Les applications de rencontre du point de vue de la psychologie

27 février, 2020
Les moyens de draguer et de rencontrer les gens ont évolué, les temps ont changé et l'ère des nouvelles technologies a fait irruption dans nos vies. Les applications de rencontre, ainsi que les applications en général, sont en vogue.
 

Qui aurait cru que les applications de rencontre intéresseraient la psychologie ? Les moyens de flirter et de se rencontrer ont changé à l’ère des nouvelles technologies.

Pour certaines personnes, sans l’aide d’un ordinateur, d’un téléphone portable ou d’applications de rencontre, il est difficile d’interagir avec les autres. Pour d’autres, c’est simplement une question de commodité. Et pour beaucoup d’autres, la mise en place complète dans leur vie de la nouvelle ère technologique.

C’est pourquoi la psychologie s’intéresse aux applications de rencontre. La façon dont nous entretenons des relations avec les autres et interagissons avec eux a changé par rapport à il y a quelques années. Et nous avons fait un saut abyssal par rapport à la façon dont nous avions l’habitude d’établir des relations. De rencontrer de nouvelles personnes. Ou d’aborder la conquête d’une autre personne.

Les applications envahissent les écrans de nos smartphones. L’offre est énorme, et il en va de même dans le domaine qui nous intéresse. Un fait curieux révélé par les études est qu’en règle générale, nous n’utilisons pas plus de six applications (avec toutes celles que la plupart d’entre nous ont installées !). Surprenant, n’est-ce pas ?

“La technologie a permis la croissance des populations ; ces populations rendent aujourd’hui la technologie indispensable.”

-Joseph Krutch-

Une fille avec son téléphone sur des applications de rencontre
 

Pourquoi la psychologie s’intéresse-t-elle aux applications de rencontre ?

L’intérêt des sciences sociales pour le rôle que joue la technologie dans les relations affectives s’est accru avec leur popularité.

La psychologie a vu la nécessité de s’impliquer, en voyant l’impact que les applications de rencontre ont sur notre société et la racine des données que les études fournissent sur le sujet.

Une étude du Pew Research Center a révélé que 27 % des personnes en couple ont déclaré qu’Internet avait eu un impact considérable sur leur vie de couple. Que ce soit de manière positive ou négative.

Plus intéressant encore, grâce à la popularité des smartphones, au moins 30 % des personnes interrogées ont déclaré se sentir plus proches ou plus intimes lorsqu’ils échangent des SMS avec leurs partenaires, et avoir réglé plus facilement certaines disputes.

Cependant, 33 % des personnes interrogées ont déclaré se sentir ignorées pendant le temps que passe leur partenaire sur leurs téléphones (Lenhart & Duggan, 2014).

Relations et technologie

L’utilisation d’appareils mobiles a été associée à la fois au commencement et à la consolidation de relations. En ce qui concerne le début de la relation, la vitesse des applications de rencontre basées sur la localisation ou la micro-datation est remarquable. Pour en citer quelques-uns : Tinder, Grindr o Flirtie (Alvídrez & Rojas-Solís, 2017).

La gamme offerte par les applications de rencontre facilite les rencontres grâce aux “test et erreurs” par rapport aux moyens plus aléatoires ou traditionnels d’obtenir des rendez-vous.

 

Qui sont les plus susceptibles d’utiliser des applications de rencontre ?

Les quelques profils élaborés autour de Tinder, par exemple, soulignent que les personnes les plus sociables, impulsives et ayant constamment besoin de vivre de nouvelles émotions sont les plus susceptibles de se livrer à des rencontres sexuelles occasionnelles (Carpenter & McEwan, 2016).

D’autre part, Carpenter & McEwan (2016) soulignent que l’orientation socio-sexuelle est un autre modérateur possible de ces rencontres : “les personnes qui ont une plus grande restriction en termes de relations sexuelles préfèrent avoir des rencontres intimes uniquement avec des personnes avec lesquelles elles ont une relation stable. D’autre part, les utilisateurs sans de telles restrictions seront plus susceptibles d’avoir des relations occasionnelles avec des personnes sexuellement attirantes sans chercher à avoir une relation à long terme.”

“Le vrai danger n’est pas que les ordinateurs se mettent à penser comme des hommes, mais que les hommes se mettent à penser comme des ordinateurs.”

-Sydney Harris-

Un homme heureux sur des applications de rencontre

Les moyens de faire des rencontres changent avec l’arrivée de la technologie

 

En certaines occasions, nous avons pu nous demander comment une application pouvait en savoir énormément sur nous. Plus que les personnes qui nous entourent. Personne n’est vraiment exempté et nous connaissons probablement quelqu’un qui a utilisé des applications pour flirter, voire nous-mêmes. Et qui a maintenu ou maintient toujours une relation stable. Les manières de flirter ont changé, tout comme les motivations et les possibilités.

Avec les applications de rencontre, les gens peuvent naviguer dans l’application, afficher une infinité de photos et différents profils d’utilisateurs, presque autant qu’ils le souhaitent. Il suffit de jeter un coup d’oeil et de glisser le doigt pour accepter ou rejeter. Avant on se rencontrait à l’école et dans les cercles sociaux, mais maintenant il nous suffit d’un doigt.

 

 

Alvídrez, S., & Rojas-Solís, J. L. (2017). Los amantes en la época del smartphone: aspectos comunicativos y psicológicos relativos al inicio y mantenimiento de la relación romántica. Global Media Journal14(27), 1-18.

Canseco, E. G. El modelo de educación sexual trasmitido por las aplicaciones para ligar en 2017. Comunicación y desarrollo en la Sociedad Digital: nuevos discursos y viejos valores del poder cultural.

Carpenter, C.J. & McEwan, B. (2016). The players of micro-dating: Individual and gender differences
in goal orientations toward micro-dating apps. First Monday, 21(5), 1-13.

eHarmony (2014, mayo). The Future of dating. A study of trends in relationship formation in the UK
1996-2040. Future Foundation.

Lenhart, A., & Duggan, M. (2014, febrero) Couples, the Internet, and social media: How American
couples use digital technology to manage life, logistics, and emotional intimacy within their
relationships. Pew Research Center.

Liébana Morcillo, C. (2015). El Appmor: El fin del cara a cara en las relaciones personales.