Les raisons pour lesquelles on mange sans faim

4 août 2016 dans Emotions 2 Partagés

Je suis sûre qu’il vous est déjà arrivé de dévorer la première chose que vous avez vue dans le réfrigérateur ou dans le placard. 

Il se peut même que vous ayez déjà vécu la même situation dans la rue et que vous ayez succombé à la tentation de vous acheter un paquet de biscuits, une pâtisserie, ou une glace, en été.

Mais savez-vous si vous aviez réellement faim, à ce moment-là ?

Pour l’expliquer, nous allons commencer avec une définition presque standard que de nombreux dictionnaires donnent de la faim et que l’on prend comme référence :

“La faim est la sensation qui indique le besoin naturel de pourvoir le corps d’aliments, produit par des substances qui opèrent au niveau du cerveau, dans l’hypothalamus.”
Partager

Si vous repensez à ces moments dont nous venons de parler, peut-être que vous aurez alors envie de manger à nouveau, même si vous n’avez pas encore fini de digérer votre précédent repas.

Vous n’avez probablement pas remarqué chez vous une sensation de gargouillement ou, plus grave, que vous souffrez d’hypoglycémie, ce qui provoque de la fatigue et des étourdissements.

IMAGE 2

Ce qui est important, c’est de nous rendre compte des moments où nous mangeons parce que nous avons faim et des moments où nous mangeons sans avoir faim. 

C’est cela qui marquera la différence et qui nous aidera à contrôler ces tentations.

À présent, vous réaliserez toutes ces fois où vous mangez sans avoir de réel appétit. Mais pourquoi agissons-nous ainsi ? Sommes-nous à ce point influencés par notre état d’âme et les différentes situations quotidiennes ?

Les situations qui nous font manger quand nous n’avons pas faim :

1. Le stress du travail ou des examens

Ces situations peuvent provoquer chez nous des manifestations au niveau physique telles que fumer, manger ou boire de façon excessive.

De plus, dans ces moments-là, il peut nous arriver de perdre le contrôle dans une certaine mesure. Le plus commun est de choisir inconsciemment des aliments peu sains (des graisses, des produits salés ou sucrés).

À cela s’ajoute également le fait de manger à une heure indue ou de le faire de façon peu saine. Il faut penser au fait que l’on perd aussi la notion de la quantité que l’on ingère, un aspect important à prendre en compte dans le grignotage.

Quand on additionne le grignotage, la malbouffe et une quantité excessive, cela génère encore plus de stress, d’anxiété et même de regrets et/ou de frustrationce qui fait que vous pouvez même regretter ce que vous venez de manger.

2.  L’inquiétude face aux changements

On entend communément des gens dire qu’ils n’arrivent pas bien à dormir car ils sont inquiets et qu’ils se sont levés en pleine nuit pour manger quelque chose.

Parfois, quand nous mangeons, nous essayons de “faire taire” la nervosité comme s’il s’agissait des rugissements de notre estomac.

Nous avons déjà parlé de ça : nous avons besoin de définir la situation que nous vivons comme stressante ou hors du commun, pour savoir pourquoi nous avons cet appétit de manger.

Quand nous sommes inquiets pour que quelque chose se passe bien et pour atteindre les objectifs de ce changement, cela provoque de l’inquiétude ou du stress, ce qui fait que nous ne dormons pas bien ou que nous pensons toute la journée aux conséquences de ce changement.

IMAGE 3

3. Les publicités ont de l’influence sur notre faim

Le monde de la publicité sait très bien comment faire naître certaines émotions, et il s’en sert pour obtenir plus de ventes, pour que nous fredonnions leurs mélodies ou que nous retenions leurs slogans.

En ayant en tête cela, en voyant ou en écoutant la publicité d’un produit alimentaire, nous pouvons être tentés de le consommer, quelle que soit l’heure. Combien de fois avez-vous vu la publicité d’une boisson et êtes-vous allé en chercher une dans le frigo ?

Que faire pour réussir à contrôler ces réactions ?

  • Comptez depuis combien d’heures vous n’avez pas mangé. Si c’est moins de 3 heures, essayez de ne rien manger. Vous n’avez certainement même pas faim.
  • Arrêtez-vous une seconde, respirez profondément, voyez si vous êtes énervé ou si vous avez été stressé au cours de la journée. Si c’est le cas, vous n’avez probablement pas faim non plus, mais besoin de vous débarrasser de cette agitation émotionnelle.
  • Vous regardez un film, une série ou quelque chose à la télé, et vous avez vu un aliment qui vous a donné envie.
    C’est peut-être parce que vous avez soif, et vous pouvez le vérifier en prenant un verre d’eau, avant même de boire un soda. Vérifiez, car il se peut que la sensation disparaisse après quelques gorgées d’eau.

En général, quelle que soit la raison pour laquelle on mange sans faim, ce qui est important, tout d’abord, c’est de le reconnaître et de l’accepter, pour ensuite en déterminer la cause et essayer de faire face à la situation pour la résoudre.

A découvrir aussi