L’humilité, ça se pratique !

26 février 2016 dans Emotions 5 Partagés

Je n’aime pas les personnes qui prêchent l’importance de reconnaître ses propres limites, mais qui, en revanche, pensent être au-dessus des autres.

Je n’aime pas non plus les gens qui font étalage de leurs qualités comme s’il n’y avait rien d’autre de plus important dans le monde.

Il s’agit là d’une fausse humilité. Celle qui n’existe qu’en apparence et qui se dandine avec des airs supérieurs peu importe où elle passe.

C’est la même qui suscite en nous un sentiment de rejet, même lorsque nous pouvons la percevoir de manière consciente.

Si vous vous croyez supérieur aux petites choses de la vie, vous êtes peut-être inférieur aux grandes choses…

humilite oranges

C’est quoi ne pas être humble ?

Être humble ce n’est pas se sentir inférieur aux autres, ce n’est ni se soumettre, ni se rendre.

Les personnes humbles ne sont pas vulnérables aux railleries ou aux affronts, elles connaissent simplement leurs limites, les acceptent et vivent avec elles. De plus, leurs qualités sont reflétées dans leurs actes, non pas dans leurs mots…

En revanche, une personne arrogante ne peut pas dormir la nuit, car ses sentiments obscurs corrompent son sommeil. Elle vit constamment dans la colère et le ressentiment.

Ainsi, être humble ce n’est pas se laisser frapper, mais admettre ses erreurs, être suffisamment intelligent pour en tirer des leçons et avoir la maturité suffisante pour les corriger.

En revanche, la domination nous fait trébucher, ferme des portes et nous empêche d’avancer.

Ce que la soumission ne peut exiger de moi, c’est ma soumission à l’arrogance, à l’attitude méprisante et aux propos dépourvus de sens de celui qui me manque de respect. Ce que l’humilité exige de moi, quand je ne peux réagir à la hauteur de l’affronte, c’est de l’affronter avec dignité. 
Paulo Freire

soulager la douleur

Le manque d’humilité est caractéristique des personnes qui ne pensent qu’à elles et qui se croient supérieures ou meilleures que les autres.

Cela les empêche d’apprécier les qualités des autres et, parfois, la jalousie les envahit et les ronge.

Ainsi, le manque d’humilité génère un certain rejet social conscient ou inconscient, poussant l’orgueil à accompagner la solitude. Cela est dû au fait que l’égoïsme nous déplaît, même s’il est très subtile.

Que quelqu’un se vante ou se mette en avant de façon exagérée est épuisant. Il s’agit d’une violation de l’estime des personnes autour. Ainsi, la reconnaissance des autres est bien plus encourageante.
Partager

Ne pas se croire au-dessus des autres est un don sur lequel il faut travailler chaque jour.

Il est facile de tomber dans la croyance erronée selon laquelle nous sommes plus forts ou capables que les autres de faire quelque chose, comme il est tout aussi facile de croire que nos valeurs sont meilleures ou qu’elles ont une plus grande valeur.

Lorsque la fausse humilité est un léger défaut, il est difficile de reconnaître que nous sommes tombés dans cet abîme.

femme pensante

L’humilité frustre la jalousie et élève la bonté

Il s’agit de croire en des choses simples et d’admirer des choses simples. Le côté aimable, la dignité et la qualité d’une personne doivent perdurer.

Être humble nous rend juste et grand, car cela nous aide à comprendre quelles sont nos limites et à prendre conscience de ce qu’il nous reste encore à apprendre.

Pratiquer l’humilité devrait être un exercice quotidien, car cela nous aide à savoir écouter, à partager des silences et à être proche et sincère envers les gens qui nous entourent.

Ainsi, nous deviendrons de belles personnes et nous pourrons alors toucher les autres avec un sourire ou un geste.

Comme nous le disions, l’humilité est la base de toute grandeur. Pour grandir, il faut tout d’abord prendre conscience du fait que nous sommes tout petit. Être humble, c’est être sincère et chasser le superficiel pour atteindre le bien-être émotionnel.

A découvrir aussi