Mieux vaut dormir ensemble ou séparé-e-s ?

· 1 février 2017

Lorsqu’on débute une relation de cohabitation et que l’on est une personne romantique, l’idée de se séparer de l’autre et de ne pas être ensemble, est difficile. Il y a cependant une séparation diurne obligatoire à cause de raisons professionnelles. Penser que si vous dormez séparé-e-s, vous dormirez mieux est une idée insupportable. 

Dans la croyance populaire, un couple qui dort séparément a des problèmes conjugaux. Et dans certains cas, c’est vrai. Quand vous vous êtes disputé-e avec votre conjoint, ce dont vous avez le moins envie, c’est bien de dormir avec l’autre personne. Vous ne voulez même pas vous frôler. Même si certains couples pensent -à tort- que c’est une bonne manière de résoudre les problèmes.

En réalité, l’habitude de dormir ensemble dans la même maison s’est popularisée dans l’ère industrielle. Le manque d’espace dans les villes nous a conduit à construire des maisons plus petites, qui permettent d’économiser de l’espace. Dans la Rome Antique ou dans la Grèce Classique, avoir des espaces indépendants pour dormir était de mise, et une pièce spéciale était consacrée aux rencontres sexuelles.

Dormir séparé-e-s vous aide à avoir une meilleure relation de couple

Les études de professionnel-le-s du sommeil comme le Dr. Stivill ou le Dr. Stanley, de l’Académie Américaine de Médecine du Sommeil, affirment que c’est meilleur pour la santé de dormir non seulement dans des lits séparés, mais aussi dans des chambres séparées.

femme-dormant-seule-dans-le-lit

Selon les expert-e-s, la moitié des couples qui dorment ensemble ont des problèmes de sommeil. Si votre conjoint ronfle, bouge beaucoup ou se lève au milieu de la nuit, vous vous réveillez et votre sommeil s’interrompt. Et cela a des conséquences physiques et psychologiques : tristesse, changements d’humeur, manque de concentration et même prise de poids.

Dormir dans une autre chambre aide non seulement à votre confort et à votre repas, mais aussi à conserver votre espace personnel. Cela favorise aussi la relation sexuelle avec votre conjoint. La séparation nocturne favorise le formation d’un espace érotique dans lequel on pense à l’autre et augmente ainsi le besoin d’être avec l’autre.

Si vous êtes une femme, cela vous affecte plus

Une étude de la Fondation Nationale du Sommeil des États-Unis, réalisée en 2005, a montré que les femmes avaient plus de difficultés à dormir ou à rester endormies à cause des changements hormonaux. Les cycles menstruels, les préoccupations quotidiennes, le stress ou la ménopause font qu’elles se réveillent à toute heure, qu’elles bougent beaucoup et qu’elles se reposent mal.

Dans un entretien réalisé avec le Dr. Estivill en 2014, il a affirmé qu’entre 40 et 50 des Espagnols avaient des problèmes de sommeil à cause du stress, des crises émotionnelles et des mauvaises habitudes.

femme-eveillee-dans-le-lit

Chambres séparées, cohabitation plus harmonieuse

Dormir dans deux lits séparés dans deux chambres séparées, est excellent pour maintenir la relation et l’aider à s’épanouir. La décision mature et consensuelle de dormir séparé-e-s est une manière de respecter l’autre, sa vie privée, son espace et sa croissance personnelle. 

Si vous êtes une personne très romantique et que cela vous fait horreur de penser à une nuit seul-e, vous pouvez dormir dans la même chambre avec deux lits séparés ou dans un seul lit, mais avec des draps individuels. C’est une bonne manière de dormir ensemble mais confortablement si votre conjoint bouge beaucoup ou envahit votre espace dans le lit.

Cette décision doit être prise à la suite d’une réflexion conjointe et mature, pour renforcer votre relation.

Nombre de disputes, de séparations et même de divorces ont indirectement trouvé leur origine dans un mauvais repos de l’un des deux membres du couple. Ne pas bien dormir affecte votre santé, et vous avez tendance au pessimisme, à l’anxiété, au vieillissement précoce, au manque de concentration et un plus fort risque d’accident.

Dormir séparé-e-s peut paraître peu romantique mais c’est une décision consciente et mûre pour la santé et le bien-être personnel et du couple. C’est du moins ce qu’affirme la science. Et vous, qu’en pensez-vous ?