Je ne tourne jamais le dos, j’offre mon indifférence en face

21 février 2017 dans Emotions 0 Partagés

Dans ce monde de dos tournés, nous avons besoin de personnes qui agissent de face et en face, sans peurs ni hésitations. Alors, lorsque vous offrez votre indifférence à quelqu’un, mieux vaut le faire sans hésitation et avec le regard ferme et tranquille de qui sait dire « stop », de qui ne craint pas de mettre de limites face à ce qu’il désire ou ce qui perturbe son équilibre.

Nous savons tou-te-s que peu de composants sont aussi essentiels dans les relations humaines que la reconnaissance de l’autre. Grâce à cette interaction, à cette déférence presque toujours significative et authentique, nous existons, nous apprenons et nous grandissons en tant que personne. Cependant, quand un lien particulier nous fait du mal et nous rend malheureux-se, il est aussi nécessaire de savoir « reconnaître » l’offense et d’y réagir au lieu de fuir, de tourner le dos. 

« Le véritable conflit n’est pas entre le bien et le mal, il se trouve entre la connaissance et l’ignorance. »

-Bouddha-

Ce que nous ne pouvons pas oublier, c’est qu’il sera toujours préférable de perdre une relation avec une personne que de perdre sa santé. Pour « nous défaire » de ce lien ou de cette relation problématique, nous devons agir avec maturité, cohérence et intelligence émotionnelle. Car celleux qui choisissent simplement de tourner le dos ne savent pas agir en face.

Il est nécessaire d’acquérir des compétences adaptées pour gérer ce type de situations. Nous nous sentirons plus compétent-e-s, satisfait-e-s et nous profiterons d’une meilleure qualité de vie ainsi que d’une meilleure santé mentale.

couple-enerve

Choisissez de ne pas tourner le dos, choisissez d’agir avec intelligence

Nous vivons dans un monde plein de personnes habituées à tourner le dos à presque tout ce qui les entourent. Parfois, elles ne font pas par méchanceté ou intentionnellement. C’est seulement une question d’ego, de cette identité inventée que nous construisons avec le temps, jusqu’à ce que nous soyons suspendu-e-s sur une île de solitude, où la seule chose qui nous importe est ce qui survient dans les limites de notre petite parcelle psychique et émotionnelle.

Celleux qui ne sont pas habitué-e-s à traiter les choses avec empathie et reconnaissance envers celleux qu’iels aiment, ne sauront pas non plus gérer correctement leurs conflits. Car si quelque chose ne nous plaît pas, cela ne sert à rien de sortir en courant, ni d’accepter cette attitude puérile capable de laisser quelqu’un qui ne nous plaît, qui ne nous convient pas ou qui nous contredit, dans l’ombre et l’invisibilité.

Les problèmes doivent être affrontés en face. Il faut affronter les conflits. Car finalement, notre existence n’est pas une ligne droite sans mauvaises passes, ni un décor aseptisé où nous avançons comme des êtres immunisés face aux différences et aux collisions. Parfois, ce n’est pas uniquement l’offense qui nous dérange. C’est aussi la manière dont nous affrontons ce qui nous arrive. Le faire avec maturité et intelligence nous permettra de construire une vision de nous-même plus valide, plus ferme et plus enrichissante.

fleurs-1

Apprenez à gérer vos différences et vos conflits

Nous aimons tou-te-s les personnes qui s’impliquent, qui prennent parti, qui ont une voix et une opinion sur les choses, et qui osent les défendre. Cette énergie de vie est liée à un engagement envers soi-même. Car toute personnalité dotée d’une bonne estime de soi ne se cache pas et ne tourne pas le dos, mais fait usage d’une bonne assertivité pour dire clairement ce qui ne lui plaît pas et pourquoi cela ne lui plaît pas.

« Ton attitude face aux choses est ce qui fait vraiment la différence dans la vie. »

-Winston Churchill-

Nous allons à présent vous proposer d’évaluer les stratégies suivantes pour mieux affronter vos différences avec les personnes qui vous entourent.

gif-rumeurs

Quelques clés pour affronter avec courage ce qui vous gêne

La thérapie Gestalt est toujours une bonne stratégie pour traiter ce type de situations. Son approche holistique nous permet d’accepter des principes aussi importants que l’auto-responsabilité, l’honnêteté ou le respect de soi.

Réfléchissons aux questions suivantes :

  • Concentrez-vous sur le moment présent lorsque vous voulez affronter ce conflit. Peu importe si dans le passé, cette personne ou cette situation vous apportaient équilibre et bonheur. Si ce que vous recevez aujourd’hui est une offense grave, réagissez. Toute douleur qui se vit dans le présent n’accepte pas de conditions dans le temps : « peut-être que c’est ponctuel, peut-être que je devrais en supporter un peu plus pour que… ».
  • Restez calme à tout moment, la colère est un cheval débridé qui nous emmène dans des lieux où nous ne voulons aller. Qui tourne le dos fuit, agit avec peur ou lâcheté. Qui agresse avec colère et mépris n’est pas dans le bonheur qu’il prétend avoir atteint. À l’inverse, la personne qui est courageuse et qui agit avec intelligence émotionnelle a appris à construire un palais de tempérance dans son esprit pour agir en face, pour regarder avec sérénité ce qui l’entoure sans jamais faire preuve d’agression ou de mépris.
  • Parlez avec assertivité. Vous devez savoir ce qui vous dérange et ce que nous n’êtes pas disposé-e-s à tolérer. Si vous ne parlez pas avec clarté, la personne qui se trouve en face de vous fera d’autres tentatives pour franchir encore et encore vos limites personnelles. Si cela n’est pas clair et que vous optez pour un comportement d’évitement, il est très probable que de nouvelles tentatives d’attaque et d’offense surgiront.

Pour conclure, dans ce monde où les dos tournés abondent, apprenons à agir toujours en face. Même si c’est pour offrir un silence, même si c’est pour offrir un regard élégant où brille l’indifférence la plus sage.

A découvrir aussi