L’effet Flynn ou pourquoi sommes-nous de plus en plus intelligents

· 16 novembre 2018
Savez-vous en quoi consiste l'effet Flynn ?

L’effet Flynn affirme le fait que nos esprits changent. Nous sommes de plus en plus intelligents et notre raisonnement abstrait est également plus habile. En revanche, ces améliorations du QI ne sont pas toujours associées à la satisfaction personnelle ou au bonheur. Nous résolvons indubitablement chaque fois mieux les problèmes. Mais on ne doit pas oublier l’aspect émotionnel.

Beaucoup d’articles ont été écrits sur cette théorie après 1994, année au cours de laquelle le chercheur de l’université d’Otago en Nouvelle-Zélande nommé James R.Flynn fit une annonce choc : le quotient intellectuel de la population montre une augmentation constante. C’est un fait qui a été observé depuis le début du 20ème siècle.

« Le bonheur est la chose la plus rare qui ait pu être vue chez les personnes intelligentes. »

-Ernest Hemingway-

D’autres scientifiques et experts de l’intelligence humaine, tels que le psychologue Joe Rodgers de l’université d’Oklahoma, ont signalé un autre aspect intéressant. En examinant les tests d’intelligence que l’on applique depuis les années 30 on a pu voir que cette augmentation s’est faite ressentir d’année en année. Un exemple de test pourrait être celui de l’échelle de Wechsler d’intelligence infantile (WISC).

Nous sommes conscients du fait qu’une telle chose retient l’attention et nous fait réfléchir. Cela signifie-t-il que nos petits-enfants seront-ils surdoués par rapport à nous ? Pour tirer de telles conclusions, la théorie de l’effet Flynn est composée de nuances importantes. Qu’il est important d’avoir en tête.

quotient intellectuel et effet Flynn

L’effet Flynn et les avancées technologiques

L’effet Flynn affirme qu’aujourd’hui un enfant obtiendra en moyenne 10 points de plus que ses parents à un test d’intelligence. Avec une règle de 3, il semblerait donc que le futur de l’humanité soit dans les mains d’esprits beaucoup plus habiles, sophistiqués et dotés d’un potentiel élevé. Cependant, les experts en intelligence humain s’appliquent à éclaircir certains points.

Cette augmentation du quotient intellectuel reflétée dans les tests d’intelligence ne signifie pas que notre potentiel cérébral « brut » augmente de la même manière. L’amélioration de notre rendement intellectuel s’est intensifiée notablement à partir de la Révolution industrielle. Ainsi, les aspects tels que l’éducation, une amélioration de la nutrition ou les avancées technologiques sont des stimulations qui ont permis à notre esprit d’avancer.

Autrement dit, l’intelligence avance à mesure que la société se développe. Nous le faisons pour mieux nous adapter. Nous avons besoin de ressentir une certaine harmonie avec le monde dans lequel l’information se déplace beaucoup plus rapidement. Nous souhaitons faire partie de l’avancée technologique, de chaque changement, de chaque innovation. Ainsi, on a observé l’augmentation de la rapidité de réponse et la capacité des enfants à établir des relations entre les objets dans les tests d’intelligence actuels.

avancées technologiques

Le raisonnement abstrait des enfants, ainsi que la rapidité de leur perception sont des éléments qui s’améliorent année après année. Les neurologues affirment que tout cela peut être dû aux nouvelles technologies. Les écrans interactifs, les jeux, et le monde virtuel sont des stimulations qui demandent une réponse rapide ce qui pousse notre esprit à changer sa manière de traiter l’information.

Tout cela n’est ni mieux ni pire. L’effet Flynn révèle en réalité notre manière de réagir à un environnement que nous sommes nous-mêmes en train de créer.

Nous sommes chaque fois plus intelligents mais… Sommes-nous chaque fois plus heureux ?

Nous devrions davantage parler de satisfaction personnelle que de bonheur. Année après année, les individus font preuve de plus de dextérité pour résoudre les problèmes. Pour innover. Et faciliter l’avancée du monde… Cela signifie-t-il cependant que nous expérimentions de meilleurs niveaux de satisfaction et/ou de bien-être personnel ?

Jean Twenge, professeure de Psychologie de l’Université d’Etat de San Diego publia un article dans l’Amercian Psychological Associtacion qui doit nous inviter à une réflexion profonde. Les nouvelles générations, celles que certains auteurs nomment l’iGen, se compose des adolescents clairement malheureux. On les décrit comme des garçons et des filles hyperconnectés, tolérants, insatisfaits et non prêts à devenir matures.

La dépendance technologique donne lieu à un nouveau scénario complexe, en s’actualisant instantanément et en générant d’autres dépendances plus complexes. Notre manière d’avoir des relations a beaucoup changé. Il en est de même pour notre manière de nous voir personnellement et de comprendre le monde. Si l’effet Flynn nous rend chaque fois plus habiles intellectuellement, nous devons également apprendre à mieux survivre dans un contexte chaque fois plus technologique et sophistiqué.

 

D’autre part et curieusement, il semble intéressant de mentionner la théorie du transhumanisme. Selon le mouvement philosophe dirigée par David Pearce et Nick Bostrom, deux professeurs de l’université d’Oxford, le futur de l’humanité sera en réalité très défaitiste.

Au cours du siècle prochain, l’humanité donnera (selon certains auteurs), un saut évolutif. Nous ne serons pas uniquement plus intelligents. Nous serons une société orientée exclusivement vers l’hédonisme et le bonheur. Pour quelle raison ? Basiquement car les avancées en matière d’ingénierie génétique, en pharmacologie, en stimulation intracrânienne et en nanotechnologie moléculaire vont faire disparaître les maladies et retarderont beaucoup la vieillesse.

Ainsi, et face à l’attente de voir si cela devient réalité ou nous. Si nous serons une humanité orientée vers le plaisir. Ou au contraire, des être mélancoliques habitant une société technologique et aseptique. Une seule chose a de l’importance. Centrons-nous sur le présent. N’orientons pas notre esprit et notre intelligence uniquement vers le progrès mais également vers notre bien-être personnel. En fin de compte, quelques points de plus en QI ne servent à rien si nous ne sommes pas capables de créer une réalité plus satisfaisante pour tous.