Comment traiter l’accumulation émotionnelle pour ne pas nous stresser

· 23 décembre 2016

Prenez un moment et visualisez de quelle façon votre esprit se remplit goutte à goutte, tel une bouteille en verre…jusqu’à ce qu’elle déborde.

Si cette image vous est familière, c’est que vous connaissez bien la sensation d’accumulation émotionnelle. Peut-être considérez-vous qu’il s’agit de stress ou d’angoisse.

Mais, qu’est-ce que le stress, exactement ? S’agit-il d’une accumulation physique ? D’une accumulation émotionnelle ?

Il est important de déterminer et de reconnaître que nous sommes saturé afin de pouvoir nous défaire de ce poids.

Comment identifions-nous l’accumulation émotionnelle ?

Quand on se sent épuisé et saturé mentalement, on a besoin de s’arrêter et de prendre du temps pour soi.

C’est comme si on chargeait notre esprit d’un lourd fardeau. Cette angoisse et ce manque de clarté mentale nous indiquent que l’on a accumulé des pensées, des émotions et des doutes que l’on ne sait pas libérer. Il nous faut les laisser aller afin de permettre à notre esprit de se réinitialiser et de retrouver l’équilibre.

Après avoir passé des mois sous la pression des responsabilités et des inquiétudes, les vacances arrivent, et c’est alors l’occasion de se déconnecter.

On se rend compte à ce moment-là que quelque chose nous empêche de nous sentir calme et relaxé ; c’est la preuve que l’on souffre d’accumulation émotionnelle. D’autre part, il est également possible que cette accumulation affecte notre corps.


Le stress se manifeste sous la forme d’une accumulation mentale telle que de la fatigue, ou bien d’une accumulation physique telle qu’un manque d’énergie.


Or, l’accumulation ne touche pas que les adultes ; elle peut aussi bien prendre pour cible les personnes de 40 ans que les enfants de 10 ans, et malgré la différence d’âge, tous expriment la même anxiété.

Pour les adultes comme pour les enfants, le traitement consiste à la même chose : détecter l’accumulation et l’éliminer.

shutterstock_2704559242

Les limites de l’accumulation dans l’esprit

Si on se demande pourquoi on compare notre esprit à une bouteille en verre qui se remplit continuellement, apparaît alors une autre question logique : cette accumulation émotionnelle a-t-elle des limites ?

Pour certaines personnes, la limite consisterait à reboucher la bouteille. Or, en essayant de contrôler l’accumulation émotionnelle, on ne se libère pas du stress, au contraire ; on se noie, et on peut exploser, de même que le ferait une bouteille trop remplie.

Prenez bien conscience d’une chose ; vous n’avez qu’un seul esprit, et y accumuler des choses ne sert à rien.

Pourquoi cherche-t-on alors à élargir toujours plus notre capacité d’accumulation ? En général, lorsqu’on pose la question aux personnes concernées, elles répondent qu’elles ne savent pas, mais qu’elles en ont marre.

Les différents types de saturation par accumulation mentale

On peut en avoir marre car on a accumulé des émotions de différentes formes :

  • Une saturation qui change notre humeur
  • Une accumulation qui surcharge notre corps : les muscles, les articulations et les organes vitaux
  • Une accumulation qui nous mène à un effondrement mental et émotionnel et qui nous empêche de penser et de réfléchir avant d’agir

En résumé, nos capacités physiques et cognitives se voient affectées lorsque l’on est saturé. C’est donc le moment de chercher l’issue de secours adéquate.

Quelques conseils pouvant vous permettre de relaxer votre esprit et de combattre l’accumulation

La gestion du stress généré par l’accumulation consiste à trouver des issues de secours qui vident cette bouteille. La gestion n’a rien à voir avec le contrôle.

Il faut décharger peu à peu le fardeau mental afin de pouvoir faire face et gérer avec motivation le travail et les relations personnelles.

Ces voies de décompression émotionnelle sont comme des bulles, de petits souffles qui allègent et soulagent le stress. Un excellent échappatoire consiste à rire avec les gens qui partagent notre sens de l’humour.

L’activité physique peut aussi nous aider à éliminer l’accumulation émotionnelle ; courir, marcher, nager, ou, dans le cas des enfants, jouer au foot, faire du skate ou toute autre activité qui leur plaît – et qui ne soit pas choisie par leurs parents.


Face à l’accumulation et le stress, on optera pour des activités qui nous plaisent et qui nous permettent de nous sentir bien.


La compagnie de nos êtres chers et de nos amis, dont on peut profiter lors de repas (ou goûters, dans le cas des enfants) nous connectent avec des sensations agréables. En ce sens, le fait de créer un espace de confort mental avec notre compagnon/compagne ou de sentiment de famille pour l’enfant nous permet de nous sentir accompagné et valorisé.

chica-corriendo-sol-768x512

Un mode de communication efficace contre le stress causé par la saturation

Dans un état d’accumulation émotionnelle, généralement, on se sent seul et désemparé.

Si on réfléchit à ce qui nous a conduit à la saturation mentale et au stress, on se rendra compte que l’on est soumis à une pression sociale nous poussant à gagner plus d’argent, à acquérir un meilleur statut, à avoir de meilleures notes, ou à faire les choses bien.

Dans cette société compétitive, on devrait plutôt s’inquiéter de gérer nos émotions et d’améliorer notre communication avec les autres afin de nous sentir aimé et compris.

Ce sentiment d’appartenance à un groupe peut nous éviter de tomber dans l’accumulation émotionnelle.

En prévenant le stress, on fait aussi attention à notre santé, aussi bien physique que mentale. On évitera donc l’apparition de maladies, et on créera une société plus saine et plus heureuse.