Les leaders psychopathes : comment rester mentalement fort face à eux

· 9 mai 2019
Les leaders psychopathes ont trois traits de base : la maîtrise interpersonnelle, l'impulsivité et l'utilisation négative de l'empathie.

Les leaders psychopathes sont de véritables exploiteurs psychologiques et nous devons rester mentalement forts devant eux. Ce sont ces patrons qui, dans un environnement de travail, n’hésitent pas à demander des tâches impossibles, voire contraires à l’éthique. Ils aiment exercer la domination, ils sont arrogants, insensibles et malhonnêtes. Toutes ces pratiques n’empêchent pas, loin s’en faut, qu’ils grimpent chaque jour davantage la pyramide hiérarchique.

Comment expliquer ce phénomène ? Notre société est-elle de plus en plus tolérante face à ce genre de comportement agressif de la part de nos dirigeants ? Un nom de politicien qui exerce le pouvoir grâce à cette dynamique nous vient à l’esprit à tous. Nous connaissons tous (ou avons connu) un chef d’entreprise qui remplit les caractéristiques d’un psychopathe.

Pour autant, nous devons garder à l’esprit est que ces types de profils ont toujours existé dans notre vie quotidienne. Le sujet n’est donc pas nouveau. Cependant, la différence que nous avons aujourd’hui, c’est que nous connaissons très bien leur anatomie psychologique, ainsi que leurs effets indubitables et néfastes.

Un leader psychopathe n’est pas un criminel. Cependant, il a recours à de telles ruses antisociales, dommageables et malhonnêtes qu’il pourrait, d’un point de vue éthique, s’élever au niveau de tout individu déjà poursuivi par la justice. Et pourtant, nous vivons toujours avec eux ; de plus, rien ne nous fait penser que ce genre de réalité va changer.

Par conséquent, il est recommandé que nous apprenions à les gérer.

« Le pouvoir tend à corrompre, le pouvoir absolu corrompt absolument. »

-Lord Acton-

 

Rester fort face à des leaders psychopathes

La docteure Karen Landay et ses collègues du Département de psychologie de l’Université de l’Alabama ont mené une étude intéressante au début de l’année 2018. L’article s’intitule « Shall we serve the dark lords? A meta-analytic review of psychopathy and leadership » ou, en français, « Devons-nous servir les seigneurs des Ténèbres ? Une revue méta-analytique de la psychopathie et du leadership ». Il a été publié dans le Journal of Applied Psychology.

Une chose que cette équipe d’experts nous révèle, c’est que nos patrons n’ont pas tous des traits psychopathes. De plus, tous les psychopathes n’ont pas des positions de pouvoir et tous ne commettent pas des actes violents. C’est quelque chose que nous devons d’abord clarifier. Cela n’empêche pas un pourcentage important des dirigeants d’entreprises d’aujourd’hui d’avoir cette boussole morale « sombre ».

Pour commencer, la psychopathie n’est pas un trait simple. Elle est en réalité composée de toute une gamme de comportements. D’aucuns pointeront du doigt certains d’entre eux avec plus de pertinence et d’autres auront à peine un score élevé dans des domaines caractéristiques de cette pathologie. Cependant, plusieurs auteurs s’entendent sur le fait que les leaders psychopathes se regroupent en trois dimensions fondamentales :

  • Maîtrise interpersonnelle ou audace psychologique
  • Comportement désinhibé ou impulsivité
  • Empathie adverse et instrumentale. Attention, ce que nous devons commencer à considérer, c’est que le psychopathe lit et intube les émotions des autres. Pour autant, non seulement il s’en soucie, mais il essaie aussi de les manipuler afin de les utiliser en sa faveur
leaders psychopathes en entreprise

Ce sont ces caractéristiques qui expliquent son ascension. Elles nous permettent de comprendre pourquoi ils sont si audacieux en affaires, charmants à certains moments et pourquoi ils occupent des postes élevés, laissant tant de victimes collatérales dans leur sillage. Sachant cela, voyons maintenant quels mécanismes mentaux nous devrions utiliser face aux leaders psychopathes.

1. Ne montrez pas d’intimidation à leurs comportements.

Le leader psychopathe utilise nos émotions et nos faiblesses pour prendre le contrôle. Et quand il le fait, il aime ça. Cependant, dans la mesure du possible, nous devons éviter de nous montrer comme ils le souhaitent : vulnérables.

Parfois, cela peut être compliqué, mais il est vital que nous restions énergiques et que nos barrières personnelles soient bien protégées. Nous ne devons pas nous laisser intimider par eux, car dès qu’ils le percevront, ils gagneront du terrain. L’affirmation de soi sera notre meilleure alliée.

2. Gardez le contrôle sur vos émotions

Les personnes ayant ce type de profil psychologique n’ont généralement pas un bon contrôle de leurs émotions. Si, pour notre part, nous parvenons à être habiles dans cette caractéristique, nous aurons un avantage sur elles.

Ce comportement implique de maintenir un calme mental adéquat. Ne nous laissons pas emporter par l’angoisse et la colère. Si nous perdons l’équilibre, elles commenceront à manipuler nos émotions encore plus.

3. Ne tombez pas dans leurs pièges psychologiques

Les leaders psychopathes sont de grands conteurs d’histoires. Ils n’hésiteront pas à nous expliquer des aspects de leur vie et de leurs expériences, à faire preuve de charme et d’une proximité habile. Ne nous y trompons pas. C’est une ruse, un piège subtil et efficace pour gagner notre confiance et pouvoir nous dominer.

4. Soyez leur miroir, montrez-leur leurs propres défauts.

Chaque fois que c’est possible, nous devrions réaliser deux choses. La première est de garder nos limites personnelles protégées, pour éviter qu’ils ne les violent. La seconde est de montrer aux leaders psychopathes leurs propres défauts.

Par conséquent, lorsqu’ils se tourneront vers nous, nous devons retourner la conversation vers leur personne et leur dynamique toxique. Un exemple : « A la réunion d’aujourd’hui, vous aviez l’air un peu stressé, vous nous avez même crié dessus. Il serait peut-être bon que vous méditiez un peu sur la tâche que vous nous avez demandée de faire. Je pense que vous savez que c’est excessif et qu’aujourd’hui nous ne pourrons pas l’accomplir ».

reconnaître des leaders psychopathes

5. Évitez le face-à-face, mieux vaut un e-mail

Il est clair pour nous qu’il n’est pas toujours possible de garder notre patron à distance. Souvent, nous sommes plus que forcés de traiter avec eux face à face jour après jour. Cela peut être fatigant, mais ce n’est pas le pire : nous courons également le risque de nous épuiser psychologiquement.

Ainsi, chaque fois que vous en avez la possibilité, il est conseillé de les tenir à distance et de leur parler par courriel et par message. De fait, il existe des études qui confirment l’efficacité de ces mesures. La communication est moins agressive et le flux de travail s’en trouve amélioré.

En conclusion, comme nous l’avons souligné au début, rien ne semble nous donner d’indices que ce genre de situation va disparaître. Les gestionnaires, les chefs d’entreprise et les politiciens ayant des traits psychopathes continueront d’apparaître année après année. Les fuir est la meilleure réponse, mais, comme nous le savons bien, ce n’est pas toujours possible.

Il faut donc apprendre à cohabiter avec ces profils, à agir plutôt qu’à réagir et, par essence, à s’entraîner pour avoir une bonne trousse de survie afin de protéger notre santé psychologique.