Les techniques de contrôle mental existent-elles ?

15 mars 2019
Comment le contrôle mental se met-il en place et quelles sont les conséquences sur la vie de la personne manipulée ?

Les techniques de contrôle mental existent et peuvent être très productives ou très contre-productives selon l’utilisation que l’on en fait. On définit ce concept de plusieurs façons, ce qui peut prêter à certaines confusions. On peut parler de persuasion coercitive, de lavage de cerveau, de réforme de la pensée, de manipulation, entre autres.

Toutes ces dénominations partagent des points communs, des éléments qui définissent le contrôle mental. Tous font référence à la persuasion et à l’influence directe ou indirecte de l’esprit d’un individu pour qu’il puisse réaliser une tâche. Dans cet article, nous définirons rapidement le contrôle mental en détaillant certaines de ses techniques.

Qu’est-ce que le contrôle mental ?

Il comprend une série de techniques visant à contrôler et à modifier les processus mentaux d’un individu. Ces techniques de contrôle de l’esprit ne sont pas un fantasme ; dans de nombreux cas, elles sont très efficaces, et parfois même inévitables. Malgré tout, tout contrôle mental n’est pas nécessairement négatif, car on peut en faire un usage positif.

Les techniques de contrôle mental peuvent avoir de puisants effets. Ils peuvent influencer de manière significative un individu, dans ses actes, ses comportements, ses pensées, ses croyances, ses goûts, ses relations et même dans sa propre identité.

contrôle mental

Le chercheur Steve Hassan fait la distinction entre le contrôle de l’esprit et le lavage de cerveau. La distinction réside dans la conscience d’être manipulé ou influencé. Dans le cadre d’un lavage de cerveau, la victime sait qu’elle est manipulée de sorte que ses pensées changent en faveur de l’agresseur. Alors que dans le cadre du contrôle mental, la personne victime n’a pas conscience qu’elle est manipulée.

En ce sens, le contrôle mental peut être très subtil et sophistiqué. Et cela le rend dangereux, même employé par une personne ayant de bonnes intentions. En effet, par son contrôle mental, quelqu’un peut modifier la manière d’être des autres sans que cela ne soit visible ni découvert. Le manipulateur peut être n’importe qui, même quelqu’un de très proche.

Qui peut être victime d’un contrôle mental ?

Ces techniques de contrôle mental sont subtiles et lentes, c’est-à-dire qu’elles n’ont pas d’effet immédiat. Le contrôle mental est un processus lent qui modifie progressivement l’esprit des manipulés. Bien que cela dépende beaucoup des techniques employées, du temps de l’application et des facteurs personnels et sociaux de la personne manipulée.

De plus, la force physique n’est pas nécessaire pour appliquer les techniques de contrôle mental. Cependant, une grande pression psychologique et sociale repose sur la personne manipulée. Tout le monde peut être victime d’un contrôle de l’esprit. C’est là que réside le risque de la mauvaise utilisation de ce type de manipulations mentales.

Quelques techniques de contrôle mental

Voici les quelques techniques de contrôle mental les plus connues et les plus efficaces :

  • Isolement total ou partiel du noyau familial ou social : couper la personne manipulée de ses les liens affectifs facilite le processus de contrôle mental, puisque se tisse alors une dépendance totale ou partielle du manipulateur.
  • Épuisement physique progressif : réduire les capacités physiques et cognitives de la personne manipulée à travers de nombreuses activités. Par exemple, le travail forcé ou des journées d’exercice excessivement longues.
  • Changement de régime : un changement brusque de régime alimentaire. En particulier une réduction des protéines, qui affaiblit également le corps et l’esprit de la personne manipulée.
  • Rappel constant d’idées simples ou complexes : c’est l’une des techniques les plus importantes, car ce n’est qu’en gardant constamment à l’esprit les idées qu’on veut insérer dans l’esprit de la personne manipulée que le contrôle mental sera efficace. Cela peut être fait oralement, avec des chansons et des mantras, ou par écrit, avec des signes et des lectures obligatoires.
  • Démonstrations d’affection et de récompenses : le manipulateur accorde son attention et récompense la personne manipulée si elle fait quelque chose qui facilite la manipulation mentale. Tout cela dans le but de générer une dépendance de la personne manipulée envers le manipulateur.
  • Usage subtil ou direct de drogues : l’usage de stupéfiants n’est pas obligatoire, mais facilite le contrôle mental.
  • Hypnose : rendre vulnérable l’esprit de la personne manipulée permet de faciliter le processus de manipulation lui-même.

Qui donc a recours à ces techniques de contrôle mental ?

Quiconque voulant manipuler ou avoir une influence sur un autre individu. De plus, ceux qui ont recours à ces techniques ont des objectifs très spécifiques, qui peuvent être politiques, sociaux et/ou personnels. En effet, le but recherché est que la personne manipulée perde sa liberté de penser et ses particularités personnelles.

Par conséquent, le contrôle de l’esprit est généralement utilisé dans les sectes ou les groupements religieux. On l’emploie pour ajouter de nouveaux membres à l’organisation et garder les anciens membres actifs. Ce sont donc les leaders de sectes ou de groupements religieux qui appliquent ces techniques sur leurs disciples.

D’autre part, une personne antipathique peut aussi utiliser les techniques de contrôle mental pour manipuler et exploiter une autre personne. Bien que vous puissiez également rencontrer des cas dans des relations normales dans lesquelles l’une des parties abuse de son pouvoir. Comme par exemple dans les relations entre : enseignant/élève, parent/enfant, patron/employé, médecin/patient, entre autres.

contrôle mental

Utilité des techniques de contrôle de l’esprit

Toutes les applications de ces techniques n’ont pas une connotation négative. Elles peuvent également être bénéfiques dans certaines circonstances, à condition qu’elles ne soient ni invasives ni imposées.

Lorsque des médecins ou des psychologues utilisent ces techniques, elles peuvent être extrêmement bénéfiques pour la vie de beaucoup de patients. On peut les utiliser pour supprimer une dépendance, surmonter une expérience traumatique, améliorer l’estime de soi et même éliminer les pensées suicidaires ou autodestructrices. Pour faire court, les techniques de contrôle de l’esprit ne sont pas mauvaises en elles-mêmes, elles ne le sont quand on utilise à des fins malveillantes.