Comment mal éduquer un enfant

· 13 avril 2017

Maintenant qu’élever un enfant est devenu si compliqué, il y a toujours l’option de l’éduquer d’une mauvaise façon. Cette méthode est plus simple, même si elle est peut-être aussi coûteuse, et voire plus. Mais comment savoir si nous l’élevons bien ou mal ? Quelle voie choisir, bien élever ou mal élever ? Le choix n’appartient bien sûr qu’aux parents, tuteur-trice-s, éducateur-trice-s ou, pourquoi pas, à la société en général. Nous n’allons pas nous attarder sur l’importance de la télévision dans l’éducation ; elle est parfois plus grande que ce que nous croyons, mais passons sur ce sujet.

Nous n’allons pas non plus nous focaliser sur les discussions qui existent à propos d’actions qui sont bonnes ou mauvaises pour l’éducation des enfants. Nous allons essayer de nous éloigner des relativismes pour donner des règles objectives. Des conduites à mener lorsqu’on éduque un enfant, LORSQUE LE RESULTAT QUE L’ON CHERCHE EST DE MAL LES ELEVER.


« Eduquez les enfants et il ne sera pas nécessaire de punir les hommes. »

-Pythagore-


Les 10 règles pour mal élever un enfant

Bien qu’il y ait de nombreuses façons d’éduquer les enfants d’une mauvaise manière, il existe dix règles qui sont aussi simples dans leurs énoncés que les dix commandements. Si vous les suivez et si vous avez de la chance, vous atteindrez le but que vous convoitez tant.

Emilio Calatayud, le célèbre juge pour mineur-e-s, nous transmet ces dix règles pour la postérité, avec toute sa bonne volonté (certaines modifications ont été effectuées pour enrichir la lecture) :

  1. Commencez par donner à votre enfant tout ce qu’il réclame, et ce dès son plus jeune âge. Ainsi, il grandira en pensant que le monde entier lui appartient et qu’il a le droit de faire ce qu’il veut, quand il veut et de la façon dont il le veut.
  2. Ne vous préoccupez pas de son éducation éthique ou spirituelle. Attendez qu’il devienne majeur pour lui laisser le droit de décider librement. Il apprendra sûrement tout seul les valeurs que personne n’a voulu lui inculquer et les mettra bien sûr en pratique.
  3. Riez quand il dit des gros mots. Cela le motivera à faire d’autres choses, tout aussi drôles. Permettre l’usage de gros mots et la réalisation d’actions grossières le transformera en une personne très louable. On sait bien que tout le monde adore les petits rigolos.
  4. Ne le grondez pas ou ne lui dites pas que ce qu’il fait est mal. Cela pourrait générer en lui un complexe de culpabilité. Personne ne veut que son enfant se sente coupable, même s’il l’est. Il vaut mieux lui acheter un jouet et espérer qu’il ne refasse pas la même chose.
  5. Rangez tout ce qu’il laisse traîner : livres, chaussures, vêtements, jouets. Il s’habituera ainsi à laisser les responsabilités aux autres et, au passage, quand il se mariera, il saura très bien qui devra ranger la maison.
  6. Laissez-le lire tout ce qui lui passe sous la main. Prenez garde à ce que ses assiettes, couverts et verres soient bien stérilisés mais ne faites pas attention à toutes les saletés qui vont entrer dans son cerveau. Laissez-le regarder la télévision quand il veut et jouer à des jeux vidéo toute la journée.
  7. Faites énormément de reproches à votre conjoint en présence de votre enfant, ainsi il ne souffrira presque pas le jour où la famille sera détruite pour toujours.
  8. Donnez-lui tout l’argent qu’il souhaite. Il ne soupçonnera pas que, pour en avoir, il faut travailler et essayer de gagner sa vie de façon indépendante.
  9. N’hésitez pas à satisfaire tous ses désirs, appétits, besoins et plaisirs. Le sacrifice et l’austérité pourraient provoquer des frustrations en lui, qui bouleverseront sa future personnalité.
  10. Soyez de son côté à chaque fois qu’il y aura un conflit avec ses professeur-e-s ou voisin-e-s. Dites-vous bien qu’iels veulent tou-te-s nuire à votre enfant et lui rendre la vie dure. Pourquoi supposer que notre enfant ment ? « Mon enfant dit toujours la vérité ».

« Les enfants doivent avoir beaucoup de tolérance envers les adultes. »

-Antoine de Saint-Exupéry-


L’éducation permet de construire les fondations d’une personne adulte

Comme nous le disions au tout début, nous pouvons avoir l’impression que l’éducation est une tâche plus ou moins complexe ; cependant, ce qui ne forme pas d’adultes responsables est l’absence de limites claires quand ils sont encore enfants. N’oublions pas qu’une grande partie de ce qu’ils seront dans le futur se construit dès l’enfance, que ce soit en bien ou en mal.

Ainsi, voilà tous les pas à suivre pour ne pas bien élever un enfant. Ne pas les respecter signifiera faire de nos enfants de meilleures personnes (à prendre ironiquement, bien sûr). Quand votre enfant sera un délinquant, n’oubliez pas de crier haut et fort que vous n’avez jamais rien pu faire la moindre chose pour lui ».