Nous ne pourrons pas choisir nos émotions, mais nous pourrons choisir comment les utiliser

22 septembre 2017 dans Emotions 730 Partagés

Ressentir de l’envie, de la colère, de la tristesse ou de la rage est aussi naturel que le simple fait de respirer. Il existe des émotions déterminées qui sont liées à la condition humaine, bien que parfois, le fait de les expérimenter nous humilie. Rejeter ou ne pas savoir les exprimer peut nous mener à des situations d’anxiété très élevée.

Vouloir contrôler ce que nous ressentons à tout moment est une bataille perdue d’avance même si nous nous entêtons. Cependant, il est certain qu’il faut faire attention à ce que nous faisons et à ce que nous disons lorsque nous sommes sous l’effet d’une émotion car c’est notre responsabilité.

Ainsi, envisager la possibilité que tout ne se passera pas comme prévu est une bonne idée pour ne pas nous frustrer et nous laisser envahir par le mal-être, au lieu de nous fâcher ou de nous déprimer pour ce qui échappe à notre contrôle. Par cette dernière réaction, nous perdons seulement de l’énergie et du temps. Comme nous le voyons, la bonne nouvelle est que bien que nous ne pouvons pas contrôler les émotions que nous ressentons, nous pouvons contrôler ce que nous allons en faire. Approfondissons…


« En tant qu’êtres humains, nous voulons tous être heureux et être libres du malheur, nous avons tous appris que la clé du bonheur correspond à la paix intérieure. Les plus grands obstacles de la paix intérieure sont les émotions perturbatrices comme la haine, l’attachement, la peur et la méfiance tandis que l’amour et la compassion sont les sources de la paix et du bonheur. »

-Dalai Lama-


Les émotions ont une fonction adaptative

Les émotions sont gardiennes d’un message profond : nous indiquer que quelque chose est en train de se passer dans notre vie et que dans certains cas, nous devons solutionner. Par exemple, l’anxiété nous prévient qu’un danger est proche et la tristesse nous prévient qu’une perte à eu lieu et que nous devons l’encaisser. La question est d’apprendre à les déchiffrer pour nous connaître et agir en conséquence.

Toute émotion est utile, pour cela nous n’avons pas à lutter contre elles. Il est précieux et nécessaire que nous puissions les ressentir, les comprendre et les écouter. De cette manière seulement, nous serons capables de générer des stratégies adéquates pour affronter avec réussite les problèmes et les difficultés qui surviendront.

utilité des émotions

Comme nous le voyons, nous ne devons en aucun cas avoir peur d’expérimenter des émotions négatives telles que la tristesse, la frustration ou l’envie, puisque dès lors que nous savons les aborder, elles nous aiderons à manipuler le problème présent dans notre vie et en définitive, à améliorer la situation. Maintenant, si l’intensité de ces émotions négatives est chaque fois plus importante et que nous atteignons le point pour lequel nous ne sommes plus capables de les gérer, le comportement adéquat sera de faire appel à un professionnel qui pourra nous aider à éviter d’endommager à la fois nos relations, et nous-même.

D’autre part, nous ne pouvons pas oublier les émotions positives, la plus puissante étant la joie. Ce type d’émotions est adaptatif, à condition qu’elles s’expriment de manière équilibrée. Leur message est de nous informer du fait que nous nous sommes en train de vivre un moment qui nous est bénéfique et qui nous produit du bien-être. 


« La personne intelligente émotionnellement a des capacités dans quatre domaines : identifier, utiliser, comprendre et réguler les émotions. »

-John Mayer-


Comment pouvons-nous nous auto-réguler émotionnellement ?

Il n’existe pas de recette magique avec laquelle savoir comment nous devons expérimenter nos émotions. Ce qui en revanche est clair, est que le fait de les renier ou d’essayer de les contrôler nous mène à des états émotionnels altérés qui nous font du mal. Notre souci d’être des personnes parfaites nous éloigne du fait d’être des personnes réelles. Nous ne sommes pas des robots, ni des super-héros, nous sommes des personnes et les personnes ressentent tous types d’émotions.


« Lorsque je dis contrôler les émotions, je veux dire les émotions réellement stressantes et neutralisantes. Etre émotif est ce qui rend notre vie riche. »

-Daniel Goleman-


richesse des émotions

Comme nous avons pu le voir, lorsque nos émotions deviennent trop intenses ou durables, c’est parce que quelque chose est défaillant dans notre manière des les expérimenter. Peut-être car nous sommes en train d’essayer de contrôler l’incontrôlable en pensant probablement que les choses auraient dû se passer autrement. Mais les choses ne se passeront pas toujours comme nous le souhaitons, et les personnes ne se comporteront pas non plus toujours en accord avec nos valeurs et nos principes. Nous devons avoir cela en tête.

La seule chose qui est sous notre contrôle est la manière que nous avons de gérer ce que nous ressentons, et pour cela, la première chose à faire est de l’identifier. Ensuite, nous réfléchirons sur comment le diriger de la forme la plus saine pour notre croissante personnelle, c’est-à-dire, en pratiquant la responsabilité émotionnelle. 

Ainsi, selon les situations, nous expérimenterons une émotion ou une autre. Toutefois, choisir que faire de ces émotions est de notre responsabilité et correspond à la passerelle vers notre bien-être émotionnel. Parce-qu’il ne s’agit pas de choisir ce que nous ressentons, mais comment nous allons le gérer.

A découvrir aussi