Loading...
 

Les changements émotionnels au cours du cycle menstruel

Les changements émotionnels au cours du cycle menstruel incluent l'irritabilité, l'anxiété ou une humeur dépressive, entre autres. Apprenez à les reconnaître en fonction de la phase du cycle !

Dernière mise à jour : 26 septembre, 2021

Le cycle menstruel est une période qui se compose de plusieurs phases et qui dure généralement 28 jours en moyenne, avec des variations selon chaque femme.

Chaque phase du cycle menstruel est sujette à une série de changements biologiques. Et ces changements produisent à leur tour des changements émotionnels chez les femmes, qui influencent leur routine et leurs relations avec les autres.

Pour avoir une idée préliminaire de ce en quoi consiste le cycle menstruel, nous allons ici l’analyser par étapes. Nous expliquerons ensuite quels sont les principaux changements émotionnels qui se produisent au cours de ce cycle.

Les étapes du cycle menstruel

Le cycle menstruel se compose de deux cycles : le cycle ovarien et le cycle utérin. Le cycle ovarien fait référence aux changements qui se produisent dans les ovaires, et le cycle utérin fait référence aux changements dans l’utérus. Cela implique que les deux cycles se déroulent de façon simultanée.

Cycle ovarien

Il se compose de la phase folliculaire et de la phase lutéale. Pendant la phase folliculaire, les ovaires se préparent à libérer l’ovule. Au cours de cette phase, divers follicules sont générés à différents stades de maturité ; il en restera un follicule dominant, qui contiendra un ovule libéré par l’ovaire.

Lors de la phase lutéale, ce follicule se transformera en corps jaune et il s’accompagnera d’une augmentation des œstrogènes et de la progestérone. La phase lutéale ferme le cycle ovarien et la phase folliculaire recommence.

Cycle utérin

Le cycle utérin comprend différentes phases : les règles, la phase proliférative et la phase sécrétoire.

Menstruation

La menstruation, un terme plus communément appelé « règles », implique des saignements provenant de vieux tissus utérins qui sont expulsés par le vagin.

Phase proliférative

La phase proliférative implique la croissance de la paroi interne de l’utérus pour compenser la perte de tissu expulsé pendant la menstruation. Après la phase proliférative, l’ovulation a lieu.

Phase de sécrétion

Il s’agit de la paroi interne de l’utérus qui sécrète les substances chimiques nécessaires pour accueillir une grossesse dans le cas où l’ovule serait fécondé ou qui se détache si une telle fécondation n’a pas lieu. La phase de sécrétion referme le cycle de l’utérus et les règles recommencent.

Avec autant de changements physiologiques dans le corps au cours du cycle menstruel, il n’est pas surprenant que cela entraîne une série de changements émotionnels chez les femmes.

Nous allons maintenant les classer en symptômes prémenstruels ou post-menstruels car les règles ou la menstruation entraînent des variations importantes en termes de niveaux hormonaux.

Changements émotionnels au cours du cycle menstruel : symptômes prémenstruels

Juste avant la menstruation, les niveaux d’œstrogènes et de progestérone sont très bas, ce qui entraîne un ensemble de changements émotionnels caractéristiques :

Irritabilité

L’irritabilité est considérée comme l’un des changements les plus fréquents. Beaucoup de femmes la vivent comme un signe qu’elles vont bientôt avoir leurs règles.

C’est un symptôme très facile à détecter car il augmente la tendance à l’irritation ou à la colère.

Anxiété

L’anxiété est également considérée comme un symptôme courant. Avant la menstruation, le corps s’est préparé à développer une éventuelle grossesse et il vient de vivre un changement hormonal très oscillant.

Humeur déprimée ou fatigue

Une tendance à la déprime est également caractéristique de la période prémenstruelle. Ceci est généralement associé à une diminution de l’énergie. Le corps consacre en effet beaucoup d’énergie à modifier les états de l’ovule et à détacher le tissu utérin.

Problèmes de sommeil

Les changements hormonaux vont de pair avec des modifications dans les rythmes circadiens du corps, c’est-à-dire des altérations de substances chimiques qui régulent le sommeil et la veille dans l’organisme.

Au cours de la période prémenstruelle, ces substances sont altérées et peuvent entraîner des troubles du sommeil ou une insomnie. Bien qu’il ne s’agisse pas d’altérations émotionnelles réelles, ces troubles peuvent provenir de la fatigue accumulée.

Changements émotionnels au cours du cycle menstruel : symptômes post-menstruels

Les changements émotionnels de type post-menstruels au cours du cycle menstruel ne sont pas aussi variés ni aussi fréquents. Ils se composent essentiellement des éléments suivants :

Énergie et enthousiasme accrus

Après la période de faible énergie et de fatigue, on retrouve une période pendant laquelle on remarque une augmentation de l’énergie dans le corps. La femme a des niveaux d’activité et d’enthousiasme accrus.

Il faut garder à l’esprit que l’origine de cet ensemble de changements émotionnels est l’altération hormonale vécue par le corps.

Dépression et fatigue

Ces altérations que nous mentionnons ne se situent pas seulement au niveau des ovaires ou de l’utérus : elles ont aussi un lien avec le cerveau. Ainsi, des variations de la sérotonine, un neurotransmetteur étroitement lié à la dépression, à la fatigue ou aux problèmes d’endormissement, ont également été décrites.

En conclusion, il est important de connaître le cycle menstruel et d’avoir une idée des symptômes qui peuvent apparaître au cours de ce dernier. Être au courant de ces symptômes nous aidera à les comprendre et à les traiter sans préjugés, efficacement et naturellement.

Cela pourrait vous intéresser ...
Lisez-le dans Nos Pensées
Découvrez les symptômes du trouble dysphorique prémenstruel

Dans cet article, nous vous prlons du trouble dysphorique prémenstruel, ainsi que de ses principaux symptômes pour les femmes.



  • Gutiérrez-García AG, Contreras CM, Díaz-Meza JL. (2000). Cómo actúa la progesterona sobre el sistema nervioso central. Salud Mental, 23 (2).
  • Perarnau, M.P. et al. (2007). Síndrome premenstrual y trastorno disfórico premenstrual en estudiantes universitarias adolescentes. Fundamentos en Humanidades, 8(16): 153-163