Le ménage : une thérapie à la portée de tou-te-s

7 juillet 2017 dans Psychologie 1572 Partagés

Le concept de « nettoyer la maison » n’a pas seulement un sens littéral. Il est aussi symbolique : cela revient à se défaire des charges émotionnelles, à laisser aller ce qui ne nous est plus utile. Il est facile de se rendre compte que le désordre engendre du stress et des soucis. Le ménage, en tant qu’exercice « d’attention consciente » (mindfulness), peut nous apporter d’importants bénéfices et se transformer en thérapie.

C’est pour cela qu’il faut considérer le ménage comme un acte positif et un exercice de soulagement du stressSoyez prêt-e-s à réaliser avec une attitude différentes l’une des tâches les plus universelles qui a souvent mauvaise réputation !

Quelques exemples de ménage en tant que thérapie

Nous allons vous présenter quelques exemples qui illustrent en quoi le ménage peut jouer un rôle sur notre ordre intérieur.

  • Dans certaines cultures, le nettoyage du foyer est une activité qui a une grande valeur et une grande importance. Au Japon, par exemple, on l’appelle « Oosouji », ce qui signifie « nettoyer à fond ». Les Japonais réalisent ce nettoyage le 28 décembre pour accueillir la nouvelle année avec une maison propre. Accumuler de vieux objets qui ne servent plus et des problèmes qui nous fatiguent est de très mauvais augure pour le nouvel an.
  • Des professionnel-le-s de la santé affirment que faire le ménage peut avoir un effet relaxant et servir de moment de méditation. Selon la psychologue Isabela Pérez-Luna, « nettoyer et ranger sont des activités qui fonctionnent comme une catharsis et permettent de se défaire de choses que nous commençons à juger superflues ».

  • L’auteur Marie Kondo nous explique aussi dans son livre La magie de l’ordre que garder sa maison en ordre influe directement sur notre bonheur et notre bien-être mental.
  • L’actrice britannique Helena Bonham Carter nous raconte dans une interview réalisée pour l’émission Radio Times que « nettoyer la maison et effectuer des tâches domestiques sert de thérapie »La muse du réalisateur Tim Burton assure qu’elle n’a plus eu besoin de payer des thérapies chez un-e psychologue après avoir découvert le « pouvoir thérapeutique des tâches domestiques ». Elle affirme « qu’avoir une maison ordonnée vous permet d’ordonner votre tête ».

Le ménage dans le bouddhisme

Dans le bouddhisme, on conçoit aussi le nettoyage comme une forme de méditation qui peut être réalisée tous les jours. Les moines bouddhistes considèrent le ménage comme un exercice spirituel à travers lequel on peut cultiver et purifier son esprit, son âme et sa vie.

N’oubliez pas que l’un des disciples de Bouddha a trouvé le nirvana alors qu’il était en train de passer le balai. Pour les bouddhistes, notre environnement est connecté à notre être et reflète notre esprit. Ils expliquent que quand cet environnement est désordonné, notre esprit l’est aussi. Ainsi, si nous gardons notre maison en ordre, notre esprit sera clair et tranquille.

Ils considèrent aussi que notre esprit, lorsque l’on nettoie, se concentre sur le présent. Le fait de vivre « ici et maintenant » est l’une des clés du bonheur et de la réussite dans la vie.

Règles du ménage pour le bien-être

Keisuke Matsumoto, dans son livre Leçons de ménage d’un moine bouddhiste, expose un décalogue de recommandations pour élever notre bien-être à travers le ménage :

  • Traiter les objets avec soin. Dites-vous que chaque objet a été créé avec dévouement et au prix de nombreux efforts. Il faut donc les respecter.
  • Faire preuve de gratitude envers les objets qui nous ont été utiles et s’en défaire quand nous n’en avons plus besoin. Nous pouvons leur offrir une nouvelle vie en les donnant à des personnes qui peuvent en faire bon usage.
  • Il est préférable de faire le ménage tôt le matin. Si nous commençons en silence, entouré de calme tandis que les autres dorment encore, notre cœur se sentira en paix et notre esprit libéré.

  • La nuit, avant d’aller dormir, nous devons rassembler et ranger les choses que nous avons utilisées et désordonnées au cours de la journée. Le ménage se fera ainsi plus rapidement le jour suivant.
  • Si nous réussissons à nettoyer le matin et ranger le soir, nous noterons à quel point notre être reste éveillé tout au long de la journée.
  • Avant de faire le ménage, il faut ouvrir les fenêtres et aérer pour purifier l’air. Sentir la fraîcheur de l’air qui rentre sur notre peau nous fera nous sentir plus éveillé-e-s et pur-e-s.
  • Sentir l’air quand nous aérons nous fait nous connecter à la nature. L’aération est douce et agréable au printemps et à l’automne, chaude en été et gelée en hiver. Sentir sa bonté et sa dureté sur notre peau nous permet de nous rendre compte de notre fragilité et, en même temps, de la force de la vie.
  • Pour respecter la vie, en évitant que les insectes ne prolifèrent et en faisant en sorte de ne pas avoir à les tuer inutilement, nous devons nettoyer après les repas.
  • Au lieu de regretter le passé ou de nous préoccuper pour le futur, nous devons vivre pleinement dans le présent et essayer de ne rien regretter demain. Si l’on applique cela au ménage et à la purification de l’âme, cela reviendrait à dire « ne remettez pas à demain ce que vous pouvez faire aujourd’hui« .
  • Répartir les tâches ménagères entre tous les membres de la famille aide à donner de la valeur à ce que les autres font pour nous. Comprendre que nos existences dépendent les unes des autres nous aide à travailler en équipe et à faire les choses en pensant aux autres.

Le moment du ménage, un moment thérapeutique

Effectivement, le besoin de nettoyer et d’organiser nos espaces de vie répond à un besoin de régénération. Faire le ménage peut se transformer en moment de méditation quotidien ou hebdomadaire. Il s’agit de profiter de l’occasion pour réaliser un exercice de mindfulness.

Pour cela, il faut essayer de faire en sorte que le moment du ménage ne soit pas un moment pour essayer de trouver une solution aux problèmes qui nous préoccupent, pour voir la télévision, pour se disputer avec son conjoint…

Il est nécessaire de se concentrer pleinement sur l’acte, de ranger, de rester silencieux et, surtout, de prêter attention à ce que nous faisons. Cette attention pleine nous permettra d’atteindre un état méditatif au cours duquel les ondes cérébrales diminueront. De cette façon, les niveaux de stress et d’anxiété baisseront aussi. C’est de cette manière que le ménage peut devenir un exercice physique et spirituel complètement réparateur.

A découvrir aussi