Les 7 traces laissées par l'égoïsme

Découvrez 7 traits qui peuvent vous aider, tout au long de votre chemin, à découvrir des comportements égoïstes, à la fois les vôtres et ceux des autres.
Les 7 traces laissées par l'égoïsme

Dernière mise à jour : 26 août, 2022

Si vous regardez en arrière, par exemple la semaine dernière ou juste aujourd’hui, vous vous souviendrez sûrement d’un moment où vous avez fait quelque chose pour quelqu’un. Quelque chose qui vous a coûté personnellement, que ce soit en temps, en argent ou en autres ressources. Vous vous souvenez également d’un moment où vous avez rejeté cette demande car vous considériez que ce coût était trop élevé.

Les gens ne sont généralement pas un modèle de générosité ou un continuum de comportements égoïstes : nous nous trouvons plutôt dans un intermédiaire dans lequel nous évoluons en fonction de divers facteurs, y compris notre moment de vie.

Je me suis bien souvent posé la question  : « Suis-je égoïste si je fais ou ne fais pas cela ?  ». Cette question se pose lorsque quelqu’un nous fait une demande raisonnable et que nous devons évaluer si nous l’acceptons ou non ; lorsque l’aide implique un coût ; ou lorsque nous proposons des moyens d’aider qui peuvent ou non être disproportionnés par rapport à la responsabilité que nous avons. Vous pensez sûrement à plusieurs situations au cours desquelles vous vous êtes posé cette question. Bien souvent, la réponse n’est pas simple.

7 traits de comportements égoïstes

Voici donc 7 traits qui peuvent vous aider, tout au long du chemin, à découvrir des comportements égoïstes, à la fois les vôtres et ceux des autres. Lorsqu’ils se reproduisent constamment, on peut dire qu’ils sont caractéristiques des personnes ayant un excès d’ego :

1. Ils ne montrent pas leurs faiblesses et leurs vulnérabilités.

Une raison courante et égoïste de ne pas aider est la peur de montrer sa faiblesse, d’essayer et de se sentir ridicule en sentant que notre action n’aide pas vraiment. La personne pense que, parce qu’elle tend la main à quelqu’un qui en a besoin, elle fait preuve de faiblesse et d’insécurité intérieure.

Ces personnes mettront de côté la véritable croyance selon laquelle nous avons tous des faiblesses qui font de nous des êtres humains, et qui sont nécessaires pour apprendre et évoluer.

2. Ils n’acceptent pas les critiques constructives.

Les personnes ayant une attitude égoïste pensent que leur entourage essaie de minimiser leur travail et leur potentiel. Ainsi, elles essaieront à tout prix de ne pas reconnaître les critiques constructives. Elles se défendent souvent avec ironie et il leur est très difficile de reconnaître qu’elles ont tort.

3. Ils considèrent qu’ils méritent tout.

Les personnes faisant preuve d’égoïsme se caractérisent par leur inconstance lorsqu’il s’agit de poursuivre leurs objectifs. On pourrait dire qu’elles les changent en permanence et exigent que chacune de leurs idées soit valorisée et prise en compte au même titre que celles de la personne qui a déjà une longue carrière.

Ces gens peuvent en venir à penser que le succès sera toujours de leur côté, sans se soucier de qui ils doivent s’écarter pour y parvenir.

4. Ils n’écoutent pas ceux qui ne sont pas d’accord avec eux.

Les personnes égoïstes considèrent comme des ennemies celles qui sont matures et intelligentes car elles sont capables de respecter et d’écouter les opinions des autres.

Écouter et apprendre d’autres opinions est une bonne occasion d’élargir ses horizons et de grandir. Sélectionnez les personnes avec qui vous voulez rester mais ne cessez jamais d’écouter, n’ignorez pas les gens parce que vous avez peur et ne tournez pas le dos au monde.

