Loading...
 

Les 5 points faibles d'un narcissique que vous devez connaître

Même si cela ne semble pas être le cas, chaque narcissique a des points faibles. L'un d'eux est l'attention. Dès qu'ils se sentent ignorés et que leurs mots ne sont pas pris en compte, leur piédestal imaginaire ne leur est plus d'aucune utilité.

Rédigé et vérifié par la psychologue Valeria213 dans 15 novembre, 2021.

Dernière mise à jour : 15 novembre, 2021

Connaître les points faibles d’un narcissique peut nous servir pour nous défendre. Et aussi pour connaître un peu mieux l’anatomie psychologique de ces figures si habituelles dans notre société. Publio Siro a dit que celui qui ne vit que pour lui-même cesse d’exister pour les autres. Néanmoins, jusqu’à ce que ce moment arrive, leur égoïsme et leurs mauvaises pratiques laissent des traces.

Il n’est pas facile de se détacher ou de s’éloigner de ce type de personnalité. Les narcissiques font parfois partie de notre famille et de n’importe quel lieu de travail. Si seulement il suffisait de regarder ailleurs, en se disant qu’ils ne sont pas là et ainsi avoir une certaine tranquillité d’esprit… Cependant, leurs présences sont toujours remarquées car c’est précisément ce qu’ils veulent : attention, pouvoir, influence.

Savoir que ces figures ont des talons d’Achille peut nous aider. Analysons cela.

Un narcissique peut être approché de différents côtés. Même si nous pensons que la meilleure stratégie est de mettre de la distance, lorsque cela n’est pas possible, il existe des stratégies qui peuvent vous sauver la vie.

Quels sont les points faibles d’un narcissique ?

Pour commencer, il est important de prendre en compte un détail : il existe différents types de narcissiques. Il y a des gens avec certaines nuances, certains traits et comportements associés et il y a ceux qui témoignent, déjà de manière évidente, d’un état clinique.

On estime que le trouble de la personnalité narcissique a une prévalence de 1 %, bien que, ces dernières années, il ait été diagnostiqué plus fréquemment.

De même, des travaux de recherche tels que ceux menés à l’Université de Varsovie indiquent qu’il existe deux manières de les classer : on retrouve les grandioses et les vulnérables. Savoir cela est important lorsque vous leur faites face.

  • Les premiers (grandioses) sont plus agressifs : il faut donc être plus prudent.
  • Les derniers (les narcissiques vulnérables) ont tendance à recourir à la victimisation et ont une estime de soi beaucoup plus fragile. Ainsi, malgré le fait qu’il existe différents types à l’intérieur de ce profil, il sera très utile de connaître ces points faibles d’un narcissique pour décider du type à appliquer à chaque personne.

1. « Je ne te crois pas » : le pouvoir d’invalidation

« Je ne te crois pas. Donne-moi des preuves. Je ne crois pas un seul instant que tu aies fait tant de choses dans la vie. » S’il y a quelque chose qu’un narcissique ne tolère pas, n’accepte pas et n’intègre pas, c’est qu’on ne le croie pas. L’un de ses plus grands besoins est d’éblouir et de se nourrir de l’admiration des autres. Ainsi, quelque chose comme lui montrer de l’indifférence peut toujours être la bonne chose à faire.

D’autre part, le fait de les contredire dans ce qu’ils disent est aussi une ressource adéquate. Néanmoins, dans ce dernier cas, il faut être prudent avec les « narcissiques grandioses ».

2. « Ton comportement n’a pas de sens » : l’incapacité de s’auto-analyser

Une faiblesse très évidente du narcissique est son incapacité à l’autoréflexion et à l’auto-analyse. Ils sont incapables de regarder en eux-mêmes pour mieux se comprendre et pour mieux se connaître.

Ils sont généralement pleins de mécanismes de défense pour ne pas accepter leurs nombreuses insécurités. Les inviter à nous dire la raison pour laquelle ils font cela est une autre façon de les contourner.

3. « Tu n’as pas mon soutien » : la douleur de recevoir un « non »

L’un des points faibles d’un narcissique est la douleur de recevoir un « non ». Nous avons déjà vu que s’il y a quelque chose dont ils ont besoin, c’est d’être le centre de l’attention, d’être respectés, admirés, suivis et d’avoir un pouvoir sur nous.

