Progestérone : caractéristiques et fonctions

· 24 novembre 2018
La progestérone est une hormone sexuelle féminine qui appartient au groupe des stéroïdes. Elle est produite et libérée par les ovaires après l'ovulation et remplit différentes fonctions. Avec les œstrogènes, il s'agit de l'une des principales hormones qui régule le cycle menstruel. Et la fonction reproductive chez les femmes.

Malgré ses caractéristiques et ses effets si importants, la progestérone n’est pas aussi connue que les œstrogènes. De faibles niveaux de cette hormone, tout comme des niveaux élevés, peuvent provoquer des problèmes de santé ou des changements dans le cycle hormonal féminin. Nous allons donc vous expliquer ses principales caractéristiques et fonctions.

Principales caractéristiques de la progestérone

La progestérone a été découverte en 1933 par un médecin de l’Université de Rochester. Son nom est dû à sa composition chimique et moléculaire. Elle se produit à trois endroits différents. Les ovaires (et plus particulièrement dans le corps jaune après l’ovulation). Les glandes surrénales (où l’on retrouve aussi l’adrénaline). Et le placenta au cours de la grossesse. Par ailleurs, une fois qu’une partie de la progestérone est synthétisée, elle est stockée dans le tissu adipeux (graisse corporelle).

« Avec les œstrogènes, la progestérone est l’une des principales hormones qui régule le cycle menstruel. Et la fonction reproductive chez les femmes ».

progestérone

 

Une fois que l’ovulation (libération de l’ovule) se produit, les ovaires commencent à générer de la progestérone à travers le corps jaune (restes de l’ovulation). À cet instant, elle atteint son pic maximal. Et se maintient à des niveaux élevés jusqu’au moment où se produit la grossesse. Ou la menstruation.

De cette façon, si la grossesse a lieu, la progestérone se chargera de préparer l’utérus pour la gestation. Après dix semaines, ce sera au tour du placenta d’en sécréter pour la maintenir à des niveaux adéquats et faire en sorte que la gestation se déroule de façons adéquate.

Si la grossesse ne se déclenche pas, les niveaux de progestérone baissent et l’endomètre (tissu utérin) commence à se détacher. Ce sont les règles qui commencent. Cette hormone sexuelle féminine est donc produite par différents organes et sa concentration de sang varie au cours du cycle menstruel. 

Principales fonctions

Maintenir la régularité dans le cycle menstruel

La progestérone est impliquée dans le début des règles. Si l’ovule fécondé n’est pas « reçu », ses niveaux chutent, l’endomètre se détache et la menstruation a lieu.

Si les niveaux sont élevés, la menstruation n’a pas lieu. En revanche, si ses niveaux sont insuffisants ou bas, des saignements peuvent avoir lieu au cours de la grossesse car une partie du tissu utérin se détachera.

Préparer l’utérus pour l’accouchement

Une fois que l’ovulation a lieu, la progestérone se charge de préparer l’utérus pour recevoir l’embryon et veiller à ce que la grossesse arrive à terme. Grâce à elle, les parois de l’utérus sont stables et ont une grosseur adéquate. En cas de grossesse, le placenta libère de la progestérone pour maintenir le tissu utérin dans de bonnes conditions.

Préparer les glandes mammaires pour l’allaitement

Tout au long de la grossesse, les glandes mammaires se préparent à sécréter et excréter du lait. La progestérone se charge surtout d’augmenter la taille des seins.

En d’autres termes, des niveaux élevés de progestérone permettent aux seins de se préparer à produire et libérer du lait. Cependant, ce n’est qu’au moment de la naissance et à la suite de l’augmentation de l’ocytocine et de la prolactine que les niveaux de progestérone baissent et que le lait sort des seins.

 

Préserver la santé des os

Tandis que l’œstrogène participe au bon maintien des os déjà formés, la progestérone s’occupe de favoriser la création d’un nouveau tissu osseux (nouvel os). Pour cela, elle interagit avec les ostéoblastes (cellules qui génèrent un nouvel os) et stimule leur activité. En faisant cela, elle aide aussi au niveau de la réparation de l’os endommagé.

progestérone et naissance

Maintenir de bas niveaux et gérer le fonctionnement du système nerveux central

Par ailleurs, la progestérone doit avoir des niveaux optimaux pour le bon fonctionnement du cerveau au niveau de l’humeur et du désir sexuel. On a par exemple découvert que les faibles niveaux de progestérone pouvaient entraîner des changements d’humeur, une diminution du désir sexuel, de l’anxiété, de la nervosité et de l’insomnie. On a aussi vu qu’elle avait des effets neuroprotecteurs et qu’elle freinait ou empêchait la dégénérescence neuronale.

« Une fois que l’ovulation a lieu, la progestérone se charge de préparer l’utérus pour recevoir l’embryon. Et veiller à ce que la grossesse arrive à terme. »

Pour résumer, il est important de souligner une chose. Nous parlons d’une hormone qui s’occupe principalement de la gestation du bébé. Cependant, elle a aussi des fonctions très importantes au moment de réguler le désir sexuel et l’humeur. Dans tous les cas, quand les niveaux de progestérone sont trop faibles, il est possible d’en prendre sous forme de médicament avec une ordonnance médicale. Ses fonctions seront ainsi plus équilibrées.