Les stimuli supranormaux, une découverte fascinante de la science

Les stimuli supranormaux sont un phénomène très intéressant qui explique pourquoi nous préférons parfois remplir nos vies de fiction, tout en nous éloignant du monde réel. Intéressant, non ?
Les stimuli supranormaux, une découverte fascinante de la science

Écrit par Edith Sánchez

Dernière mise à jour : 21 novembre, 2022

Les stimuli supranormaux sont un phénomène psychobiologique intéressant qui explique pourquoi il existe des circonstances spécifiques dans lesquelles nos instincts les plus élémentaires semblent échouer. Par exemple, cela arrive avec la malbouffe : nous aimons quelque chose qui non seulement ne nous nourrit pas, mais qui a aussi le potentiel de nous rendre malades.

Le phénomène des stimuli supranormaux et leurs conséquences ont été détectés pour la première fois dans les années 40, par Konrad Lorenz et Niko Tinbergen. Comme on pouvait s’y attendre, ils l’ont capté dans les espèces animales, puisque ces célèbres chercheurs ont fondé l’éthologie, ou biologie comportementale, et ils l’ont fait à partir de l’observation des animaux.

La vérité est que tous les organismes, y compris les humains, sont prêts à offrir certaines réponses à certains stimuli. Par exemple, fuir le danger ou nourrir nos enfants. Cependant, en présence de stimuli supranormaux, l’instinct prend un autre cours et échoue. Comment cela peut-il arriver ? Nous le verrons tout de suite.

« Vous devez regarder au-delà des stimuli supranormaux. Ils sont, par définition, une trop bonne chose et des limites saines doivent être maintenues… bien qu’il n’y ait rien de mal à un peu de sucre de temps en temps.

-Becky Burch-

femme mangeant des hamburgers

Les stimuli supranormaux , qu’est-ce que c’est ?

Dit d’une manière très technique, les stimuli supranormaux sont une modalité de stimuli qui exagère les qualités d’autres stimuli. Le résultat est que le récepteur de ceux-ci émet une réponse beaucoup plus forte qu’il n’en émettrait à un stimulus normal. Exprimé comme ça, il a beaucoup de virelangues, alors expliquons-le mieux.

Tous les organismes sont équipés pour répondre instinctivement à certains stimuli. Si ces stimuli normaux sont remplacés par d’autres qui ont des caractéristiques beaucoup plus prononcées, le comportement devient étrange et la réponse est également beaucoup plus intense que d’habitude.

Un exemple simple peut être vu dans l’observation faite par Konrad Lorenz et Tinbergen chez les goélands argentés. Chez cette espèce, les mères ont un point rouge sur le bec. L’instinct des poussins les amène à picorer ce point pour que la mère régurgite la nourriture. Eh bien, les chercheurs leur ont montré une aiguille en bois peinte en rouge et les poussins ont préféré la picorer plutôt que le bec de leur mère.

Un autre exemple est celui de certains oiseaux qui pondent des œufs bleus tachetés de gris. Dans l’une des expériences, ils ont changé ces œufs pour des œufs en plâtre, beaucoup plus gros, mais de la même couleur. Les mères dévouées ont abandonné les vrais œufs et se sont consacrées à faire éclore les plus gros. Pourquoi cela se produit-il, ce qui met même chaque espèce en danger ?

Un phénomène vérifié

Jusqu’ici, on ne pouvait que dire que les oiseaux sont stupides et se laissent berner par de simples ruses. La vérité est que ce n’est pas le cas et que le phénomène des stimuli supranormaux se produit chez toutes les espèces, y compris les humains. En fait, chez l’homme, c’est là que cet effet est le plus clairement visible.

Nous avons déjà parlé de la fascination provoquée par la soi-disant malbouffe, dont la principale vertu est de nous fournir rapidement des calories de peu de valeur nutritive. Ils nous attirent au point de nous faire oublier les dégâts qu’ils sont capables de nous causer. Un exemple critique est la barbe à papa : une peluche aérée au goût intensément sucré. C’est pratiquement l’équivalent de ne rien manger, mais on adore ça.

Un autre exemple de stimuli supranormaux chez l’homme est l’exagération de certaines caractéristiques sexuelles dans le but d’attirer d’autres individus de la même espèce, comme lorsqu’une personne subit une chirurgie esthétique pour avoir des seins plus volumineux, une taille plus fine ou des hanches très prononcées. Bien que le résultat puisse être un corps invraisemblable, il réalise en fait plus d’attirance sexuelle.

Barbe à papa

De nombreux stimuli supranormaux dans le monde d’aujourd’hui

Des stimuli supranormaux sont présents dans diverses régions du monde aujourd’hui. Ce sont des représentations superlatives de la réalité qui nous amènent à adopter des comportements sinon absurdes, du moins irréalistes, comme lorsque quelqu’un vit sa sexualité à travers la pornographie ou vit des aventures extraordinaires à travers les jeux vidéo.

Toutes ces versions augmentées de la réalité exercent un grand pouvoir d’attraction sur les gens. Ce sont des stimuli supranormaux et provoquent l’effet attendu. La question qui se pose est de savoir si toutes ces hyperboles ne nous amèneront pas à voir le « normal » comme ordinaire et peu attrayant, même s’il correspond à la réalité. Et si oui, si nous ne nous condamnons pas à rester prisonniers du monde de la fiction, alors que la vraie vie nous dépasse.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les 3 instincts qui ne trompent jamais
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Les 3 instincts qui ne trompent jamais

Les études ont révélé que dans 90% des cas, se fier à l’irrationnel assurait la réussite. Alors, qu’en pensez-vous ? Acceptez-vous de relever le dé...



  • Gamboa Ruiz, V. O. (2010). El Instinto. Motivación Y Emoción.
  • Mora Galeote, J. J. (2022). Estímulos supernormales en la experimentación estética: porno y belkitsch. Valenciana, 15(30), 131-160.