle que la Thérapie Comportementale Dialectique de Marsha M.Linehan.

Elle-même a souffert de ce trouble et a développé dans sa théorie l’idée qu’il existe une prédisposition biologique, mais que ce sont les faits qui déclenchent la manifestation du trouble.

Certains films explorent ce sujet, tels que Une vie volée ou encore Wounded (film espagnol dont le titre original est La Herida).

trastorno-limite-personalidad-borderline-madrid

Trouble dépendant de la personnalité

Ce trouble se retrouve au sein des troubles de la personnalité de types craintif ou anxieux.

Les personnes manifestant ce trouble présentent un schéma de comportement se traduisant par un besoin général et excessif que l’on s’occupe d’elles, ce qui occasionne donc un comportement de soumission, de dépendance et de peur de l’abandon.


Les personnes dépendantes ont peur de prendre des décisions par elles-mêmes et ont besoin d’être rassurés et réaffirmées par les autres.


Bien souvent, elles cherchent désespérément à se mettre en couple, et ce même si elles ne se sentent pas véritablement impliquées émotionnellement, dans le seul but d’éviter la sensation d’abandon et de solitude.

Lorsqu’elles se sentent abandonnées, elles tentent d’attirer l’attention sur elles en dépassant certaines limites et en cherchant à rejeter la faute sur les autres ainsi qu’à les faire culpabiliser.

manod-de-dos-personas-atadas-por-una-cuerda

Trouble dramatique de la personnalité

Les personnes qui souffrent de ce trouble présentent un schéma général se traduisant par une émotivité excessive ainsi qu’une recherche d’attention accrue.

Elles se montrent séductrices, dramatiques et enthousiastes dans leur soif d’y arriver. Ces conduites sont liées à l’égocentrisme et l’incapacité d’assumer un certain mal-être dans leurs relations sociales.


Bien souvent, les personnes dramatiques veulent être au centre de l’attention à tout prix. Pour ce faire, elles sont prêtes à opter pour toutes les stratégies, que ce soit en prenant des airs de grandeur ou en se victimisant excessivement.


Elles semblent présenter de bonnes habilités sociales, mais leur théâtralité et leur dramatisme excessifs érodent généralement les relations qu’elles entretiennent avec les autres.

Elles tolèrent mal la frustration, de même que tout abandon ou geste d’indifférence envers elles pouvant être considéré comme une offense intolérable, leur causant un profond mal-être.

A découvrir aussi