Se servir du mot « non » dès que cela est possible nous permettra non seulement de fixer des limites mais aussi de les faire redescendre de leur piédestal.

Les narcissiques ont besoin d’être le soleil au milieu de l’univers et la bougie à chaque anniversaire ; pour cela, ils cherchent à se réaffirmer à travers des comportements excessifs et des mensonges. Leur fixer des limites dès que cela est possible, les ignorer et même les désavouer est une bonne ressource pour leur faire face.

4. « Je pense qu’au fond de toi, tu te sens très seul. Et je suis désolé pour toi » : l’incapacité de se sentir vulnérables

Il s’agit d’une stratégie simple et efficace pour gérer un narcissique. L’Université de Milano-Bicocca (Italie) a réalisé un travail de recherche qui peut nous aider à comprendre l’importance de l’estime de soi dans cette personnalité. Même s’il est toujours acquis que ce profil affiche cette dimension psychologique de manière exagérée et excessive, en réalité, cela pourrait bien être le contraire.

Parmi les points faibles d’un narcissique, on retrouve son estime de soi. Elle est généralement assez basse. Cela l’amène à développer de multiples défenses pour construire une armure étincelante sous laquelle se protéger. Ainsi, s’il y a une chose qu’il ne tolère, c’est d’accepter sa vulnérabilité.

Une chose aussi simple que leur dire que nous nous sentons désolés pour eux, pour la personne qu’ils sont et pour la façon dont ils poussent leurs proches à s’éloigner, les obligera à faire face, de nouveau, à leur talon d’Achille.

5. Points faibles d’un narcissique : la peur d’être seul

Ce serait non seulement l’une des plus grandes faiblesses d’un narcissique mais aussi sa peur capitale : la solitude. Un narcissique a besoin de victimes pour être quelqu’un. C’est comme le prédateur qui se déplace à la recherche d’une proie pour se nourrir. Sans elles, il mourrait de faim et de solitude, n’ayant personne pour nourrir son ego.

Avec la personnalité narcissique, les confrontations et les disputes en face à face n’en valent pas la peine. Ils gagnent toujours. Lorsqu’il s’agit de survivre dans ces scénarios où ils déménagent et cohabitent avec nous, il vaut mieux connaître leurs points faibles. Les isoler, les désavouer, ne pas leur prêter attention et leur faire voir que leurs actions ont des conséquences et qu’ils finiront seuls est une stratégie efficace.

Pour conclure, il faut partir du principe, qu’on le veuille ou non, que ce profil existera toujours dans nos « écosystèmes sociaux ». Il est crucial de savoir les identifier et de fixer des limites pour échapper à leur influence. Tout comme il est crucial d’établir des bases correctes d’éducation afin que cette personnalité si nuisible aux autres – et aussi à elle-même – ne prolifère pas.

Cela pourrait vous intéresser ...
Lisez-le dans Nos Pensées
Le complément narcissique, qu’est-ce que c’est?

Le narcissique estime que son complément narcissique doit penser et agir comme lui, car cette personne n'a, selon lui, pas d'identité propre.



  • Di Pierro, R., Mattavelli, S., & Gallucci, M. (2016). Narcissistic Traits and Explicit Self-Esteem: The Moderating Role of Implicit Self-View. Frontiers in psychology7, 1815. https://doi.org/10.3389/fpsyg.2016.01815
  • Hyatt, C. S., Sleep, C. E., Lamkin, J., Maples-Keller, J. L., Sedikides, C., Campbell, W. K., & Miller, J. D. (2018). Narcissism and self-esteem: A nomological network analysis. PloS one13(8), e0201088. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0201088
  • Rogoza R, Żemojtel-Piotrowska M, Kwiatkowska MM, Kwiatkowska K. The Bright, the Dark, and the Blue Face of Narcissism: The Spectrum of Narcissism in Its Relations to the Metatraits of Personality, Self-Esteem, and the Nomological Network of Shyness, Loneliness, and Empathy. Front Psychol. 2018 Mar 14;9:343. doi: 10.3389/fpsyg.2018.00343. PMID: 29593627; PMCID: PMC5861199.
  • Zajenkowski, M., Maciantowicz, O., Szymaniak, K., & Urban, P. (2018). Vulnerable and Grandiose Narcissism Are Differentially Associated With Ability and Trait Emotional Intelligence. Frontiers in psychology9, 1606. https://doi.org/10.3389/fpsyg.2018.01606