5. Ils critiquent dans le dos des autres.

Les personnes faisant preuve d’égoïsme préfèrent les critiques faciles par derrière. Au fond, elles craignent de ne pas avoir raison et le font à distance pour que la réalité ne puisse pas gâcher la façon dont elles ont dessiné le monde dans leur tête.

Elles ont besoin de croire, par exemple, que tous les pauvres sont pauvres parce qu’ils ne veulent pas travailler et préfèrent vivre dans la rue ou parce qu’ils n’ont pas assez de volonté et de persévérance pour se former. En s’en tenant à ces explications, ces personnes égoïstes peuvent se séparer mentalement des personnes vivant dans des conditions précaires, en écartant l’idée qu’un coup de malchance puisse un jour les amener au même endroit.

Au fond d’eux, elles craignent pour leur palais de cristal…

Capturer

6. Ils magnifient leurs réalisations.

L’un des défauts les plus importants et notoires d’une personne ayant une attitude égoïste est lié au manque d’humilité. L’humilité est une vertu précieuse et humaine nécessaire pour grandir en tant qu’êtres humains et personnes sociables avec notre environnement. Les personnes égocentriques ne couvriront que ce potentiel personnel, en cherchant à mettre en valeur et à magnifier leurs réalisations.

Elles s’attribueront plus de responsabilité que celle qui leur revient lorsque le résultat aura été un succès et chercheront une sortie de secours en cas d’échec. En revanche, vous pouvez compter sur elles pour naviguer, tant que le vent vous est favorable.

Les défis difficiles ou stimulants ne sont pas faits pour eux

7. Ils ont peur de prendre des risques.

Panique, terreur. En lien avec le point précédent, les personnes avec des traits égoïstes ne pensent pas à l’échec car elles n’y sont jamais exposées. En revanche, elles n’hésitent pas à critiquer durement et sévèrement quand les autres n’obtiennent pas ce qu’elles veulent. Elles sont les premières à vous dire : « je le savais… »

Au cours de ma propre croissance personnelle, j’ai pu être témoin de certains des traits ci-dessus. Lorsque vous vous rendez compte que vous n’assumez pas la responsabilité de vos actions, vous commencez à apercevoir la lumière de la maturité…

C’est alors que vous réalisez les dégâts que vous avez causés aux gens qui vous aiment. C’est alors que vous commencez à grandir et à prendre des risques. Et tout ce qui précède commence à changer positivement et à s’épanouir correctement. Vous arrêtez d’être égoïste et donnez de l’amour à la vie et aux autres.

L’égoïsme à partir de la psychologie bouddhiste

Dans le bouddhisme, l’égoïsme vient d’un attachement excessif au Moi/Ego. Le Moi serait notre identité, ce que nous sommes depuis notre naissance jusqu’à l’instant présent. Plus nous nous sentirons identifiés à ce Moi, plus nous aurons une attitude égoïste car nous n’agirons qu’en cherchant ce qui ne profite qu’à nous.

Les maîtres bouddhistes tels que Lama Rinchen Gyaltsen assurent que tout change : le Moi change donc également. Autrement dit, si nous acceptons que tout change, nous nous détacherons du Moi et le monde cessera de tourner autour de nous. Il ne sert à rien de s’accrocher à une seule identité quand tout change autour de nous, y compris nous. Ceux qui s’accrochent le plus à un Moi statique seront ceux qui présenteront les comportements les plus égoïstes et, en même temps, toléreront moins bien les changements.

Ainsi, selon le bouddhisme, la clé pour cesser d’être égoïste serait de se détacher du Moi. De cette façon, nous nous ôtons de l’importance et commençons à prendre davantage en compte les autres.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’égoïsme en amour : tout donner sans rien recevoir en retour
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
L’égoïsme en amour : tout donner sans rien recevoir en retour

Certaines personnes ne nous aiment pas correctement. Les amours égoïstes causent des dégâts. Sachez-en plus sur l'égoïsme en amour.