Nous avons oublié de détacher notre cœur avant nos mains…

· 15 décembre 2016

Nous avons oublié de détacher notre cœur avant nos mains. Nous avons oublié de comprendre qu’il est difficile de s’éloigner de qui on aime le plus sans lui faire de mal.

Nous avons oublié que nous ne marchons plus ensemble, mais séparés, et que la dépendance, le mal, les reproches et la monotonie nous ont dépassés, et surtout, changés. Nous n’avons pas le même reflet dans le miroir.

Se détacher les mains fait penser à un adieu, mais nous avons dit adieu tant de fois que nos cœurs ont décidé que cette fois-ci serait la bonne, un point c’est tout.

Détacher son cœur avant ses mains, reconnaître que nous ne nous aimons plus, c’est parfois beaucoup plus simple que laisser son cœur battre plus fort quand on est à ses côtés, par automatisme.

Nous avons oublié de nous donner de l’espace, de prendre l’air, de profiter de son « moi » autant que du « nous ».

Nous avons oublié qu’aimer, ce n’est pas dépendre et aujourd’hui, nous ne savons que nous détester, car nos cœurs ne savent pas battre quand nous ne sommes pas ensemble.

Nous avons oublié de nous aimer

Nous avons oublié de nous aimer et c’est pour cela que c’est l’heure de nous séparer. Mais ce que nous disons avec des mots ne doit pas être le reflet de ce que nous ressentons dans l’âme.

C’est pour cela que la rancœur est passée maîtresse dans les entrailles. Elle a commencé à les découper en fines lamelles.

Nous avons oublié d’être nous-même, nous sommes devenus deux étrangers pleins de haine et aujourd’hui, la seule chose que nous nous faisons, c’est du mal.

Nous nous sentons seuls et trahis, nous nous sentons vides et nous ne savons pas vivre sans personne à nos côtés.

Mais, avant tout, nous avons oublié de nous oublier et de reconnaître que ce n’est pas un « nous » que nous aimons.

Nous aimons l’amour que nous imaginons entre nous, mais ce n’est pas la réalité. Ce n’est qu’une illusion que nous construisons pendant que nous rêvons tout éveillés.

couple-dans-une-rose

Nous avons oublié d’être et nous dépendons

Nous avons oublié d’être et nous dépendons de l’autre comme s’il n’y avait pas de vie au-delà de l’idéalisation de ses câlins.

Nous commençons à avoir peur de nous contredire et nous nous coupons la parole par crainte qu’un seul mot brise ce lien idyllique.

Nous cessons de nous aimer nous-même car nous aimons plus l’autre, jusqu’à ce nous nous diluions en lui. Et nous nous perdons dans un nous qui n’a aucun sens.

Nous cessons d’être amour pour devenir peur de perdre l’autre et nous cessons d’être peur de perdre pour détester l’autre, car il nous a volé notre identité.

Réfléchissez. C’est à ce moment-là que l’on cesse de se respecter soi-même, que l’on se rend compte que notre amour n’est plus de l’amour, mais un lien asphyxiant qui nous fait beaucoup de mal.

Nous décidons alors de cesser de dépendre et de détacher nos mains, mais il est trop tard car notre cœur ne comprend pas la douleur de ne plus voir l’autre et continue à nous paralyser.

La dépendance nous a consumé en cendres et nous ne savons plus être ce que nous étions avant de connaître l’autre.

femme-cousant-un-coeur

Nous devons apprendre à nous aimer nous-même

Ainsi, après avoir vécu cela, nous devons à nouveau apprendre à nous aimer nous-même.

Nous devons accepter la douleur que nous nous sommes infligée volontairement, car nous avions peur d’être seul.

Nous commençons à reconnaître que nous avons perdu notre identité volontairement et qu’il n’y avait pas d’autres coupables que nous-même et notre besoin de nous lier à quelqu’un, quoi qu’il en coûte.

Nous comprenons qu’en amour, nous ne devons jamais cesser d’être nous-même et nous pouvons enfin nous réveiller.